Pour Théo Ntamack, ce serait un exploit que Toulouse s’impose contre le LOU Rugby

Pour Théo Ntamack, ce serait un exploit que Toulouse s’impose contre le LOU Rugby

6 juin 2024 - 10:21

2 Commentaires

Publicité

Le jeune troisième ligne du Stade-Toulousain, Théo Ntamack s’est confié via La Dépêche pour évoquer la bonne saison effectuée par le club de la Ville Rose.

Il évoque dans un premier temps la casse dans les rangs Toulousains. Extrait:

On a eu beaucoup de pépins, parce que la finale de Coupe d’Europe a cogné. C’était un gros match. On doit finir les phases finales avec un effectif un peu remanié, mais on est beaucoup à postuler. On se focalise plus sur le match qui arrive ce week-end. Il faut faire un gros match. Même si on est premiers, il faut toujours aller chercher cette victoire et on verra pour la suite.

Il explique pourquoi Toulouse excelle de la sorte cette saison. Extrait:

Cette année, cela s’est beaucoup retransmis sur les matchs. La victoire à Clermont, à Montpellier… C’est vrai que ce groupe a eu un supplément d’âme malgré l’absence des internationaux pendant la période de doublons. Il y a eu une force qui a émané de l’intérieur de ce groupe, amené par les anciens, Piula, Rodrigue etc. Il y a eu l’énergie des jeunes qui montent aussi. On a eu 58 joueurs qui ont joué cette année donc c’est vrai qu’on le ressent.

Même face à La Rochelle, après une victoire contre le Leinster, on pouvait se dire : « Peu importe le résultat ». Mais non, on a toujours voulu faire bonne figure. On a la soif de victoire à chaque fois. Après ces deux essais encaissés, on sait dit qu’on était chez nous, au Stadium, et qu’on ne pouvait pas jouer 80 minutes comme ça. On essaye de donner le meilleur à chaque match.

Auteur d’une belle prestation contre le Stade Rochelais, il préfère rester humble. Extrait:

C’était juste le reflet de l’équipe. Je pense que toute l’équipe avait ses stats-là. On était mené, donc on a essayé de porter le ballon, de leur faire mal. On savait que les premières 20 minutes seraient compliquées de par l’énergie qu’ils allaient envoyer et nous du manque d’énergie lié à la semaine. Je n’ai pas joué cette finale, donc j’étais juste frais et avec l’envie de jouer.

Mine de rien, avoir la chance de jouer au Stadium, ce n’est pas tous les samedis qu’on y joue. Juste l’envie de jouer, de gagner des mètres, de faire avancer l’équipe. Tout le monde s’est mis ça dans la tête. L’équipe qui était alignée était plutôt fraîche donc on a tous eu de bonnes stats.

Il se confie ensuite sur sa saison. Extrait:

Cette saison partait bien, puis j’ai eu pas mal de pépins physiques. Mais je pense que n’importe quel joueur de rugby est passé par là dans sa carrière. Cette année, c’était une année mentalement compliquée mais aussi qui montre ma force de caractère, le fait de ne pas lâcher, de se dire que le maillot n’appartient à personne. On peut y être, et le jour où tu te blesses, tu n’y es plus. La première année était celle de la découverte, et la seconde celle de la remise en question, se dire que ce n’est jamais acquis, de donner le meilleur de soi-même quand on y est car les blessures, ce n’est jamais agréable.

Il espère pouvoir enchaîner contre le LOU Rugby ce samedi soir. Extrait:

Bien sûr. Dans le groupe, même ceux qui ont beaucoup joué, n’ont jamais triché et ont toujours voulu gagner, peu importe le match. Ce week-end, c’est le même objectif. L’équipe qui est alignée a juste envie de faire une bonne prestation. C’est vrai que ça fait longtemps qu’on n’a pas gagné à Lyon, donc ce serait « un exploit » de gagner là-bas. Tout le monde est focus là-dessus. On a toujours voulu jouer pour gagner. On espère le faire ce week-end.

Au Stade, on a toujours appris à gagner. C’est l’objectif du club ce week-end. C’est comme cela qu’on pourra se mettre en confiance pour la demi-finale qui arrive.

Publicité

2 Commentaires