Toulon à toute allure (Rugbyrama)

Toulon à toute allure (Rugbyrama)

3 avril 2010 - 18:10

Publicité

595739-7322382-317-238Face à Bayonne, Toulon a signé sa septième victoire consécutive (31-13) et s’offre une place de leader provisoire. Les hommes de Philippe Saint-André, qui avaient réussi à se mettre à l’abri dès le premier acte puisqu’ils menaient 26-6 à la pause, sont qualifiés pour les phases finales.

« Nous sommes candidats au titre« . La déclaration est claire et sans ambiguïté. Elle est signée Mourad Boudjelal, sur la pelouse du stade Mayol, quelques minutes seulement après la fin de la rencontre. Auteur d’une grande prestation ce samedi après-midi, son équipe l’a emporté avec la manière, 31-13, et avec le bonus offensif en prime, inscrivant quatre essais contre un. Inexistants en première période, les Bayonnais se sont montrés plus accrocheurs en seconde. Mais leur indiscipline et leurs maladresses étaient beaucoup trop pénalisantes pour espérer s’en sortir face à la fureur rouge et noir.

Une mi-temps à sens unique

Dès l’entame, les joueurs de Philippe Saint-André entraient dans la partie avec plus d’envie, plus d’agressivité et plus de maîtrise que leurs adversaires. L’ouverture du score par Fauqué au pied dès la 4e minute permettait aux Basques de mener pour la seule fois du match. C’était avant la mise en route du rouleau-compresseur varois. Le début des ennuis commençait dès la 11e minute pour les Ciel et Blanc, qui perdaient Elhorga. Complètement sonné suite à un choc violent avec Lovobalavu, le capitaine bayonnais était immobilisé puis évacué sur une civière. Cinq minutes plus tard, les Toulonnais marquaient le premier de leurs quatre essais, au terme d’une superbe action. De ses 22 mètres, Fernandez Lobbe tapait un petit coup de pied à suivre par-dessus la défense adverse. Profitant d’un rebond favorable, il récupérait le ballon quelques mètres plus loin avant de le transmettre à son capitaine Van Niekerk. Ce dernier remettait ensuite intérieur à Lovobalavu qui filait aplatir juste sur la ligne, malgré le retour des défenseurs basques. Après arbitrage vidéo, l’essai était validé par M. Rebollal.

Les Bayonnais, étouffés, pris à la gorge, souffraient le martyr sous les assauts répétés de Toulonnais rudes à l’impact et vifs dans leur jeu de mouvement. Leur indiscipline, notamment en mêlée, et le carton jaune de Martin à la 22e minute n’arrangeaient pas les choses. Bruno, en force et avec l’aide de ses gros, puis Lovobalavu pour son doublé, inscrivaient deux nouveaux essais avant la pause.

Standing-ovation pour Umaga

Au retour des vestiaires, les Basques semblaient plus en jambes et mieux disposés à inquiéter la défense rouge et noire. Surtout que les Varois, alors qu’ils maîtrisaient parfaitement la rencontre jusque-là, avaient la mauvaise idée de perdre leurs nerfs. Coup sur coup, Kubriashvili à la 43e, puis Umaga à la 52e, se faisaient sanctionner d’un carton jaune par l’arbitre, laissant leurs partenaires en infériorité numérique pendant vingt minutes ! C’est le moment que choisirent les Ciel et Blanc pour revenir dans la partie. Un retour concrétisé par un essai, en force, de Haare, à la 47e minute. A cet instant, Bayonne privait Toulon du bonus offensif. Mais les hommes de Mourad Boudjelal en avaient encore sous la pédale, et plaçaient un nouveau coup d’accélérateur, fatal. Cibray, entré en jeu à la place de Mignoni, inscrivait l’essai du bonus offensif.

A la 76e minute, Tana Umaga, pour sa dernière à domicile en championnat, quittait le terrain sous une standing-ovation du stade Mayol, tout entier debout, scandant le nom de la star néo-zélandaise. Les joueurs de l’Aviron bayonnais se montraient dangereux jusque dans les dernières minutes. Mais les Rouge et Noir tenaient leur succès bonifié. 31-13, score final et septième victoire consécutive pour les Varois. A n’en pas douter, Toulon est bien l’épouvantail de cette fin de saison…

Publicité

  1. Petrucciani 4 avril 2010 à 12h

    Le haut niveau avec TANA et MIGNONI, la CLASSE dans toute sa splendeur,un grand BRAVO

Comments are closed.