Thomas Ramos exprime sa colère et son incompréhension : « Je me demande où va notre sport ! »

Thomas Ramos exprime sa colère et son incompréhension : « Je me demande où va notre sport ! »

19 janvier 2023 - 19:51

17 Commentaires

Publicité

L’arrière du Stade-Toulousain, Thomas Ramos s’est longuement confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer ses 5 matches de suspension pour un coup de tête et une suspicion de fourchette sur un joueur adverse.

Il revient sur cette rencontre tendue contre Sale qui a provoqué ce carton rouge.

Il réfute totalement l’idée de toute éventuelle fourchette. Extrait:

« Il y a deux cartons jaunes pour des fautes sur moi, pas mal d’insultes qui ont fusé pendant le match. Et cette action où je tombe sur le demi de mêlée adverse, qui était totalement involontaire et anodine pour moi.

Ça fait mal d’apprendre le lendemain, à trente minutes de l’heure limite de citation, que je suis cité pour une fourchette. Quand on connaît les sanctions pour ce geste, ça fait peur et la pression monte. Puis j’ai découvert le récit du demi de mêlée…

Que je lui ai mis trois doigts dans l’œil pendant cinq secondes ! Déjà, aucune image ne le montre. Je sais pertinemment que je n’ai jamais fait ça. Vous imaginez trois doigts dans l’œil pendant cinq secondes ? Vous ne pouvez pas rejouer dans la minute suivante et vous avez l’œil rouge au moins une semaine. Le mec était intact. Il s’est relevé et a joué. Je le raconte avec du recul mais sur l’instant, je l’ai très mal vécu. Il y a un manque de sincérité de sa part qui est énorme. C’est dur à accepter. »

Il affirme ne jamais avoir effectué de fourchette. Extrait:

« Je suis parti à la commission en disant qu’il fallait me défendre sur le carton rouge parce qu’il y a eu un contact avec la tête et que je risquais une suspension. Mais j’ai affirmé à Ugo (Mola) et Jérôme (Cazalbou) : « Je ne vois pas comment je pourrais être sanctionné pour une fourchette vu que je n’ai rien fait. » J’étais certain d’être blanchi là-dessus. À l’arrivée, j’ai pris davantage pour la fourchette que pour le rouge… C’est incroyable. »

Il regrette d’ailleurs que cette accusation se retrouve sur son casier disciplinaire. Extrait:

« Ça m’embête de le voir dans mon casier disciplinaire. Quand tu es accusé, tu dois te défendre. Mais la parole du mec qui m’a accusé n’a jamais été remise en cause alors qu’aucune image ne le montre. C’est ce qui me gêne le plus. On est passé d’une commission durant laquelle on me dit à l’oral « on suspecte qu’il y ait pu avoir une fourchette » à écrire noir sur blanc « intention de mettre une fourchette ». Je ne veux pas avoir l’image du mec qui met une fourchette à un joueur au sol. »

J’étais énervé les deux ou trois premiers jours. Mais on a décidé de ne pas faire appel et j’ai pris mon mal en patience. Ils ont fusionné les deux sanctions, de quatre semaines pour le carton rouge et cinq semaines pour la fourchette et retenu la plus longue. On avait peur qu’en faisant appel, ils additionnent les deux et m’infligent une durée de suspension beaucoup plus longue. Le problème était aussi sur la difficulté de me défendre…

Aucune image ne prouve que je suis coupable, donc aucune ne prouve malheureusement que je suis innocent. Les plans, où on peut essayer de voir quelque chose, étaient très éloignés, donc pas vraiment exploitables en zoomant. Nous serions partis sans élément nouveau et je risquais une sanction alourdie. »

Il se demande vraiment la direction que prend le rugby avec de telles accusations. Extrait:

« Je sais que je n’ai jamais mis de fourchette à ce joueur. On parle beaucoup du rugby, des valeurs, de la solidarité, de l’exemplarité, etc. Mais, quand il arrive un truc pareil, je me demande où va notre sport. Si je me prends le bec avec un mec sur le terrain, je sors du match et je dis qu’il m’a mis un doigt dans l’œil ? C’est la citation à tout va ! Si on en arrive là, ça devient grave. Je trouve dommage que la parole de ce joueur n’ait pas été remise en question, sachant que son propre médecin avait fait un compte rendu qui allait en ma faveur.

Je ne suis pas un saint sur le terrain. Il m’arrive parfois de chambrer, de brancher. Mais de nombreux joueurs font ça, c’est dans le feu dans l’action. Je suis tout sauf méchant, je ne mets pas de mauvais coups. Alors, un geste pareil ? Je connais les sanctions qu’on risque. Dans une saison de Coupe du monde, je ne suis pas fou, je ne m’amuserais jamais à faire ça. Et je n’aimerais pas en être victime, donc je ne le fais pas à un autre. »

Publicité

17 Commentaires

  1. Publicité

  2. iter 19 janvier 2023 at 20h- Répondre

    en droit romain, en France et pour toute justice qui se respecte c’est à l’accusation de démontrer le forfait. L’inverse est l’apanage des dictatures.

    J'aime 77
    J'aime pas 2
    • Patrick 19 janvier 2023 at 22h- Répondre

      Je suis d’accord. J’aimerais le même commentaires pour les articles sur le pilier de Bayonne. Whiteknight

      J'aime 9
      J'aime pas 1
  3. ToujourAuSoutien 19 janvier 2023 at 20h- Répondre

    Ça commençait à nous « manquer », ce type de laide accusation d’après-match, lestée des relents d’un passé Franco-Britannique peu glorieux et d’une vision strictement unilatérale des choses ; une fois encore, l’on choisirait donc de courber l’échine pour ne surtout pas risquer d’en « prendre plus »? Pourquoi devrait-on l’accepter, si l’on est innocent et que rien ne serait susceptible de prouver la véracité de ces accusations ? J’ai du mal à bien tout comprendre là, même si ce n’est pas la première fois, loin s’en faut…
    Quant à Thomas Ramos, les valeurs auxquelles il se réfère n’auront jamais eu cours avec nos « meilleurs-ennemis »‘ (qu’il se renseigne ou bien demande à avoir accès à de trop nombreuses images d’archives!) une expression par ailleurs plutôt fendarde, quoique à la con, vu qu’ils auront toujours agis de cette façon à notre encontre. Parfois à raison, souvent non, mais à chaque fois en oubliant de balayer devant leurs portes encombrées de coups de pieds sur joueurs à terre, dévissages de têtes sur plaquages assassins et autres manifestations enfiévrées d’un fair-play forcément légendaire…

    J'aime 42
    J'aime pas 1
  4. Fredo 19 janvier 2023 at 21h- Répondre

    Assez incroyable, je crois Ramos sincère que ça chambre sur les terrains on l’a tous connu boire fait lol ,mais la vraiment honteux de la part du 9 anglais manquer 5 matchs pour cela il y a de quoi avoir les glandes

    J'aime 47
    J'aime pas 1
  5. Villieresteàtoulonàvie! 19 janvier 2023 at 23h- Répondre

    Il a raison, ça devient et cela a toujours été n’importe quoi cette commission ! Faudrait une délégation neutre (pays de l’hémisphère sud par exemple, vu que leurs équipes squattent nos terrains désormais) pour juger a m en donné !

    J'aime 34
    J'aime pas 1
  6. Mola the best 20 janvier 2023 at 00h- Répondre

    On a l’impression que les dirigeants français n’ont aucun poids sur cette commission et qu’on se fait sodomiser chaque fois. Va falloir qu’un jour il y en ait un qui en ait pour taper sur la table. Entre les sanctions, les matchs perdus sur tapis vert etc..ça suffit.

    J'aime 45
    J'aime pas 1
  7. Jojo83 20 janvier 2023 at 06h- Répondre

    On va voir la sanction du coupable de fourchette sur Lucu !

    J'aime 25
    • ST 20 janvier 2023 at 07h- Répondre

      Tu peux tjrs attendre jojo… Lucu c’est plain lui aussi d’une fourchette, les images n’ont rien montré résultat: Même pas une pénalité. Les français ne sont pas logés à la même enseigne en Champion Cup…

      J'aime 20
      J'aime pas 1
    • Frédo 20 janvier 2023 at 08h- Répondre

      En effet,on verra

      J'aime 5
      J'aime pas 1
  8. Sylvestre Twester 20 janvier 2023 at 09h- Répondre

    Quand une commission est dirigée par un anglais et un irlandais, comme par hasard adversaires du S.T. on peut imaginer l’impartialité d’une telle commission. Salle ayant pris une raclée au Stade Ernest Wallon ils ont voulu se venger sur tapis vert, d’autant que le soit-disant coup de boule aurait du si les images avaient montré quelque chose être donné aux deux joueurs, sachant qu’il y avait trois joueurs anglais autour de Ramos. Au match retour les deux piliers qui se heurtent tête contre tête ont essayé de prendre L’ailier Toulousain pour faire un gros carton d’entrée de jeu, ils sortent tous les deux sur commotion et ne reviennent pas. Le seconde ligne s’en prend à Meafouet prend un carton rouge, on verra si la sanction de la commission indépendante dirigée par un anglais sera aussi dure, on peut en douter.

    J'aime 21
    J'aime pas 1
  9. Chetioui Frédéric 20 janvier 2023 at 11h- Répondre

    Bonjour petit rappel final de coupe du monde de football après le match.
    l’Angleterre ce rate le penalty et est éliminé.
    Nos amis anglais de Sale l’avez peut-être un peu en travers. Je dis ça je dis rien !
    Dans les instances disciplinaires du rugby beaucoup de britannique et peu de latin. Monsieur Ramos vous êtes le lampiste de l’histoire, vous êtes un joueur exceptionnel et intelligent montrer leurs qui est le boss sur le terrain.

    J'aime 17
    J'aime pas 1
  10. Paillous 20 janvier 2023 at 12h- Répondre

    En droit français c’est à l’accusé de démontrer avec preuve qu’il est innocent.

    J'aime 2
    J'aime pas 21
    • Jeff C 20 janvier 2023 at 18h- Répondre

      Dans le droit français c’est à l’accusation de prouver la culpabilité.
      Renseignez vous un peu avant de raconter n’importe quoi!

      J'aime 16
      J'aime pas 1
      • ST 21 janvier 2023 at 08h- Répondre

        Tout à fait et puis le droit le Français vu par des anglos-saxons…

  11. claude1960 20 janvier 2023 at 21h- Répondre

    Il y a longtemps un 3ème ligne du Stade Toulousain m’a dit : lorsque vous aurez compris que les britanniques commandent et font ce qu’ils veulent vous aurez tout compris !!! en effet il y a des bizarreté bizarre !!!

  12. pjj34 21 janvier 2023 at 09h- Répondre

    Tout etait bien calcule pour mettre Ramos de cote. L’entente des clubs anglais a encore bien fonctionne, Toulouse et les clubs francais sont favoris, il y a d’autres vombines pour s’en defaire, meme sans aucune preuve. Mais voila, en cette annee de coupe du monde chez nous, on est les plus forts et on leur montrera que malgre, rien n’y fera.

  13. Roland Lamarque 23 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Sincèrement je crois Thomas Ramos et en aucun moment on ne voit ce geste qui est le pire . Maintenant j’attends de voir si le geste sur maxime Lucu est interprété de la même façon par les rosbifs !!!.
    Mais à quelque chose malheur est bon, tu as gagné du temps de repos. Bonne fin saison et laissons les manger du bœuf à la menthe

  14. Publicité