Pierre Mignoni tente d’expliquer la mauvaise gestion du quota JIFF du Rugby Club Toulonnais

Pierre Mignoni tente d’expliquer la mauvaise gestion du quota JIFF du Rugby Club Toulonnais

1 juin 2023 - 10:17

76 Commentaires

Publicité

Le Rugby Club Toulonnais s’est saboté, en fin de saison, à cause du quota JIFF règlementé par la Ligue Nationale de Rugby.

Tout au long de la saison, le XV de la Rade a flirté avec la zone rouge, à savoir la moyenne de 16 JIFF alignés par feuille de match tout au long de la saison.

Au final, le RCT s’est retrouvé dans le rouge à deux journées de la fin du championnat et a été contraint d’aligner 20 JIFF pour son match contre le Racing 92, au Havre.

Privé de ses meilleurs éléments étrangers, le Rugby Club Toulonnais n’a donc pas pu aligner sa meilleure équipe possible et s’est logiquement pris une claque contre les Franciliens.

Lors d’un entretien accordé au journal régional Var-matin, le technicien Toulonnais Pierre Mignoni est revenu sur la mauvaise gestion du quota JIFF au sein du club. Extrait:

« C’est très simple. Il n’y a pas de secret. Mais là, je ne parle pas que du match du Racing. On a hérité d’un effectif. Aujourd’hui, on fait avec ce que l’on a. C’est la première des choses. Mais à un moment donné, pour avoir le nombre de Jiff, il faut équilibrer, jongler, faire le maximum… Parce que tu es limite sur la globalité de l’effectif. »

Selon Pierre Mignoni, l’effectif du RCT n’est pas assez profond. Il pointe du doigt le recrutement. Extrait:

« Je pense qu’on a mal communiqué. Pour la semaine du Racing, parmi tous les garçons qui n’ont pas joué, très peu étaient en capacité d’être alignés. On les a protégés, sur la communication, au niveau des blessures. C’était peut-être une erreur. Et je ne dis pas ça pour me justifier. C’est simplement que l’on ne pouvait pas aligner certains Jiff, comme Baptiste Serin par exemple. Il était blessé. C’est la simple vérité, ça. On n’a pas bien précisé les choses. On nous a tirés dessus parce que ça n’a pas marché. Mais ça aurait pu. Pour moi, ça démontre surtout que notre effectif n’est pas assez profond. Il manque d’homogénéité pour, par moments, rivaliser. »

Il explique pourquoi le RCT n’a pas réussi à maintenir une bonne moyenne JIFF tout au long de la saison. Extrait:

« On ne pouvait pas. Nous avions énormément de blessés. Regardez combien de fois on a pu aligner l’équipe qui a joué la finale de Challenge Cup, c’est dérisoire [une seule fois avant la finale, en demie]. Mais ce n’est pas une excuse. Ce que je veux, c’est qu’on continue de travailler. On a une très bonne équipe mais pas encore un grand groupe. Il faut que l’on forme nos jeunes, qu’on les amène plus haut pour rester compétitifs quand on a des blessés. On doit construire notre effectif en termes de Jiff mais surtout d’homogénéité. »

Pour conclure, Pierre Mignoni indique qu’il ne prendra pas des JIFF seulement pour prendre des JIFF. Il veut recruter des joueurs qui apporteront une réelle plus-value à l’équipe. Extrait:

« Je ne vais pas prendre des Jiff pour prendre des Jiff. Je veux des joueurs capables d’évoluer à Toulon et de nous amener une plus-value, de la concurrence… Ce qui est certain, c’est que je n’ai pas de baguette magique. Les choses, il faut les construire. Les diriger vers des étapes pour franchir des paliers. Donc on va continuer dans ce sens. »

Publicité

76 Commentaires