Patrice Collazo : « Les critiques sont justifiées quand on perd, pas de problème »

Patrice Collazo : « Les critiques sont justifiées quand on perd, pas de problème »

4 mars 2021 - 18:12

6 Commentaires

Publicité

Le manager du Rugby Club Toulonnais, Patrice Collazo s’est confié en conférence de presse ce jeudi midi pour évoquer le match à venir contre le Racing 92, programmé ce samedi soir au Stade Mayol.

Ce-dernier estime que son groupe est sous pression tous les week-ends et qu’il s’est préparé de la même manière que d’habitude pour ce match contre les Franciliens.

Il l’affirme : ses joueurs n’a pas davantage de pression que d’habitude. Extrait:

« Le groupe est sous pression tous les week-end donc il n’y a rien de nouveau pour nous. On se prépare de la même façon quand on gagne ou quand on perd. On n’a rien révolutionné cette semaine, on se concentre sur nous-mêmes. Donc on n’a pas plus de pression que d’habitude. La pression, on l’a connait chaque week-end avec la dureté du Top 14, qui plus est maintenant avec la complexité des doublons et tous les problèmes d’effectif que l’on a. »

Bien évidemment, Patrice Collazo se dit conscient des enjeux et de la défaite contre Bayonne. Extrait:

« On a conscience des enjeux et de la défaite du week-end dernier. Mais pour nous, c’est un éternel recommencement. Que l’on gagne ou que l’on perde, on revient avec la même détermination et l’envie de vouloir faire mieux au prochain match. »

Par ailleurs, le coach Varois a expliqué qu’il n’existait plus de notion de match à domicile et de match à l’extérieur. Extrait:

« Dans une période comme celle-ci où on joue dans des stades vides, sans supporters, il n’y a plus de notion de match à la maison et à l’extérieur. Le championnat est redistribué et les rapports de force ne sont pas les mêmes. On se prépare donc de la même façon et les joueurs ont toujours été déterminés. »

Il précise cependant que ses joueurs devront rattraper les points perdus à domicile contre La Rochelle et Bayonne. Extrait:

« Effectivement, il y a deux défaites à la maison mais nous avons aussi été capables de gagner dehors. On sait que ces défaites, il va falloir les rattraper aussi. Et ça commence dès ce week-end contre le Racing 92 qui viendra le goût du match aller. Même si nous on ne sera pas dans les mêmes dispositions, on se doit de d’être compétitifs et de répondre présents. »

Pour conclure, Patrice Collazo rappelle que deux doublons sont encore au programme. Ensuite, la fin de la récréation sera enfin sifflée. Extrait:

« L’urgence, elle est tous les week-end car on doit gagner tous les week-ends donc il n’y a rien de nouveau. Après, il ne faut pas céder à la panique ni s’exposer. On doit regarder les forces que l’on a en présence et regarder ce qu’il nous manque. Il faut se dire qu’il va y avoir encore deux doublons à faire sans les internationaux et ensuite on sifflera la fin de la récréation et tout le monde sera au club et tout le monde sera sur la même longueur d’ondes.

Contre Bayonne on a pris un seul point, on a pris quatre points à Pau, on a pris un point à Brive… Effectivement, j’ai besoin que l’on se resserre, que le groupe se recentre et que l’on face corps car les critiques sont justifiées quand on perd. Pas de problème. Mais que l’on fasse corps tous ensemble. Il faut passer la tempête et quand on aura récupéré tout le monde, on aura zéro excuse, il faudra être performant et aller chercher les points pour se qualifier. »

En revanche, rien n’a été annoncé concernant les internationaux Français. Pourront-ils jouer le match de ce samedi soir ? Affaire à suivre…

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. Chris 4 mars 2021 at 19h- Répondre

    Arrêté déjà de changer de poste les.joueurs quand ce n est pas le leur , surtout quand on prend un jeune et qu on décide de lui faire confiance sur la feuille de match le faire jouer a l aile pas très bon pour la.confiance .après on a cru entendre que les entraînements étaient dur ,on voudrais le voir sur le terrain car quand tu te fais bouger dans les mêlés ,en touche dans les rucks ,on peut ce poser des questions ? Dernier point pourquoi toujours sanctionné les jeunes qui ne respectent pas les consignes et ne jamais le faire pour etrillar lakafia qui n arrêté pas de faire des fautes et aussi des en avant ou de mauvaise lancé .le cas Ory formidable joueur qui marque un bel essai mais qui coûte des points plaquages manqué , probleme en mêle avec le pilier ,et fautes qui coûte des points .voilà de quoi ce poser des questions sur les préférences des uns et des autres .

  3. boom09 4 mars 2021 at 20h- Répondre

    Chris , il va falloir t’y mettre en ce qui concerne LES FAUTES ?méme si ton raisonnement via ton post est parfois sensé ! LOIN de moi une moquerie plutot un chambrage pour parler RUGBY ! IL va falloir peut etre quitter un peu les écrans ? BON MATCH QUAND MEME ! EN esperant 5POINTS face au racing ! IL faut parfois REVER dans cette periode DE M ..

  4. olive91 4 mars 2021 at 20h- Répondre

    2 doublons mais repos dû aux internationaux…

  5. AllezToulon 4 mars 2021 at 20h- Répondre

    Les critiques sont justifiées lorsqu’on perd en étant au complet ou presque. Mais quand il manque 20 joueurs dont tous les meilleurs les critiques ne sont plus justifiées et doivent se tourner vers le calendrier et ses doublons. Un supporter même acharné se doit être honnête intellectuellement et ne pas jeter la pierre à un entraîneur qui n’a plus aucun de ses meilleurs joueurs à sa disposition. Qui gagnerait avec 20 absents? Soyons réalistes même si ça ne sent plus très bon pour nous vu notre calendrier. Avec l’équipe type on leur en passait 40. On a battu le Racing chez lui avec la bonne équipe et eux vont se refaire chez nous contre une équipe décimée. Collazo n’est pas responsable si Eben ,Isa, Parisse et d’autres sont blessés. Triste pour lui et pour nous!!!!

  6. marc 4 mars 2021 at 21h- Répondre

    C’est quand même particulier de dire tout et son contraire en une semaine. Signé un pseudo supporter

  7. Name 5 mars 2021 at 08h- Répondre

    Quand on perd, on peut donc dire que c’est à cause des pseudo-entraineurs?

  8. Publicité