Mohed Altrad : « Mohamed Haouas est un cas social »

Mohed Altrad : « Mohamed Haouas est un cas social »

15 avril 2024 - 23:03

6 Commentaires

Publicité

Le président du club de Montpellier, Mohed Altrad s’est longuement confié via Midi Libre pour évoquer l’actualité de son club.

Interrogé sur le retour du pilier droit Mohamed Haouas au MHR dès l’été prochain, Mohed Altrad a indiqué vouloir aider l’international Français qui se reconstruit.

Il veut l’aider à retrouver la bonne voie. Extrait:

« Mohamed Haouas est un cas social. On a un projet pour lui. On veut l’accompagner, l’aider à le mettre sur la bonne voie. Encore plus que par le passé. Et sportivement, on en a besoin. »

Concernant l’arrivée de Claude Atcher dans le club pour y effectuer un audit, Mohed Altrad ne voit pas le mal. Extrait:

« Concernant Claude, il s’est proposé pour faire une étude pour savoir comment le club peut augmenter ses recettes. Je le connais, je l’apprécie. Concernant une potentielle image qu’il renvoie, Claude Atcher a été jugé innocent à ce que je sache. Il a le droit de bosser. Il a porté plainte contre son ancien employeur. Qu’est-ce qu’il y a de mal à travailler avec lui ?

Dans le passé d’Atcher, qu’est-ce qu’il y a de mauvais ? Il n’a jamais été condamné. Il est blanc sur le plan juridique. Il a été un joueur respectable au Racing, à Nîmes. Il s’est reconverti dans le business du rugby, avec succès. Il a réussi à faire gagner l’organisation de la Coupe du monde en faveur du Japon en 2019, de la France en 2023.

On parle d’Altrad-Laporte-Atcher ensemble. Mais quel est le problème ? Le seul sujet qu’on reproche à Laporte s’est fait via la presse, pour des faits remontant à 2017. Bernard, qu’est-ce qu’on lui reproche ? Il a été secrétaire d’État, sélectionneur du XV de France, entraîneur à succès à Toulon. Les gens devraient le respecter plus qu’autre chose.

Je peux comprendre les considérations morales. Chacun a un avis sur des sujets. Mais les opinions sont subjectives. Je ne peux rien faire contre ça. »

Publicité

6 Commentaires