Rory Kockott analyse son retour à la compétition

Rory Kockott analyse son retour à la compétition

11 décembre 2022 - 9:59

5 Commentaires

Publicité

Rory Kockott a raccroché les crampons au mois de juin dernier.

Depuis, il a intégré le staff technique du Castres Olympique en tant que spécialiste de la défense Tarnaise.

Ce samedi soir, Rory Kockott a effectué son retour à la compétition. En effet, ce-dernier a dépanné au poste de demi-de-mêlée étant donné les forfaits de Jérémy Fernandez et Santiago Arata tous les deux blessés.

Ainsi, ce-dernier est entré en jeu au cours de la seconde période de jeu contre Exeter, à l’occasion de la première journée de la Champions Cup.

Interrogé via Rugbyrama, Rory Kockott a expliqué être plutôt satisfait de son retour sur les terrains. Extrait:

« Ça va, je pense sincèrement que j’ai fait une entrée correcte. Plaquer des avants est toujours aussi difficile (rires). Le rugby n’a pas changé pendant mon absence. Je vais essayer de faire un pas après l’autre, travailler et aider l’équipe jusqu’à ce que l’on ait d’autres demis de mêlée valides. Ce soir, je me sens très bien. Demain, cela ira peut-être moins bien. Mais c’est ça que l’on aime. »

Dans la foulée, Rory Kockott a expliqué ce qu’il manquait encore à Castres pour rivaliser avec une équipe comme Exeter. Extrait:

« Le pragmatisme, tout simplement. Arriver à conserver le ballon, à multiplier, à avancer, à battre les défenseurs quand on est dans des zones de marque. C’est vers ça que l’on doit tendre. C’est des occasions rares dans un match. Il y en a peut-être trois ou quatre dans une partie. Mais il faut arriver à les convertir, à faire « gonfler le compteur ». Exeter y est arrivé mieux que nous sur ce match. Voilà la différence. Le pragmatisme ! Je suis quand même content car mes coéquipiers qui étaient sur le terrain ont vraiment mouillé le maillot. Il y a parfois des matchs qui ne sont pas très intéressants à regarder mais sur lesquels on peut construire … »

Le Castres Olympique s’est incliné à domicile contre Exeter sur le score de 12 à 27.

La campagne Européenne des Tarnais est déjà très mal embarquée.

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. ia Rafale 11 décembre 2022 at 11h- Répondre

    Avant il branchait tout le monde mais ensuite il était bon dans le jeu , maintenant il ne lui reste que la gueule.

    J'aime 3
    J'aime pas 4
  3. ... 11 décembre 2022 at 14h- Répondre

    une gueule pour une équipe qui n’a jamais eu de résultats européens.

    J'aime 2
    J'aime pas 2
    • toulontoujours 11 décembre 2022 at 15h- Répondre

      « Le CO est aussi vainqueur du Bouclier européen (2003) ». Il suffisait de lire Wikipédia avant d’écrire une ânerie.

      J'aime 1
      J'aime pas 4
  4. toulontoujours 11 décembre 2022 at 15h- Répondre

    Rory Kockott a été à Castres ce que Wilkinson a été à Toulon, un excellent joueur et un leader. Certes il a pris de l’age mais je pense que certains devraient avoir un peu de respect pour ce rugbyman, à moins d’être plus performants que lui sur le terrain, ce qui m’étonnerait fortement. Et je précise, je ne suis ni supporter du CO ni de la famille de Kockott.

    J'aime 6
    J'aime pas 3
    • Leguss81 11 décembre 2022 at 19h- Répondre

      Bien répondu. Rory est et restera un grand joueur même si en prenant de l’âge son niveau a bien évidemment baissé. J’en connais beaucoup qui l’aurait badé si il avait évolué dans leur club..
      En ce qui concerne la coupe d’Europe en effet nous avons gagné un bouclier européen en 2003 mais il est vrai que nous avons souvent été décevants, MAIS j’ai le souvenir de plusieurs rencontres où l’arbitrage anglo-saxon nous a vraiment désavantagé. Je ne sais plus en quelle année et un match contre le Munster ou M. Barnes, pour le citer, nous a « volé » la victoire. De même l’an dernier face au même Munster c’est un arbitre géorgien qui « oublie » de nous donner la pénalité de la gagne en toute fin de match. Et hier encore après avoir enfoncé la mêlée d’Exeter par 3 fois, aucun essai de pénalité. L’an dernier même musique avec un essai plus que litigieux accordé aux Harlequins qui leur donne la victoire chez eux. Je ne dis pas qu’avec ces victoires nous serions champions d’Europe mais il y a de quoi se poser des questions.. et ça éviterait certains commentaires comme quoi nous faisons systématiquement l’impasse..

  5. Publicité