Son départ, le début de saison raté et le rebondissement concernant Giroud : Les confidences de Jacky Lorenzetti !

Son départ, le début de saison raté et le rebondissement concernant Giroud : Les confidences de Jacky Lorenzetti !

28 octobre 2022 - 1:08

5 Commentaires

Publicité

Comme voue le savez, le propriétaire et président du Racing 92, Jacky Lorenzetti a décidé de prendre du recul avec le sportif.

Ainsi, dès l’été prochain, ce-dernier cèdera le poste de président du club à son actuel manager : Laurent Travers.

Interrogé à ce sujet via Le Parisien, Jacky Lorenzetti explique sa décision de céder sa place à Laurent Travers. Extrait:

« Cette réflexion, je ne l’ai pas menée tout seul, mais avec lui. Nous sommes arrivés à la conclusion que c’était la meilleure chose à faire pour donner un nouvel élan au Racing. Il y a besoin d’un second souffle. Peut-être que notre message passait moins, peut-être que le cadre mis en place pour les joueurs est trop luxueux. »

Il affirme ne pas tout lâcher, mais vouloir prendre du recul. Extrait:

« J’ai beaucoup d’autres activités, dans l’immobilier, le vin, etc. Je suis un jeune homme de 24 ans (sourire) et un peu plus (il a 74 ans). Je reste le propriétaire, je ne lâche pas complètement les rênes, mais je prends un peu de recul. L’avenir du Racing passera par Laurent Travers davantage que par moi. Pour lui, après une vingtaine d’années à entraîner au plus haut niveau, c’est bien de changer aussi.

J’aurai toujours le même affect pour le club. Avec ma femme et mes enfants, on a vécu et on vit « Racing » tous les jours. Je ne vais pas m’en séparer complètement, mais cette évolution est nécessaire. Bon, je me connais, je continuerai à ne pas pouvoir manger les veilles de match, à être blanc à la sortie des vestiaires avant le coup d’envoi. Je ne pourrai pas m’empêcher de crier, de chanter, de vociférer, c’est mon caractère. »

Dans la foulée, il explique sa décision de recruter Stuart Lancaster comme futur manager du Racing 92. Extrait:

« C’est la décision de Laurent. Moi, j’ai juste donné mon avis et certainement pas dans le domaine sportif. Ce qui m’a plu chez lui, c’est sa rigueur britannique. Il est droit et direct, il n’a rien d’hypocrite. On a déjeuné ensemble dimanche dernier avec Laurent et lui. Il a vu que j’avais trois chiens, il m’a montré sur son téléphone des photos de son chien, de sa femme et de ses enfants. On a la même culture familiale. C’est ce qui compte le plus pour moi. La famille, c’est la pierre angulaire de la vie. J’ai beaucoup aimé ce déjeuner. J’ai vu qu’il y avait déjà de la complicité entre Stuart et Laurent. »

Aussi, Jacky Lorenzetti explique pourquoi le contrat de Thibault Giroud a été cassé dès l’annonce de l’arrivée de Stuart Lancaster. Extrait:

« Stuart a été franc et direct : cela n’a pas collé entre eux et il nous l’a dit tout de suite. Il ne pouvait pas y avoir deux califes. Le patron du sportif, ce sera Stuart et personne d’autre. Tout doit être clair et tout le monde doit s’entendre pour créer une nouvelle dynamique. Car on est dans le mou du mou et on veut sortir de ce train-train. »

Jacky Lorenzetti tente également d’expliquer le début de saison raté de la part de son groupe. Extrait:

« Peut-être que l’annonce de la réorganisation, les mouvements d’entraîneurs et le recrutement en cours ont perturbé le groupe. Mais on parle de joueurs professionnels et, à ce niveau, des champions doivent laisser leurs états d’âme au vestiaire. Nous n’avons pas été épargnés non plus par les mauvaises nouvelles. Il y a eu Virimi Vakatawa, contraint d’arrêter sa carrière, puis Bernard Le Roux, sur la touche pour un long moment, et Ibrahim Diallo, qui vient d’être opéré de l’appendicite. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Patrick 28 octobre 2022 at 07h- Répondre

    Oui mais le RCT, ST,Asm ont plus de blessures que ça et ne se cache pas derrière…

    J'aime 1
    J'aime pas 1
    • Don Juan 28 octobre 2022 at 07h- Répondre

      Il veut un entraîneur qui a du chien. On peut pas le critiquer. Chaque club a ses critères.

  3. Danslaverte 28 octobre 2022 at 08h- Répondre

    Lorenzetti est critiqué à cause de son poids financier, de ses énormes moyens et par le fait qu’il préside un club sans trop d’âme… Lorenzetti serait président d’un club du terroir rugby, il serait vu différemment. Perso le bonhomme me déplait pas, il a des valeurs c’est certain et est fidèle (il le montre avec Laurent travers et d’autres joueurs avec qui il est resté très lié malgré le fossé qui les sépare et son statut sociétal). On l’aurait eu à Toulon je pense pas qu’on s’en plaindrait !

    J'aime 14
  4. Ovale13 28 octobre 2022 at 09h- Répondre

    De plus c’est le seul président du Top 14 a regarder les matches au milieu des supporters

  5. toulontoujours 28 octobre 2022 at 16h- Répondre

    Un second souffle, à voir, un début de descente au classement, pour moi c’est clair.

  6. Publicité