Paul Boudehent savoure : « On est tout super content de l‘avoir parmi nous »

Paul Boudehent savoure : « On est tout super content de l‘avoir parmi nous »

22 février 2024 - 14:25

1 Commentaire

Publicité

Le troisième ligne international Français Paul Boudehent va fêter sa deuxième titularisation en équipe de France contre l’Italie, ce dimanche après-midi.

Interrogé via Midi Olympique, ce-dernier est revenu sur sa première titularisation avec les Bleus, durant la Coupe du monde contre l’Uruguay. Extrait:

Ben c’était un peu laborieux ce match contre l’Uruguay. Ce n’était pas le meilleur match de l’équipe, mais c’était quand même une victoire de coupe du monde. Il m’avait laissé un sentiment mitigé, avec du bon et du moins bon. Mais bon, j’étais super content quand même. Le stade est super, et le public du Nord était très chaud, même s’il était un peu moins chaud à mesure de la rencontre…  

Il se dit très heureux de pouvoir débuter le match contre l’Italie, à Lille, ce dimanche. Extrait:

Je suis content, forcément. Mes parents et toute ma famille aussi. Mais dans la préparation, finalement, cela ne change rien. C’est un peu comme le bac. Nous, on est juste content de l’avoir, mais la mention, c’est pour les parents. Je dirai que cette titularisation, c’est une bonne évolution, mais que ce n’est pas une finalité. 

Pour conclure, Paul Boudehent a dit le plus grand bien du jeune Posolo Tuilagi. Extrait:

C’est un tout jeune joueur qui prend très rapidement ses marques. Il s’est adapté très vite, il a beaucoup de volonté et d’enthousiasme. Son intégration s’est faite super rapidement. Il est dans le groupe depuis quelques semaines seulement, mais on a l’impression qu’il est là depuis plus longtemps que cela.

On ne sent pas chez lui de stress ou d’appréhension particulière. Il a la maturité d’un joueur plus âgé que son âge. On est tout super content de l‘avoir parmi nous, en dehors et sur le terrain. Sur le terrain, il apporte beaucoup de par son physique. C’est un joueur qui va continuer d’évoluer, qui a un très bon potentiel.

Publicité

1 Commentaire

  1. Angiebell 23 février 2024 at 11h- Répondre

    Places aux jeunes champions du monde, ils jouent sans complexes !