Radoslavjevic dément formellement être raciste : « Combien de fois me suis-je fait traiter de « sale gitan » sur un terrain ? »

Radoslavjevic dément formellement être raciste : « Combien de fois me suis-je fait traiter de « sale gitan » sur un terrain ? »

17 décembre 2021 - 10:42

6 Commentaires

Publicité

Suspendu 26 semaines par la Commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby pour avoir tenu des propos racistes à l’encontre de l’ailier de Nevers Christian Ambadiang en tout début de saison, le demi-de-mêlée de Provence Rugby Ludovic Radoslavjevic a récemment été licencié par son club.

Pour la première fois depuis l’affaire, le joueur a accepté d’évoquer le sujet via le site spécialisé Rugbyrama.

L’ancien joueur de Clermont et du Castres Olympique a formellement démenti être raciste.

Il indique être lui-même d’origine gitane et se faire régulièrement traiter de « gitan » sur les terrains de rugby.

S’il ne veut pas minimiser ses propos, Ludovic Radoslavjevic explique que ce genre de propos est finalement monnaie courante sur les terrains de rugby. Extrait:

« C’est un mot tellement fort que c’est difficile pour moi d’en parler. Je vous mets au défi aujourd’hui parmi mes proches ou mes anciens partenaires au rugby sur les vingt-cinq dernières années de trouver quelqu’un qui vous dira que je suis raciste. J’ai grandi dans un quartier populaire d’Avignon fait de mixité. J’ai grandi avec des mecs de couleurs, des Arabes et je suis moi-même d’origine gitane. Combien de fois me suis-je fait traiter de « sale gitan » sur un terrain ? C’était monnaie courante. Et ça fait partie du rugby.

Attention, je ne dis pas que c’est bien, mais c’est comme ça. Ce qui me dérange le plus, c’est de devoir prouver que je ne suis pas raciste. Il n’y a aucune once de racisme en moi. Mais le monde du rugby est un peu hypocrite. Des blagues ou du chambrage comme ça, il y en a beaucoup au rugby. Et ce n’est pas parce que ça se dit que c’est bien. Je dois mesurer mes propos. Mais tout le monde le sait, tout le monde en joue. Et aujourd’hui, parce qu’il y a une affaire publique, tout le monde est outré, tout le monde ferme les portes. Et ça, ça me dérange. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. BonnusC 17 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Bienvenu en 2020 dans ce monde de vierges effarouchées où l on retourne sa veste du côté des bien pensants pour ne surtout pas mettre en peril sa carrière…..tres peu de joueurs ont effectivement pris sa défense.

    J'aime 12
    J'aime pas 3
  3. BonnusC 17 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Oula bientôt 2022 ….

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  4. m 17 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Complètement d’accord avec lui. Et sur le fait que d’autres insultes ne paraissent pas aussi grave et sur le fait que tout le monde lui ferme la porte, non pas parce qu’il a fauté, mais parce qu’il est médiatiquement infréquentable.

    Quelle hypocrisie !

    J'aime 15
  5. Tilosach 17 décembre 2021 at 12h- Répondre

    Beaucoup de tapage médiatique pour quoi?
    Il a tenu des propos racistes, il a été sanctionné, rien de nouveau.
    S’il a été lui aussi victime de propos racistes, il devait en parler aux arbitres, a ses entraîneurs, pour qu’une enquête soit lancée. Il ne faut pas laisser ces propos de protéger et être considérés comme acceptable.

    C’est tout l’art du chambrage: dire a un joueur qu’il fait de la merde sans s’attaquer à qui il est (origines, valeurs, etc….).

    Tant qu’il jouera la victime, ça le fera pas avancer.

    J'aime 2
    J'aime pas 3
  6. hannibal 17 décembre 2021 at 12h- Répondre

    Condamner un acte raciste ne fait pas de toi un bien pensant au sens péjoratif du terme. Maintenant je l’ai croisé Ludo dans un centre commercial avec un masque chirurgical froissé baissé sous le nez, donc ça confirme. C’est quand même par les temps qui courent, plus grave qu’une insulte raciste, non ?

    J'aime 3
    J'aime pas 4
  7. RAPIDO 17 décembre 2021 at 12h- Répondre

    je connais plein de gitans qu’on appelle des tziganes et l certains racistes assumés ne les aiment pas tout en revendiquant leur identité nationale en utilisant leur musique comme flambeau … je ne parle pas des français mais d’ expérience acquise au cours de mes voyages

    J'aime 3
    J'aime pas 1
  8. Publicité