Romain Poite : « Je jouais devant et j’étais plutôt très costaud avant de me mettre à l’arbitrage »

Romain Poite : « Je jouais devant et j’étais plutôt très costaud avant de me mettre à l’arbitrage »

9 juin 2022 - 10:33

5 Commentaires

Publicité

L’arbitre international Français Romain Poite mettra un terme à sa carrière dès la fin de la saison actuelle.

Dès le 1er juillet prochain, Romain Poite intégrera le staff technique du Rugby Club Toulonnais. Il sera en charge de l’attitude au contact pour aider les joueurs Varois à se discipliner.

Interrogé via Midi Olympique, Romain Poite s’est confié sur son arbitrage et sur son arrivée à Toulon. Extrait:

Avez-vous pratiqué le rugby ?

Je vais faire sourire tout le monde mais je jouais devant et j’étais plutôt très costaud avant de me mettre à l’arbitrage. Ma mère me disait qu’il valait mieux m’avoir en photo qu’à table. »

C’est quoi l’arbitrage ?

L’arbitrage, c’était la possibilité de continue ma passion dans le rugby car quand je suis rentré à l’école de police, on nous a invité à ne pas nous blesser en dehors du sport à l’école. J’avais signé à Carcassonne où j’avais fait mon école de police et donc j’ai dû mettre un terme définitif à ma carrière. L’arbitrage que j’avais commencé à l’âge de 19 ans me permettait de rester sur le carré vert d’une façon différente. Je pouvais vivre mes deux passions. Puis l’arbitrage c’est accompagner tout le monde dans l’équité et la justice pour permettre aux joueurs d’évoluer les uns contre les autres. L’accompagnement à la performance pour les joueurs mais aussi l’opportunité de vivre le rugby encore et encore.

Mon père m’a mis le pied à l’étriller pour le rugby et l’arbitrage. Il m’avait demandé si ça m’intéressait d’arbitrer le samedi car on jouait le dimanche matin en Crabos. Cela m’a permis de me faire fermer ma grande gueule car j’étais capitaine et j’étais assez pénible avec les arbitres qui nous dirigeaient. Il fallait éviter de perdre du temps le samedi après-midi au pub avec ses potes (rire). Je veux remercier mon père qui m’a mis le pied à l’étriller dans le rugby et dans l’arbitrage.

Qu’est-ce que vous aimeriez que l’on dise de vous après votre carrière ?

Pas grand chose. Si on ne parle pas de moi, je suis content. Je ne suis que de passage dans le système. Si je peux laisser une belle trace tant mieux même si je vais sûrement laisser autant de belles traces que de mauvaises traces. Qu’on dise que c’était un bon arbitre, pourquoi pas, ou un bon accompagnant, ou quelqu’un que l’on arrivait à comprendre. Les gens diront ce qu’ils ont envie et se souviendront de moi comme ils en ont envie.

Pensez-vous avoir annoncé un peu tôt votre départ au RC Toulon ?

Il est évident qu’avec la signature de Toulon, il n’y a aucune alternative. Je ne pouvais plus diriger Toulon et d’ailleurs, je n’ai pas dirigé Toulon de toute la saison. Je n’ai jamais été désigné pour diriger un match de Toulon cette saison. Je suis droit dans mes bottes. Si Toulon fait les phases finales, ça va limiter mes désignations. Mais rien n’appartient à personne et ma fin de saison, je vais la gagner comme j’ai fait jusqu’à présent. Je vais être postulant pour les phases finales et ce n’est pas dit que j’aurais des phases finales. Si Toulon va au bout, je ne pourrais pas postuler pour la finale. Mais moi, Toulon, c’est à partir du 1er juillet 2022 donc ça ne me pose aucun problème.

Existe-t-il une liste des pénibles du rugby ? 

Non, il y a une liste de joueurs qui vous challengent et c’est à vous de trouver les clés pour ne pas se retrouver dans la difficulté. Mais non, on ne fait pas de fichier d’équipes ni de joueurs. Il est évident que nous avons des équipes que nous préférons arbitrer et des joueurs que nous préférons arbitrer car on sait que ça va être du jeu et pas forcément des tas avec beaucoup de fautes. Il faut être respectable et respecter les joueurs que l’on dirige. Le 9, c’est toujours celui qui va avoir le petit mot et qui est coquin.

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. FLAT 6 9 juin 2022 at 10h- Répondre

    tranquille romain pour les phases finales avec toulon ca fait 4 ans qu il n y en a pas , et ce st pas demain la veille !!

    J'aime 8
    J'aime pas 19
    • Nikko 9 juin 2022 at 12h- Répondre

      Vous avez raison, car demain c’est déjà trop loin… Toulon se relèvera dès aujourd’hui, dès maintenant pendant cet inter saison….
      ALLLLEZZZZZ TOUUUUUULOOOOOONN !!!!!! 🙂

      J'aime 13
      J'aime pas 1
  3. Ribaud 9 juin 2022 at 10h- Répondre

    On lui souhaite le meilleur pour la suite , il le merite romain

    J'aime 12
    J'aime pas 4
    • Nikko 9 juin 2022 at 12h- Répondre

      Il le mérite, il le mérite… Poite le toulousain, qui nous l’a mis à l’envers en 2012 contre…. Toulouse en finale de TOP14 ?
      hmm…. on verra, s’il fait du bon boulot avec le RCT, on pourra dire qu’il l’aura mérité. 😉 🙂

      J'aime 10
      J'aime pas 8
  4. Bonnus2013 9 juin 2022 at 19h- Répondre

    L’avantage avec lui c’est que s’il ne réussit pas on pourra toujours l’envoyer à la police municipale, lui l’ancien flic.

  5. Publicité