Sauf gros retournement de situation, Biarritz devrait être maintenu en Pro D2

Sauf gros retournement de situation, Biarritz devrait être maintenu en Pro D2

7 juin 2024 - 10:54

0 Commentaire

Publicité

Les dirigeants du Biarritz Olympique ont apporté des assurances à l’Autorité de Régulation du Rugby (ARR) lors de la réunion de mercredi. Si les fonds sont bien versés d’ici lundi, le gendarme financier devrait confirmer le maintien du BOPB en Pro D2 mardi.

Les supporters du Biarritz Olympique peuvent respirer un peu plus facilement après la longue réunion qui s’est tenue mercredi au siège de la Ligue à Paris. L’ARR, qui était entourée de doutes concernant le projet des repreneurs, a désormais une vision plus claire de la situation.

L’audition de mercredi a permis de réaliser des progrès concrets. La nouvelle version de l’avenant, rédigée par les nouveaux dirigeants biarrots, aurait reçu une validation verbale de la part de l’ARR. « Maintenant, on attend les fonds« , a confirmé Dominique Debreyer, le patron de l’ARR, ce jeudi.

Le million d’euros nécessaire pour terminer la saison devrait arriver dans les heures à venir, suivi de deux à trois millions pour la prochaine saison.

Du côté du BOPB, les dirigeants se montrent également confiants. « Nous avons répondu à toutes les demandes de la DNACG lors de l’audience de mercredi », a déclaré Arnaud Dubois, l’un des nouveaux dirigeants du club.

« Nous avons rassuré l’ARR et nous sommes également rassurés sur le maintien du club en Pro D2. La validation définitive devrait avoir lieu en début de semaine par l’organe de contrôle de gestion. Nous attendons cette validation juridique, mais nous avons répondu à l’intégralité des demandes de l’Autorité de Régulation. »

Une autre source a ajouté via L’équipe : « Ils ont accepté ce que demandait l’ARR, qui a été inflexible. »

Si les fonds arrivent dans les caisses du club d’ici lundi, la commission de contrôle de l’ARR donnera officiellement son feu vert au maintien du BOPB en Pro D2 mardi. À moins d’un nouveau rebondissement, la saga semble proche de sa conclusion.

Le montage financier impliquant une fiducie entre le club et ses nouveaux partenaires financiers, parmi lesquels le milliardaire Pierre-Édouard Stérin joue un rôle central, ainsi que la Maire Maider Arosteguy, présente à Paris mercredi, suscite beaucoup de discussions sur la Côte basque.

Publicité

0 Commentaire