On remet ça ? ( Source Le Figaro )

On remet ça ? ( Source Le Figaro )

30 octobre 2010 - 10:13

Publicité

Samedi dernier au Stadium, Toulouse a sorti sa plus belle panoplie. Celle des grands rendez-vous. Celle qui a fait l’histoire du club. En produisant un spectacle magnifique face à Perpignan (38-29) avec un jeu pétulant et une intensité digne des matches internationaux, la formation de Guy Novès a lancé un message fort. Si certains avaient des doutes, ils peuvent maintenant en être sûrs : les Rouge et Noir sont déjà en forme. Premiers de leur groupe en H Cup, premiers à égalité avec Montpellier et le Racing en Top 14, les partenaires de Thierry Dusautoir attendent Toulon de pied ferme avec l’espoir de réitérer une performance similaire.

Encore du spectacle ?
Dans un Ernest-Wallon à guichets-fermés, il sera intéressant de voir la réaction de Vincent Clerc, Clément Poitrenaud ou Jean-Baptiste Poux, écartés du XV de France pour la tournée de novembre. «On ne doit pas être assez bons», avait déclaré ironiquement Guy Novès mercredi pour commenter l’absence de ses joueurs chez les Bleus. Les deux premiers cités, virevoltants face à l’USAP samedi dernier, auront à cœur de prouver que le sélectionneur s’est trompé à leur sujet. Le RCT risque d’en payer les frais. «Prendre Toulouse en ce moment est la pire des choses qui pouvait nous arriver», avoue Mourad Boudjellal.

Toulon amoindri
Après leur défaite au Stade de France face à Paris (22-15), les Varois la jouent profil bas, conscients de tomber face à ce qui se fait de mieux en ce moment sur la planète rugby. «Il n’y aura pas de match, pronostique le président toulonnais. Je ne nous vois pas gagner là-bas, ni même faire match nul.» Sans Wilkinson, retenu par sa sélection alors que Van Niekerk et Smith ont été laissés au repos, difficile de contredire les propos du patron des lieux. Avec un prochain déplacement à Perpignan jeudi prochain, Toulon semble avoir fait son choix. Celui de ne pas perdre trop d’influx lors de son voyage dans la ville rose. «Lorsque l’on joue Toulouse le samedi et l’USAP le jeudi suivant, je suis obligé de faire tourner l’effectif», fulmine Philippe Saint-André.

Publicité

  1. France Petrucciani 30 octobre 2010 à 16h

    Les commentaires de ce journal je m'en fou, quand on le connait ce canard!!!! alors a bon entendeur

  2. Tourdre 30 octobre 2010 à 18h

    On prend cher;

    Juste deux questions aux "experts" de ce blog :

    1°) pourquoi manquons nous tant de placages;

    2°) pourquoi sommes nous si longs à sortir les ballons des mêlées, ruck …….

  3. Georges 30 octobre 2010 à 22h

    Te répondre ce soir…Tourdre…ce serait…néantiser..perdre son latin…cauchemarder..tutoyer l'humiliation..espérer une très lointaine prochaine Victoire !!!!.."" ..l'inconscient s'exprime à…l'infinitif !! """..Freud.. 🙂

  4. Tourdre 30 octobre 2010 à 22h

    Bien ?

Comments are closed.