Thibault Giroud pique les avants Bordelais : « C’est beau d’avoir la PlayStation derrière mais… »

Thibault Giroud pique les avants Bordelais : « C’est beau d’avoir la PlayStation derrière mais… »

8 juin 2024 - 17:28

0 Commentaire

Publicité

Le directeur de la performance de l’Union Bordeaux-Bègles, Thibault Giroud s’est confié via Sud-Ouest cette semaine, avant le match face à Oyonnax, programmé ce samedi soir à Chaban-Delmas, dans le cadre de la dernière journée de la phase régulière du Top 14.

Ce-dernier n’a pas manqué de piquer ses avants.

Il l’affirme haut et fort : si les avants ne sont pas constants, les arrières ne peuvent pas faire de miracle.

Il estime d’ailleurs que l’UBB manque de profondeur d’effectif devant.

Voilà comment bien piquer les avants Bordelais avant d’affronter Oyonnax, ce samedi. Extrait:

« Le rugby, ça commence devant. C’est beau d’avoir la PlayStation derrière mais si devant c’est compliqué, tu ne peux pas gagner. On a réussi à le faire face à La Rochelle ou Toulouse, mais ce qui nous manque, c’est cette constance du huit de devant. Face à Oyonnax, on doit préparer la suite pour avoir un pack qui domine les matchs.

Devant, on n’a pas une profondeur d’effectif extraordinaire. Quand il manque quelques joueurs cadres, ça peut poser des problèmes. Au contraire, quand Toulouse fait tourner, ça ne change pas grand-chose. »

« Si on avait fait le taf à Perpignan, le problème aurait été différent. On aurait pu faire tourner davantage ce week-end. Là, c’est un match hyper important pour nous. Il faut qu’on finisse 3e. On n’est pas maîtres de notre destin. Mais si on perd, c’est mort. »

De son côté, le président Bordelais Laurent Marti explique clairement que ses joueurs ne se prennent pas pour d’autres et savent qu’ils sont en danger. Extrait:

« Nous nous sommes qualifiés mais on ne sait pas encore à quelle place. On ne se prend pas pour d’autres. On sait qu’on a encore quelques petites faiblesses qui font qu’on n’a aucune marge de manœuvre. »

Publicité

0 Commentaire