Simon Mannix toujours pas payé à Biarritz !

Simon Mannix toujours pas payé à Biarritz !

29 mai 2024 - 23:35

1 Commentaire

Publicité

Biarritz Olympique : Dix Jours pour Sauver le Club

Le Biarritz Olympique est à un tournant décisif de son histoire. Après avoir assuré leur maintien sportif en Pro D2 le 17 mai dernier, les dirigeants du club doivent désormais sécuriser leur avenir financier. Le compte à rebours est lancé : il reste dix jours pour déposer les fonds nécessaires sur le compte du club, avant que l’Autorité de Régulation du Rugby (A2R) ne statue sur leur maintien.

Un Plan de Sauvetage Financier Crucial

Les nouveaux dirigeants, représentés par Shaun Hegarty (conseil de surveillance), Flip Van der Merwe (directoire), l’avocat Arnaud Dubois et le potentiel investisseur Romain Détré, ont rencontré le rapporteur de l’A2R à la veille de leur dernier match à Brive. L’enjeu est de taille : un million d’euros doit être rapidement déposé pour clôturer la saison en cours, avec un engagement de trois millions d’euros par saison sur trois ans pour stabiliser les finances du club. Le budget proposé par Arnaud Dubois s’élève à 9 millions d’euros, contre 11 millions cette saison, avec un échelonnement consenti par le gendarme financier de la Ligue.

Des Négociations Intenses et Continues

Les échanges se poursuivent quotidiennement entre les parties concernées, bien qu’aucun nouveau rendez-vous n’ait été fixé. Romain Détré, bien qu’impliqué, ne représente pas officiellement le club, n’étant ni membre de B.Otiful, la société détentrice du club, ni actionnaire. L’A2R continue donc de traiter avec Shaun Hegarty et Arnaud Dubois, ce dernier étant présenté comme directeur général du BO sur les réseaux sociaux.

Une Décision Imminente

La commission de contrôle a remis son avis à la commission de discipline, qui se prononcera fin mai ou début juin, au plus tard le 5 juin. À ce jour, aucun virement n’a été effectué sur les comptes du club. Arnaud Dubois explore activement d’autres pistes pour renforcer la trésorerie, crucial alors que plusieurs prestataires, dont l’entraîneur Simon Mannix, attendent encore leur rémunération.

Simon Mannix n’a pas été payé 

Sud-Ouest nous informe que plusieurs prestataires du Biarritz Olympique n’ont pas été payés. C’est notamment le cas de l’entraîneur Simon Mannix, arrivé sous ce statut début décembre. Le Néo-Zélandais, qui ne bénéficiait pas d’une rémunération mensuelle mais échelonnée, n’a pas reçu son versement du 30 avril. Cependant, il aurait touché une petite partie le vendredi 24 mai dernier et le reste lui sera versé avant le 30 juin.

Des Tensions Autour des Droits d’Image

Un autre point de friction concerne les droits d’image versés à l’étranger par l’ancien propriétaire, Louis-Vincent Gave, à plusieurs joueurs. L’acte de cession signé le 4 avril stipule que l’acquéreur doit régler légalement toutes les rémunérations, y compris les droits d’image. Arnaud Dubois hésite à s’acquitter de cette somme, environ 180 000 euros, affectant six joueurs sous contrat.

Publicité

1 Commentaire