Mourad Boudjellal : « Ce n’est pas le Bernard Lemaître Rugby Club ! »

Mourad Boudjellal : « Ce n’est pas le Bernard Lemaître Rugby Club ! »

2 décembre 2020 - 19:15

8 Commentaires

Publicité

L’ancien président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer sa brouille avec l’actuel président du RCT : Bernard Lemaître.

L’ex-patron du RCT indique être déçu de la tournure des choses.

Vexé de ne pas pouvoir retourner à Mayol, Mourad Boudjellal rappelle que ce n’est absolument pas le « Bernard Lemaître Rugby Club » mais le Rugby Club Toulonnais.

Il rappelle que contrairement à Bernard Lemaître, le RCT n’a rien contre lui, et lui n’a rien contre le RCT. Extrait:

« Moi, je lui souhaite de gagner. Je regarde les matches du RCT. Ce qui me déçois un peu, c’est de ne pas avoir de place à Mayol. Quand j’ai pris la présidence de ce club, j’ai créé un système où tous les anciens présidents avaient une place. Dans les anciens présidents, il y en avait que j’aimais et d’autres que je n’aimais pas. Mais le RCT est une entité morale. Ce n’est pas le problème de savoir si Mourad Boudjellal les aime ou pas. C’est le club qui leur doit le respect, ce n’est pas moi. Il faut qu’il intègre cela. Ce n’est pas le Bernard Lemaître Rugby Club. C’est le RCT ! Moi, j’ai un passé avec le RCT et je n’ai rien contre le RCT, le RCT n’a rien contre moi. »

Il regrette d’être obligé de se retourner vers un partenaire du club pour obtenir une place pour sa fille.

Il rappelle également avoir créé une tribune qui rapporte un million d’euros par an au club et qu’il aurait donc mérité une petite place à Mayol. Extrait:

« Quand ma fille veut aller au stade, être obligé de quémander des places à des partenaires, bien sûr que ça me choque. Dans une tribune que j’ai pensée et qui va ramener un million d’euros par an au club… C’est mon dernier cadeau car c’est mon idée la fameuse expérience présidentielle. J’ai tout pensé et il y a une stratégie économique derrière qui a été mise en place derrière. Tout a été fait pour ramener un million d’euros par an. Bien sûr que ça me choque car Mayol, c’est chez moi. J’ai mis ma vie, je l’ai construit ce club. »

Enfin, Mourad Boudjellal rappelle qu’il n’y avait que deux salariés au club lorsqu’il a repris le RCT en 2006 et qu’il a dû tout construire.

Il précise que contrairement à Bernard Lemaître, lui n’a jamais dit du mal de ses prédécesseurs. Extrait:

« Quand je l’ai pris ce club, il y avait deux salariés et un stagiaire. Les gens l’ont oublié. En 2006, le club était en Pro D2 et il sortait d’une saison à 23 défaites. Et surtout, il n’y avait pas de projet. Il n’y avait aucune structure, ni de boutique, ni de produits dérivés, ni de partenariats. Tout cela, ça n’existait pas et on l’a mis en place. Puis j’ai aussi trouvé des déficits car je n’avais pas de garantie de passifs. Je me suis pris des contrôles et on a payé. On ne m’a jamais entendu parler de tout cela. Est-ce que vous m’avez déjà entendu parler de mes prédécesseurs ? Pourtant je suis une grande gueule moi. »

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. dagobert71 2 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Tu as le droit de t’exprimer Mourad. J’espère que les vrais supporters sauront laisser la liberté d’expression à notre ancien président et surtout ne pas oublier tout ce qui l’a fait.
    Aujourd’hui, nous avons Bernard Lemaitre est semble être un bon président. Alors ne prenons pas parti. Laissons les régler leurs comptes sans parti pris.
    On n’a pas besoin de prendre parti. Surtout qu’on ne connaît pas les tenants et les aboutissants. Ca va se tasser.
    Merci Mourad pour tout ce que t’as fait
    Merci Bernard pour ce que tu fais

  3. captain swing 2 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Dagobert nous a remis le culot à l’endroit qu’il fallait.

  4. queue de tigre 2 décembre 2020 at 19h- Répondre

    Comme écrit dans un commentaire précédent : Mourad on a adoré tes succès mais cette époque est finie, on est passé à autre chose. Ton concept d’équipe galactique c’est terminé. De plus, ces histoires sont un peu rances, fatigantes et franchement on s’en fout, on regarde devant. Et devant c’est Lemaitre et Colazzo. point barre. toi, occupe toi de l’OM si tu as les moyens et si ça donne un sens à ton existence et ton besoin permanent de lumière.

  5. Totof 2 décembre 2020 at 20h- Répondre

    MOURAD LE MEILLEUR.

    L’AVENIR LE CONFIRMERA ENCORE PLUS!

    MERCI MOURAD!

    • DedeLePremier 2 décembre 2020 at 20h- Répondre

      Entre nous, j’espère que le meilleur est à venir.

  6. Jacques GRALL 2 décembre 2020 at 20h- Répondre

    Moi ça me fait peine…
    Si Mourad et sa famille n’ont pas de privilège pour avoir une place à mayol c’est triste. Cette passation entre le feu et l’eau est une fracture entre celui qui a mené le RCT au firmament et celui qui essaie de mener le RCT à bon port
    J’espère que les deux « capitaines »
    Auront de belles années à profiter de la vie

  7. boom09 2 décembre 2020 at 20h- Répondre

    j’ai l’impression que malgré qu’il DISE : Jai eu ENVIE DE PARTIR ! IL N’a toujours pas EVACUé ! C ‘EST DEVENU une ADDICTION chez lui ce BESOIN DES MEDIAS et de RECONNAISSANCE ! sincerement vous voyez BL refuser une place à sa fille ?c’est par moment ENFANTIN MB !

  8. Name 3 décembre 2020 at 10h- Répondre

    On ne peut pas être et avoir été.
    Ça n’a jamais été le Mourad Rugby Club, non plus!
    Merci pour tout, bon vent, et bonne mer!

  9. Publicité