Mourad Boudjellal : « Le monde entier sait aujourd’hui que la France va être championne du monde ! »

Mourad Boudjellal : « Le monde entier sait aujourd’hui que la France va être championne du monde ! »

19 mars 2021 - 10:52

8 Commentaires

Publicité

Invité sur BeIn Sports ce jeudi après-midi, l’ancien président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal a évoqué les performances du XV de France.

Et selon lui, il ne fait aucun doute que l’équipe de France remportera la Coupe du monde de 2023.

Il l’annonce haut et fort : pour lui, l’équipe de France a d’ores et déjà gagné le Mondial de 2023.

Il s’explique. Extrait:

« Aujourd’hui, le problème n’est pas de savoir si on va être champions du monde en 2023. Fabien Galthié doit juste choisir les joueurs qui vont être champions du monde. Il y en a 50 qui peuvent être champions du monde. Donc il y en a 30 joueurs favorisés qui vont partir pour jouer la Coupe du monde. Mais il n’y a pas photo et je peux vous l’annoncer : on va être champions du monde. Cette génération de joueurs plus ceux qui arrivent derrière, ils ne peuvent pas perdre la Coupe du monde qui en plus a lieu en France. Le monde entier sait aujourd’hui que la France va être championne du monde ! Le monde entier ! Et je vous l’annonce ! Nous avons une génération exceptionnelle avec plusieurs étages. Quand on envoie l’équipe B, ils sont au-dessus de l’équipe A. Cette équipe se construit. Ce sont des gamins mais en 2023 ce ne seront plus des gamins. L’équipe de France est une bombe à retardement qui va exploser en 2023, vous verrez. »

Dans la foulée, Mourad Boudjellal ne manque pas de féliciter l’actuel président de la Fédération Française de Rugby Bernard Laporte pour avoir réussi à construire un tel staff autour des Bleus. Extrait:

« Bernard Laporte a pris un très bon entourage et il ne s’est pas trompé. Fabien Galthié est le meilleur technicien Français et il n’y a pas photo. Bernard Laporte a su mettre aux côtés de Fabien Galthié des personnes qui savent gérer l’humain et qui créent cette dynamique. Il a aussi une génération exceptionnelle. Il en tire les bénéfices. On a trois ouvreurs de niveau international avec Ntamack, Jalibert et Carbonel. Il y a trois ans, Carbonel était numéro un indiscutable. Il faisait tous les matches et aujourd’hui il est troisième. A tous les postes c’est comme ça. »

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. Eric 19 mars 2021 at 11h- Répondre

    Le potentiel est là mais il ne faut surtout pas vendre la peau de l’ours….. Vous connaissez la suite.
    Eric
    Pilou Pilou

  3. Fidel 19 mars 2021 at 11h- Répondre

    Il a vu ça dans la même boule de cristal qui lui avait fait dire que Diego Dominguez puis Fabien Galthié étaient à tour de rôle l’entraineur idéal pour le RCT ou dans celle qui nous voyait faire le grand chelem au VI Nations cette année ?

    • captain swing 19 mars 2021 at 12h- Répondre

      Je suis cent pour cent d’accord avec lui.

      En 23 de notre siècle, les Bleus Champions du Monde.

      Et petit témoignage, pour Fidel et les tenants de la boule de cristal.

      En 1998, les éditions Soleil ont publié une BD avec l’Equipe de France de Football.
      Mon entreprise était partie prenante du dossier, puisque je rachetais les stocks invendus, car le contrat avait une durée limitée dans le temps, et que nous avions, Mourad et moi choisi que mon entreprise de distribution de BD commercialise les invendus à moindre prix.

      Et les albums sur cette Coupe du monde, imprimés en mai 98, puis distribués dans les points de vente francophones début juin 98, dans les dernières pages, et selon un scénario de Mourad, donnaient la victoire de L’Equipe de France en finale contre le Brésil.

      Décision de Mourad d’imprimer ces centaines de milliers d’albums……
      ……… Deux mois avant la Coupe du Monde.

      Certains éléments importants pour mener l’EDF en finale étaient réunis en cette année 98, et les années précédentes…
      Et Mourad retrouve les mêmes éléments pour voir venir la victoire française en 23.
      Simplement.

      • Fidel 19 mars 2021 at 14h- Répondre

        On n’est pas à 2 mois de la coupe du monde, on en est à 2 ans; Clamer haut et fort qu’on sera champion du monde 2 ans avant, c’est occulter tout ce qui peut se passer avec notre équipe et également chez les autres. Si les « signes », c’est de voir qu’on a une équipe motivée et qui sait gagner des matchs, c’est pas suffisant à ce stade. C’est pour cela que je dis que cela s’apparente à de la boule de cristal.

        • captain swing 20 mars 2021 at 10h- Répondre

          Il n’y a que toi pour dire « les signes » type la boule de cristal…..

          Mourad a, de par sa connaissance réelle du sujet et de nombreux éléments fondés qui lui sont transmis, et non publics, de quoi « fonder » une appréciation.

          Pour le contrat de la BD, parue en mai 98, le contrat a été discuté, puis signé de nombreux mois avant la Coupe du Monde, et Mourad avait déjà tous les éléments, certains actés, qui lui permettaient de « savoir ».

          Et nous voyons une répétition des mêmes actes, des mêmes faits au préalable de cette Coupe du Monde 23, aussi en France, qui mènent à cette belle idée que nous pouvons la voir gagnée par notre pays.

          Et tu as raison. De voir une très belle équipe se préparer à la gagner, ne peut suffire. Ce n’est qu’une obligation parmi d’autres importantes pour arriver à la gagne.

  4. Vigneron 19 mars 2021 at 14h- Répondre

    Il fait du Mourad il faire de l’EDF une star qui ne l’es pas encore
    Ce mec est trop fort en marketing et le pire c’est que ça marche

  5. Nico 19 mars 2021 at 17h- Répondre

    Comme les anglais en 2015 !!

  6. pjj34 20 mars 2021 at 08h- Répondre

    P…. mais quand va t il fermer sa grande g….!
    Il n’y connait rien au rugby. Predire que l’EDF gagnera la CDM en 2023, meme en France, alors qu’on vient de perdre face a de pietres anglais, y a du chemin.
    Bien sur on l’espere, tous les frqncais… mais bon, il y a la NZ et l’AS… Sans oublier les autres.
    Alirs si mourad pour predire le badminton, il nous fatiguerait bien moins.

  7. Publicité