Mourad Boudjellal calme le président de Bayonne

Mourad Boudjellal calme le président de Bayonne

2 novembre 2022 - 21:12

4 Commentaires

Publicité

L’Aviron Bayonnais effectue un surprenant début de saison.

Le promu Basque a remporté ses cinq premiers matches à domicile et surprend tout le monde.

Récemment, le président Philippe Tayeb a expliqué comment il avait réussi à recruter Maxime Machenaud et Camille Lopez, deux joueurs très importants dans le groupe Bayonnais.

Dans sa chronique « Mourad de Toulon » diffusée sur Rugbyrama, l’ancien président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal n’a pas manqué de démonter les explications du président Bayonnais Philippe Tayeb.

Selon lui, si Maxime Machenaud et Camille Lopez ont signé à Bayonne, c’est parce que personne ne voulait les recruter. Extrait:

« Le président de Bayonne, Philippe Tayeb nous a expliqué cette semaine les venues de Maxime Machenaud et de Camille Lopez. Il a expliqué plein de choses. Mais c’est très simple : les deux joueurs n’avaient pas d’offre. Bayonne a fait un chèque, ils ont dit oui, ils étaient contents et finalement, il a plutôt eu raison. Mais c’est plus simple quand tu es le seul à faire une offre. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tomprice83 3 novembre 2022 at 08h- Répondre

    Il part vraiment en……c……….. Personne ne voulait camille LOPEZ ?Entre WEST et LOPEZ, y a pas photo pour moi. Ce dernier voulait surtout retourner chez lui.

    J'aime 19
    J'aime pas 4
  3. Troll 83 - le turquoise c'est de la merde 3 novembre 2022 at 10h- Répondre

    Ha NON!
    Lopez à Toulon!
    Impossible, il ne pourrait pas !
    Jamais de la vie!

  4. Invictus 3 novembre 2022 at 12h- Répondre

    Ce type commence sérieusement à me gonfler.
    Il a un melon surdimensionnés et faudrait qu’il arrête de se prendre pour se qu’il n’est pas.

    J'aime 8
    J'aime pas 2
    • HARISMENDY 3 novembre 2022 at 12h- Répondre

      Un pôvre type qui n’existe que par la polémique et uniquement pour ça qu’il a tribune ouverte auprès des journalistes ne le lisons pas et il aura moins d’aura

  5. Publicité