Nouveau coup dur pour les All-Blacks ?

Nouveau coup dur pour les All-Blacks ?

12 août 2021 - 19:25

6 Commentaires

Publicité

Il y a quelques mois, la Fédération Néo-Zélandaise de Rugby apprenait que son partenaire majeur, à savoir le groupe d’assurances Américain « AIG » n’allait pas reconduire son partenariat.

Un gros coup dur pour la NZRU puisque ce contrat lui rapportait 8,8 millions d’euros par an selon les informations du journal L’équipe.

Dans la foulée, la Fédération Néo-Zélandaise s’était mise à la recherche d’un nouveau partenaire majeur. Mais aucune entité n’était prête à investir près de 9 millions d’euros par an pour les All-Blacks.

Un temps, le président de Montpellier, Mohed Altrad était intéressé par le maillot des Blacks. Son souhait était de voir sa société « ALTRAD » apparaître sur le maillot des Néo-Zélandais. Finalement aucun accord n’a été trouvé.

Après des semaines de négociations, la Fédération Néo-Zélandaise a finalement conclu un accord avec le groupe pétrochimique Britannique Ineos pour un contrat bien moins lucratif qu’avec AIG.

En effet, Ineos a signé pour 4,7 millions d’euros par an, soit moitié moins que AIG. Un gros manque à gagner pour la NZRU.

Outre ce manque à gagner, plusieurs joueurs Néo-Zélandais se sont soulevés contre ce partenariat étant donné la mauvaise image que va donner ce groupe de pétrochimique aux All-Blacks. Greenpeace New Zealand a d’ailleurs exprimé son mécontentement à plusieurs reprises. Extrait:

« On ne devrait pas demander aux joueurs d’afficher la marque d’un pollueur. »

Et selon les informations de L’équipe, une autre mauvaise nouvelle pourrait frapper les All-Blacks dans les mois à venir.

En effet, il se dit que l’équipementier ADIDAS souhaiterait rompre à son tour son contrat avec la NZRU.

Selon le responsable marketing d’un équipementier concurrent, ADIDAS va bientôt retirer ses billes. Extrait:

« Adidas a remis les All Blacks sur le marché. Je le sais car nous avons été approchés. La population qui suit le rugby a une image vieillissante, elle intéresse les banques, les assurances ou l’automobile. Mais dans le sportswear, on cible des « target consumers » beaucoup plus jeunes. »

Voilà qui pourrait encore amplifier les pertes financières de la Fédération Néo-Zélandaise de Rugby…

Publicité

6 Commentaires

  1. JACK BAUER 12 août 2021 à 20h- Répondre

    le Qatar n a qua racheter la franchise des blacks , ca marche bien avec paris ? lesmillions de millions de millions coulent a flot !!

  2. Chris54 13 août 2021 à 01h- Répondre

    Ils devraient favoriser un grand labo pharmaceutique , il y a de la monnaie dans ces boites et ils doivent avoir de bons fournisseurs…

    • DedeLePremier 13 août 2021 à 08h- Répondre

      Les labos Fabre 😉

  3. belzebuth 13 août 2021 à 08h- Répondre

    va falloir retourner à auckland pour aider green peace contre ineos le pollueur mais cette fois avec discrétion sinon on va rebouffer du mouton néo zélandais pour encore dix ans

  4. desmorct 13 août 2021 à 12h- Répondre

    Aussi mckenzie par au japon

  5. Mad 14 août 2021 à 21h- Répondre

    Stellantis, Airbus, Sanofi, etc… c’est pas les gros groupes Français qui manquent. Pour eux 9 millions par an, cela ne représente pas grand chose. All blacks est quand même une marque à forte notoriété dans le monde.