Maxime Petitjean explique pourquoi Louis Carbonel a été préféré à Baptiste Serin face aux perches

Maxime Petitjean explique pourquoi Louis Carbonel a été préféré à Baptiste Serin face aux perches

28 juillet 2021 - 15:24

0 Commentaire

Publicité

Le spécialiste du jeu au pied du Rugby Club Toulonnais, Maxime Petitjean s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer la saison 2021 / 2022 à venir.

Dans un premier temps, ce-dernier rappelle que l’ouvreur Louis Carbonel a connu une réussite insolente face aux perches, la saison dernière.

Il indique cependant qu’il est très important d’être au côté d’un joueur qui se retrouve en manque de confiance et qui manque son match. Extrait:

« L’an dernier, Louis Carbonel a eu une réussite presque insolente, c’était super. Je ne lui souhaite pas mais, comme n’importe quel buteur, il peut passer à côté sur plusieurs matches. Dans ces cas-là, il faut être à ses côtés, avoir le bon discours, garder le gars en confiance. Même si je ne suis pas préparateur mental, mon rôle est important. Il faut être aux côtés du joueur et le remettre en confiance. Joueur, je marchais à l’affectif, avoir quelqu’un pour m’épauler ça m’aidait, j’essaie de reproduire ça. Il faut bosser sur des détails. Mon rôle, c’est aussi de la stratégie et de l’analyse de l’adversaire: savoir comment ils sortent de leur camp notamment. »

Lorsque le journaliste lui demande pourquoi Louis Carbonel a été préféré à Baptiste Serin pour transformer les pénalités la saison dernière, Maxime Petitjean explique tout simplement que Louis Carbonel a été en grande réussite avec 88% de réussite face aux perches. Extrait:

« Tout simplement car chaque fois qu’il a eu cette responsabilité, il l’a très bien fait. Quand un buteur enquille, il n’y a pas de raison de le sortir. Dans ma carrière, sur certaines périodes j’ai laissé le but et celui qui me remplaçait enquillait tout, il n‘y avait pas de raison pour que je le reprenne. Louis s’en est très bien sorti en finissant à 88% de réussite, c’est du très très bon. »

Pour conclure, Maxime Petitjean affirme que réaliser des séances d’entraînement de deux heures chaque jour n’est pas la bonne solution pour s’améliorer face aux perches.

Il explique pourquoi. Extrait:

« C’est du travail et de la répétition. Je ne suis cependant pas fan de faire des séances de deux heures chaque jour. C’est ce que je faisais quand je suis arrivé à Brive, et très vite mon corps m’a rappelé à l’ordre. Je suis passé sur des séances quotidiennes de 30 minutes maximum. J’aime bien faire travailler les mecs en fin de séance, dans la fatigue, car c’est ce qui se rapproche des conditions de match. »

Publicité

0 Commentaire