Première pour Toulon ! (Rugbyrama)

Première pour Toulon ! (Rugbyrama)

17 avril 2010 - 21:04

Publicité

599731-7362308-317-238Au stade Vélodrome de Marseille, le RC Toulon s’est imposé face à Perpignan sur le score de 33 à 23 au terme de 80 minutes intenses et spectaculaires. Jonny Wilkinson, auteur d’un drop phénoménal dans les dernières minutes, permet au RCT de prendre la première place du Top 14.

Ce Top 14 2009-2010 est décidément incroyable. Aussi spectaculaire qu’indécis, il a encore offert ce qu’il fallait de suspense et de beau jeu ce week-end à l’occasion de l’avant-dernière journée. Le choc des titans entre Toulon et Perpignan a atteint des sommets. Dans un stade Vélodrome rempli jusqu’à la gueule, les deux poids lourds du championnat ont livré une lutte extraordinaire dans ce qui restera comme l’un des plus beaux matchs de la saison. Des plus fracassants aussi. A la demi-heure de jeu, pas moins de trois joueurs avaient dû quitter la bataille (Candelon, Guirado et Kefu), victimes de l’engagement extrême (et parfois illicite) mis par les deux équipes dans cette rencontre.

Il faut dire qu’il était question de suprématie. Le deuxième accueillait le premier en grande pompe sous le soleil marseillais. Et dans le rude combat qui s’engageait, c’était Toulon qui tirait le premier avec Luke Rooney (17e) après une pénalité jouée vite par Pierre Mignoni et un beau travail de Sonny Bill Williams. L’arrière australien signait même le doublé (34e), en se portant au soutien de Van Niekerk encore une fois excellent. Il répondait au Catalan Farid Sid (24e), qui avait temporairement redonné l’avantage aux siens peu avant la demi-heure de jeu.

Wilkinson, arme fatale

Mais à la mi-temps, c’était bien le RCT qui menait (18-13).Transcendés, les Varois ne laissaient aucune chance aux champions de France à l’entame du deuxième acte. C’était eux qui avançaient sur les impacts, eux qui faisaient le jeu, eux qui se montraient les plus réalistes. Ils poussaient leurs adversaires à la faute et la botte de Jonny Wilkinson (auteur de 18 points au total) leur offrait une confortable avance de quatorze points à un quart d’heure de la fin du match.

Les Catalans ne baissaient pas les armes pour autant. A la 71e, un ancien Toulonnais, Grégory Le Corvec, relançait le suspense en inscrivant le deuxième essai de l’Usap. Le score était alors de 30-23. Perpignan tenait un précieux point du bonus défensif, qui lui permettait de conserver sa première place. Mais l’arme fatale du RCT, son ouvreur Jonny Wilkinson, claquait le drop des cinquante mètres à la 75e. Le coup de grâce pour les troupes catalanes, qui perdaient le ballon sur leur dernière attaque dans les 40 mètres varois au lieu de tenter le drop. Perpignan s’inclinait 23-33 et laissait le trône à son dauphin. Pour la première fois depuis l’instauration de la poule unique, en 2001-2002, Toulon est leader du championnat. A quelques semaines des phases finales, le club de Mourad Boudjellal a frappé très, très fort.

Publicité

  1. nina 18 avril 2010 à 11h

    bravo à tout les joueurs au staff pour le fruit du travail récompensé oui paye et ils nous font

    rêver merci tttooooooooooouuulllllllooonnnnnnnn

Comments are closed.