Thomas Lombard donne son avis sur le départ de Mathieu Bastareaud à New-York

Thomas Lombard donne son avis sur le départ de Mathieu Bastareaud à New-York

4 mai 2019 - 11:29

3 Commentaires

Publicité

A l’issue de la Coupe du monde au Japon, le trois-quarts centre du Rugby Club Toulonnais, Mathieu Bastareaud prendra la direction des Etats-Unis pour réaliser une pige de sept mois dans le club de New-York.

Interrogé à ce sujet dans le Late Rugby Club, le consultant Thomas Lombard a analysé la décision du joueur Varois. Selon lui, c’est une très bonne idée. Extrait:

« L’idée n’est pas de situer le niveau du championnat Américain mais de voir les perspectives. Il y a deux zones émergentes dans le rugby actuellement, c’est l’Asie et les Etats-Unis. Il y a un pouvoir de développement pour le sport et une puissance financière qui est colossale aux Etats-Unis, même si le rugby est derrière les géants du sport US comme le baseball, le basket et le football Américain. Mais on sent qu’il y a de la place, de la volonté et des gens très intelligents qui sont allés là-bas pour développer cela. Ils ont aussi cette capacité de venir voir ce qui se fait en Europe et créer des liens avec la LNR. Des matchs ont déjà été délocalisés là-bas et pas des moindres. Il y a tout pour que ça marche. Et je trouve que d’avoir un ambassadeur comme Mathieu Bastareaud, pour eux, c’est génial. Si les investisseurs vont en Amérique, ce n’est pas le hasard. Il y a un intérêt croissant pour le rugby là-bas. Quand on a la possibilité d’écrire une page et de vivre une aventure unique, il faut y aller. Puis je pense que Mathieu Bastareaud a envie d’aller respirer ce qui se fait ailleurs. C’est la ville idoine pour son personnage. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Cayronimo 4 mai 2019 at 14h- Répondre

    Une très bonne analyse de Thomas Lombard et bon vent à l’excellent MONSIEUR BASTAREAUD.

  3. Fery Michel 4 mai 2019 at 21h- Répondre

    Surtout la dernière phrase !.. Cela suffira bien .

  4. Cassandre 5 mai 2019 at 14h- Répondre

    Commentaire qui résume bien le rugby :
    – il y a du fric à se faire
    – les américains sont prêts à aimer le rugby. Tu m’étonne, c’est exactement comme le catch désormais, il y a les bons et les méchants, et plein de déclarations terribles dans la presse (puis rien sur les terrains)
    – l’échantillon qu’on envoit, c’est Basta, soit le sportif au corps d’athlète grec, qui a réussi à être encore plus imposteur que Chabal. On a des milliers de mecs adroits, bons, qui jouent, on envoit le seul qui court tout droit, est obèse, et s’est illustré par des péripéties qui le condamnent à l’enfer sur l’échelle de Folau.

  5. Publicité