Sergio Parisse « Avec l’Italie ? Ca peut-être un, deux, trois matches ou zéro… »

Sergio Parisse « Avec l’Italie ? Ca peut-être un, deux, trois matches ou zéro… »

15 janvier 2022 - 15:48

1 Commentaire

Publicité

Le troisième ligne du Rugby Club Toulonnais, Sergio Parisse s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer sa volonté de rejouer avec la sélection Italienne.

Pour l’heure, le joueur Varois affirme sincèrement ne pas encore savoir s’il pourra rejouer avec l’Italie ou pas. Extrait:

« La réponse, je ne l’ai pas. Tout est tellement le flou en ce moment. Quand je me rappelle que j’avais prévu de jouer mon dernier test-match, il y a deux ans… Je ne veux pas l’annoncer. Car rien n’est acté. Et parce que je suis superstitieux aussi. Après, je ne cache pas que si je suis apte et que la compétition se déroule normalement, je serai disponible. Je suis en tout cas en contacts avec le sélectionneur italien. »

Il est néanmoins conscient que la Fédération Italienne espère elle aussi qu’il puisse effectuer au moins un dernier match avec l’Italie. Extrait:

« On ne va pas se cacher (sourire). On sait très bien que si mon image a été placée sur l’affiche de la Fédération Italienne de Rugby, c’est qu’il y a une envie et un souhait qui sont partagés. Par moi et par la Fédération Italienne de pouvoir me faire revenir pour ce Tournoi. J’espère faire partie du groupe pour au moins un match. Mais c’est encore un peu tôt. La priorité est déjà que je retrouve les terrains. »

Pour l’heure, sa seule priorité reste le Rugby Club Toulonnais, pour retrouver notamment du temps de jeu. Extrait:

« Lors de la première partie du Tournoi, je ne serai probablement pas avec l’Italie mais avec Toulon. Ma priorité, c’est le club. On verra si, pendant la compétition, je peux jouer un dernier petit match. J’en serais ravi. Ce serait beau. »

Lorsque le journaliste lui demande combien de matches il compte jouer avec l’Italie, il affirme ne pas du tout savoir. Extrait:

« Il n’y a pas de limite. Tout ça doit être discuté. Ça peut être un, deux, trois matchs. Ou zéro. »

Pour conclure, Sergio Parisse précise qu’il ne sera pas un martyr si jamais il ne pouvait pas effectuer son retour en sélection. Extrait:

« Il y a tellement d’internationaux qui n’ont pas pu avoir les adieux ou les dernières qu’ils souhaitaient. Je ne suis pas un martyr pour autant. Ce serait très sympa de vivre ce moment mais si ça n’arrive pas, ça n’enlèvera rien de tout ce que j’ai vécu avec l’équipe d’Italie, mes cinq Coupes du monde, les vingt ans… Si le destin ne veut pas que ça se réalise, ça ne se fera pas. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. tantbrave 15 janvier 2022 at 19h- Répondre

    Au vu de son age et de ses blessures il serait plus normal qu’il jette ses dernières forces pour le RCT. Pour ses adieux à l’équipe d’Italie qu’ils organisent un jubilé cet été .

  3. Publicité