Mohamed Haouas très contrarié : Son procès encore reporté en raison d’un dysfonctionnement !

Mohamed Haouas très contrarié : Son procès encore reporté en raison d’un dysfonctionnement !

20 septembre 2021 - 11:08

3 Commentaires

Publicité

Le pilier droit de Montpellier, Mohamed Haouas doit être jugé pour des faits de cambriolages remontant à 2014, alors qu’il avait 19 ans.

Le procès de l’international Français a déjà été reporté à deux reprises : une première fois pour permettre au pilier de disputer sereinement le Tournoi des Six-Nations avec le XV de France, puis une seconde fois, le 28 mai dernier en raison d’un retard de la justice Française.

C’était d’ailleurs le président du tribunal de Montpellier qui avait été contraint de reporter l’audience.

Ce lundi, le journal L’équipe nous informe que le procès de Mohamed Haouas qui était prévu ce vendredi 24 septembre à 9h00 n’aura finalement pas lieu et sera une nouvelle fois reporté.

Cette fois-ci, c’est un dysfonctionnement de la justice Française qui provoque ce report puisque, ce vendredi, aucune audience n’est programmée au tribunal de Montpellier.

Son avocat Maitre Gallix a précisé que la nouvelle audience devrait se tenir le vendredi 7 janvier prochain.

Le pilier Mohamed Haouas serait très contrarié par ce nouveau report, lui qui n’a qu’une hâte : mettre derrière lui cette histoire de cambriolages.

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Mazoil 20 septembre 2021 at 12h- Répondre

    Président du tribunal contraint de reporter
    Cet article me fait rire

    J'aime 4
    J'aime pas 4
  3. Eddy 20 septembre 2021 at 12h- Répondre

    C’est allé beaucoup plus vite pour Mr Flori….
    Ne pas arriver à donner un jugement plus de 5 ans après les faits( ici 7), est une honte absolue pour une démocratie.
    Notre déclassement est impressionnant et malheureusement nous n’avons pas encore touché le fond.
    Courage à tous nos concitoyens qui ont des procédures en cours….à quelque niveaux que se soit…

    J'aime 11
    J'aime pas 6
  4. La Rafale 21 septembre 2021 at 08h- Répondre

    A l’occasion on devrait demander des comptes aux responsables incapables de mener des instructions judiciaires dans un délais acceptable.

  5. Publicité