Terrible rebondissement pour le Biarritz Olympique : La situation économique du club serait désastreuse !

Terrible rebondissement pour le Biarritz Olympique : La situation économique du club serait désastreuse !

26 avril 2024 - 9:47

6 Commentaires

Publicité

Le Biarritz Olympique n’a pas présenté toutes les garanties économiques au gendarme financier du rugby français, mardi. Et selon les informations de RMC Sport, la dette inquiète l’environnement du club basque.

C’est un club historique au bord du précipice. Financier d’abord, sportif peut-être ensuite. Mardi midi au plus tard, le Biarritz Olympique devait déposer des garanties financières auprès des instances pour boucler la saison et présenter un budget prévisionnel pour la saison prochaine.

Une dette pouvant aller jusqu’à 6,5 millions d’euros

Si le trio qui dirige le club basque Hegarty-Baget-Van der Merwe a bien transmis des informations à l’Autorité de Régulation du Rugby (ARR), le gendarme financier du rugby (ex-DNACG), les documents ne sont que des promesses sans garanties, indique-t-on à RMC Sport. Le triumvirat n’a pu garantir les trois millions d’euros fermes demandés par l’ARR pour finir la saison. Sans une caution et un engagement ferme, le BO risque de passer en commission de discipline avec rétrogradation à la clé.

Pire, selon nos informations, le BO est proche du désastre économique. Le club actuellement en Pro D2 est porteur d’une dette pouvant aller jusqu’à 6,5 millions d’euros dont 2 millions auprès de l’URSSAF, selon la lecture financière.

Mais un tel club historique de l’Ovalie française, quintuple champion de France, attire les investisseurs. Sur les bords de l’Atlantique, les bonnes volontés et les propositions de services, même de traditionnels parasites, se sont multipliées auprès de Shaun Hegarty qui a repris les garanties d’actifs et de passif du BO lors de la cession. Mais il semble que le trio à la tête du club souhaite garder la main sans toutefois disposer de marge financière suffisante pour la survie du club.

Selon nos informations, Romain Détré suit l’évolution du dossier dès l’origine. L’été dernier, l’homme d’affaires limougeaud avait été approché pour une cession mais M. Détré ne semble pas vouloir franchir l’Adour en couvrant le déficit et en injectant du capital. Au mieux, il semble seulement disposé à se porter garant.

Une piste irlandaise encore très floue

La mairie, qui suit le dossier de très près, semble privilégier une piste irlandaise, à l’heure actuelle encore très floue, il faut bien l’avouer. Aujourd’hui, au moment où plusieurs sources de RMC Sport craignent un fiasco imminent, il semble que beaucoup d’investisseurs attendent que le dossier financier du BO soit retoqué par les instances pour se positionner. Contacté par RMC Sport pour évoquer cette situation, le club n’a pas répondu à nos sollicitations.

Début avril, le Biarritz Olympique avait été vendu pour un euro symbolique par le propriétaire Louis-Vincent Gave au trio d’anciens joueurs Shaun Hegarty (ancien trois-quarts centre du Biarritz Olympique), Filip Van Der Merwe (ex-deuxième ligne sud-africain de Clermont) et Marc Baget (ancien troisième ligne de l’Avion Bayonnais).

A deux journées de la fin du championnat, le BO est 14e, premier non relégable, avec huit points d’avance (et un match en plus) sur Montauban, après sa victoire à Agen 30-26 jeudi soir. Une étape vers le maintien a été franchie. Le triumvirat avait annoncé qu’il était porteur d’un projet pour ramener le club actuellement en Pro D2 en haut de l’affiche.

Via RMC Sport

Publicité

6 Commentaires