Moscato sans langue de bois : « On a eu des mecs avec 70 sélections, on a jamais osé le dire par respect mais… »

Moscato sans langue de bois : « On a eu des mecs avec 70 sélections, on a jamais osé le dire par respect mais… »

23 décembre 2021 - 23:24

4 Commentaires

Publicité

Ce jeudi après-midi dans le Super Moscato Show, Vincent Moscato a tenté d’expliquer pourquoi le XV de France a galéré durant de nombreuses années avant de retrouver le chemin de la victoire avec Fabien Galthié.

Selon lui, les Bleus ont longtemps été au creux de la vague car les joueurs n’étaient pas au niveau.

Il évoque la pauvreté d’une génération. Extrait:

« On était au creux de la vague. C’était les vaches maigres. On peut faire des phrases et qualifier cette époque de période de misère du rugby Français. Mais on l’a déjà vécue comme d’autres l’ont vécue comme les Anglais, les Gallois et les Irlandais. Parfois tu as des trous et c’est même arrivé au football, durant 7 ou 8 ans. Ce sont des trous générationnels. Ce n’est pas une anomalie mais c’est triste que ça nous tombe dessus. On préfère que ça tombe sur les autres mais ce n’est pas une anomalie. C’est l’histoire du sport. Avec le niveau que l’on a en France, on a mis un siècle avant d’être champions du monde au football. Un seul club a gagné la Champions Cup, c’est Marseille ! Marseille n’a plus gagné à Bordeaux depuis 40 ans ! Il y a des choses inexplicables.

Par contre, il y a des choses explicables : la pauvreté d’une génération. Et d’un coup trois joueurs de talent arrivent à chaque poste. C’est une autre génération qui nous promet des titres. Il va falloir les gagner maintenant et pas que les promettre. Les promettre c’est rendre les fous joyeux. On espère avoir une décennie incroyable. Mais avant cela, on a mangé notre pain noir. »

Sans langue de bois, il pointe du doigt certains joueurs sans les citer. Extrait:

« Une fois on a gagné l’Australie sous l’ère Saint-André et on s’était dit que c’était reparti ! Et ça a capoté dans la foulée ! Tout s’est terminé en sucette c’était catastrophique ! On a eu des mecs avec 70 sélections, on a jamais osé le dire par respect pour eux, mais ils étaient très moyens ! Guirado était un super joueur mais à côté c’était faible. C’était pourtant un leader de jeu. Il n’y a pas que des mauvais. Il y avait de bons joueurs, mais beaucoup n’étaient pas au niveau. »

De son côté, Denis Charvet se veut plus mesurer.

Mais tout comme Vincent Moscato, il espère que le XV de France va enfin remporter un trophée. Extrait:

« Les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Je trouve qu’il y avait de très bons joueurs mais il manquait des top joueurs. C’est exceptionnel ce que l’on vit aujourd’hui car on a probablement la meilleure charnière du monde. On ne peut pas comparer les époques. Mais ce manque de leader nous faisait défaut. A côté de cela, les autres nations ont progressé comme les Gallois qui ont fait plusieurs Grand Chelem. Les Anglais avaient une superbe génération comme les Irlandais. Ce n’est pas un hasard d’avoir galéré, ce n’est pas étonnant. On n’était pas au niveau tout simplement. Aujourd’hui, j’espère que l’on va arriver à décrocher un titre. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Lextork 25 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Guirado… il était tellement bon, qu’il y en a qui ont essayé de faire un puch avec Poirot!
    Un autre bon surement, d’après Moscato!

    • Claude 25 décembre 2021 at 13h- Répondre

      Je ne pense pas que les générations d avant étaient moins talentueuses , mais peut-être moins travailleuse.
      Je me souviens que parra s en etait plaint

      J'aime 4
      J'aime pas 1
  3. Willy 25 décembre 2021 at 15h- Répondre

    Même Moscato et Charvet( apôtres de Laporte et Galthier) ne sont pas sûr que nous pouvons remporter des titres…. Nous sommes loin de la perfection.. Nous clamons un exploit d’avoir battus les AB mais 8 jours avant les Irlandais ont faits mieux que nous…..

    J'aime 4
    J'aime pas 4
  4. Andre 25 décembre 2021 at 18h- Répondre

    Ce n’est pas qu’un problème de joueur !! La préparation physique les plans de jeux surtout en défense étaient très loin de valoir la préparation d’aujourd’hui (même en club) l’apport d’entraîneurs étrangers en top 14 y est pour beaucoup, après il ne faut pas crier victoire trop tôt on sera fixé après le tournoi des 6 nations sur la valeur du xv de France une victoire sur les NZ ne fait pas un champion du monde même si c’est un très bon résultat.

    J'aime 3
    J'aime pas 1
  5. Publicité