Samuel Ezeala répond à ceux qui ne comprennent pas sa décision de quitter Pau pour le Stade-Français !

Samuel Ezeala répond à ceux qui ne comprennent pas sa décision de quitter Pau pour le Stade-Français !

25 avril 2024 - 17:02

5 Commentaires

Publicité

C’est acté depuis plusieurs mois déjà : l’ailier Samuel Ezeala va quitter la Section Paloise dès la fin de la saison actuelle.

Ce-dernier s’est engagé en faveur du Stade-Français Paris pour les saisons à venir.

Interrogé via La République des Pyrénées, ce-dernier a expliqué comprendre l’incompréhension des supporters Palois suite à sa décision de quitter le club. Extrait:

C’est vrai que les supporters de Pau me disent qu’ils regrettent que je m’en aille. Je sais que c’était une nouvelle difficile à apprendre alors que j’ai beaucoup joué et suis très heureux ici. Ils ne pouvaient pas trop comprendre ce départ.

J’ai reçu beaucoup de critiques. Moi, j’ai fait un choix. C’est la vie d’un rugbyman.

Mais je leur suis très reconnaissant. Si mon départ a contrarié, ça veut dire que je suis apprécié… Et beaucoup ont su faire abstraction de mon choix pour qu’on ait une très belle relation. Ils ont su faire la part des choses, ils ont continué à m’encourager. Je ne l’oublierai jamais.

Il assume complètement son choix. Extrait:

Ça n’a pas été facile pour moi de l’annoncer. D’autant plus que tout se passait très bien. Après, les gens peuvent commenter : moi, j’ai fait un choix, je dois l’assumer. On verra si c’était le bon.

Il réagit également aux critiques. Extrait:

Vous savez, je suis jeune, connecté aux réseaux sociaux où les gens te mentionnent dans les commentaires, je vois tout. Je suis rugbyman, exposé, je l’accepte. Ce qui pourrait me faire rire mais qui au fond me touche, c’est le sentiment que j’ai une très mauvaise image. Pourquoi ? Déjà parce qu’à Clermont, je me suis souvent blessé, j’en étais le premier désolé. J’ai été hyper triste. J’étais jeune, loin de ma famille…

Si je voudrais presque en rire, c’est que les gens n’ont pas tous les éléments. J’étais à Clermont pendant 7 ans, je me suis toujours bien entendu avec tout le monde : joueurs, supporters, presque tous les staffs. Je n’ai jamais eu de problèmes, jamais été dans le conflit. À Pau, c’est pareil, je m’entends bien avec tout le monde. Mais à fin, je pars d’une mauvaise façon et je suis critiqué. Seb, lui, me connaît : je ne veux pas mal finir avec Pau, je veux montrer à tout le monde que je me donne. On peut être en désaccord avec mes choix mais, à la fin, c’est ma vie… Derrière le joueur, il y a une personne et en soi, je suis quelqu’un de bien.

Il exprime être reconnaissant vis-à-vis de son manager Sébastien Piqueronies. Extrait:

Je lui suis également très reconnaissant. Je garde en mémoire tout ce qu’il m’a apporté avec le staff, aussi bien d’un point de vue sportif que personnel. En annonçant mon départ, je sais que je les ai déçus, le staff et notamment Sébastien avec qui j’ai toujours eu une bonne relation. C’est pour ça que ça me tient à cœur de faire une grosse saison. Je lui dois, comme je le dois aux supporters. Même si je pars, même si je ne serai resté qu’un an, je vais tout donner jusqu’au dernier moment.

Je vais être hyper professionnel. Seb a continué à me faire jouer beaucoup de matches. Il aurait pu se dire : « Je n’ai pas aimé sa décision de partir, je vais le mettre au placard toute la saison, il ne va pas jouer un match. Tant pis pour lui. » Mais il m’a fait confiance. Et j’ai tout fait pour répondre présent.

Publicité

5 Commentaires