Maxime Machenaud très en colère : « On a tout fait à l’envers ! »

Maxime Machenaud très en colère : « On a tout fait à l’envers ! »

1 octobre 2022 - 22:36

5 Commentaires

Publicité

Ce samedi après-midi, l’Aviron Bayonnais s’est incliné contre le CA Brive sur le score de 25 à 22 à l’occasion de la cinquième journée du Top 14.

Interrogé à l’issue de la rencontre via France Bleu, le demi-de-mêlée Basque Maxime Machenaud n’a pas manqué d’exprimer sa colère.

Il l’affirme : son équipe a tout fait à l’envers en début de rencontre.

A la mi-temps, le score était déjà de 18 à 3 en faveur des Corréziens.

Selon lui Bayonne n’a pas joué au niveau qu’il prétend être. Extrait:

« On a tout fait à l’envers. On n’est pas rentré dans le match comme on voulait le faire. On savait que l’entame allait être primordiale pour remporter la rencontre et ça n’a pas loupé. On a tout subi, pendant les 40 premières minutes. Rien n’a marché. À ce niveau, on ne peut pas exister. Surtout ici. On ne peut pas commencer un match comme ça à -7. Et après, on a enchaîné les petites erreurs, on n’a pas réussi à tenir le ballon, on a une mêlée défaillante, on a une conquête en difficulté… rien n’a fonctionné. Et le 18-3 à la mi-temps était peu cher payé pour la première mi-temps catastrophique.

Ce n’est pas à ce niveau qu’on prétend vouloir être. Ce championnat te remet vite la tête à l’endroit. Chaque match a ses vérités. Quand je disais la semaine dernière qu’il fallait vite basculer, ce n’étaient pas des paroles en l’air. Tu n’as pas le temps de savourer une victoire parce que le week-end d’après, c’est une histoire. Au final, ce résultat est un miracle, et d’être aller se le chercher, donc on va se contenter de ça. On ne va pas être satisfait, mais on ne rentre pas à vide. Sur les deux derniers déplacements, on avait pris aucun point. On sait que ça peut être important in fine. »

De son côté, le manager Bayonnais Grégory Patat se veut plus tempéré.

Il rappelle que ce match contre Brive n’était pas un match capital. Extrait:

« On va retenir que sur le plan comptable, on prend un point. On avance. Mais aujourd’hui, notre première mi-temps nous a trop fragilisés pour espérer mieux. On a trop subi en première mi-temps sur les phases de conquête, on a plaqué haut, on a subi toutes les collisions… Ce qui a permis aux Brivistes de croire en ce qu’ils faisaient. Ici, c’est toujours compliqué. Il y a toujours du combat. On savait qu’il y avait un jeune arbitre. On voulait montrer une meilleure image en ce début de match, ce qu’on n’a pas réussi à faire.

Le début de match donne beaucoup le ton de beaucoup de choses, je pense. Il y a des actions à 50/50 qui nous ont été souvent défavorables. C’est le contexte extérieure. À Dauger, on bénéficie aussi de ce contexte. Pour gagner à l’extérieur, il faut tout simplement être plus fort. On a été défaillant en conquête, il faut le dire. Quand il y a un temps comme ça, que tu viens à Brive, que tu es aussi défaillant en conquête, tu le payes cher. Ca donne de l’ascendant à l’équipe adverse, et du doute à l’arbitre sur tes capacités à bien défendre. Je veux incriminer personne. Il ne faut pas oublier qu’il y avait 2 jeunes de 21 ans au poste de pilier. On a besoin de les accompagner. Il faut qu’on travaille. Ils nous seront utiles pour la suite.

Ce match n’était pas capital. C’en était un parmi d’autres. Brive sera comptablement avec nous à la fin. Je n’ai aucun regret sur mes choix. J’ai vu des joueurs qui ont répondu plus que positivement. Cette défaillance sur la conquête collective qui nous a porté préjudice. Ce qu’il y a de positif, c’est que contrairement à d’autres matches, le banc a amené une réelle plus value à l’équipe même si on a eu un passage compliqué, où les Brivistes menaient 3 essais à 1 et où on surjouait dans notre camp. Il fallait maintenir la stratégie d’occupation. Kafatolu, Amosa, Yann David aussi reprenait. Ils sont plusieurs à  avoir bien répondu présent. Quentin Bethune aussi, rentré très tôt. Et il n’y a pas de blessés. Aujourd’hui, à la 60e minute, on ne méritait pas notre point de bonus défensif, mais on a su remédier à cela. On a profité de la baisse d’intensité des Brivistes pour récolter un point. A l’extérieur, c’est toujours positif. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. provençal 1 octobre 2022 at 22h- Répondre

    HS : il reste un quart d’heure et le Racing est en train de créer la sensation du jour chez les rochelais ( 10-16 ).

    Un truc qui remettrait tout en question cette année…..

  3. provençal 1 octobre 2022 at 22h- Répondre

    6 mn à jouer : 17-16 pour les rochelais…..

  4. provençal 1 octobre 2022 at 22h- Répondre

    Qui enfoncent le clou : 22-16 !

    Comme l’année dernière ils les ont usés avant de les faire exploser les 10 dernières minutes. La logique est respectée.

    Tant mieux, le Racing est au fond du classement. Plus notre conccurrent que La Rochelle….

  5. provençal 1 octobre 2022 at 22h- Répondre

     » Concurrent » , pardon

  6. Byron Quellerreur 2 octobre 2022 at 03h- Répondre

    Et à part ça Bayonne a perdu…. si je suis pas hors sujet

  7. Publicité