Aller plus haut … (BDM)

Aller plus haut … (BDM)

3 avril 2010 - 18:16

Publicité

LZ1R0125En battant Bayonne avec le bonus à Mayol, le RCT valide sa place en phase finale et la participation à la H Cup la saison prochaine.

L’appétit vient en mangeant. Et Toulon commence à devenir un ogre.

Avec cette 7ème victoire d’affilé et dans un Stade Félix-Mayol plein comme un œuf (Pâques oblige…) qui résonne plus que jamais comme une forteresse inviolable, le RCT a assuré sa qualification pour les phases finales et a validé sa participation pour la H Cup la saison prochaine.

Devant les yeux de son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco – venu goûter à l’ambiance incomparable du Temple Toulonnais -, Sébastien Fauqué s’est rappelé au bon souvenir de ses anciens Supporters et Co-Equipiers en réussissant une pénalité de 50’’ à la 3e. Bayonne ouvrait le score.

Pourtant, les Toulonnais s’étaient montrés dangereux d’entrée : sur le coup d’envoi de Jonny Wilkinson face à la Rade, Juan-Martin Fernandez-Lobbe « claque » le cuir en arrière. Mais Joe Van Niekerk ne peut contrôler et commet un en-avant. Sur la mêlée qui s’en suit, M. Rebollal siffle un bras cassé en faveur des Rouge. L’avantage ne donnera rien.

A la 6e, « Wilko » remet les deux formations sur un pied d’égalité sur une pénalité réussie des 20’’ légèrement à gauche des perches.

Puis, sur une action Toulonnaise, Pepito Elhorga – dernier défenseur – se retrouve k.o. après un choc avec Gabi Lovobalavu. Evacué sur civière, le Capitaine Basque reçoit l’ovation de Mayol. Du coup, Christian Gajan fait rentrer Mani Edmonds à l’arrière.

Dans la foulée, M. Rebollal revient à une faute bayonnaise et accorde une pénalité aux Toulonnais que Jonny transforme des 15’’ légèrement à droite (10e – 6 à 3). L’ouvreur britannique aura d’ailleurs l’occasion de doubler la mise à la 14e mais du bord de touche, le vent détourne le cuir.

Au quart de jeu, Juan-Martin Fernandez-Lobbe en repli défensif tapait un coup de pied qu’il récupérait sur un rebond favorable. Relayé par Joe Van Niekerk, le 3ème ligne Sud Africain retrouvait à l’intérieur Gabi Lovobalavu qui venait aplatir sur la ligne, malgré le retour des défenseurs. Le référé avait recours à l’arbitrage vidéo pour valider l’essai. Du bord de touche, le canonnier Toulonnais ne parvenait pas à transformer (11 – 3 à la 17e).

Toulon continuait à mettre Bayonne sous pression et la pression était payée par une nouvelle pénalité à la 19e : des 40’’ face, Jonny Wilkinson la passe et porte le score à 14 à 3. Le même Wilkinson tentera un drop à la 22e. M. Rebollal reviendra à une faute préalable et sortira le jaune pour Rémi Martin.

Affaiblis, les Bayonnais craquent et encaissent un 2nd essai à la 24e. Le maul Toulonnais avançait et faisait pliser les Bayonnais. Et c’est Pierre Mignoni qui mettait la main sur le cuir au milieu des « Gros » pour marquer (19 – 3, non transformé).

Et Tana dans tout ça ?

Le Grand Umaga multipliait les courses sur son aile, revenait à l’intérieur et défendait. D’ailleurs, sur un choc, il sortira le visage en sang (27e). Clément Marienval le substituera une petite minute, le temps de se faire panser.

Entre temps, Sébastien Fauqué réussit une 2nde pénalité : des 50’’ légèrement à droite, il trouve le poteau rentrant… (19 – 6 à la 28e).

Mais il était dit que la 1ère période serait Toulonnaise.

Sur une mêlée, Pierre Mignoni ouvre sur l’aile et Gabi Lovobolavu viendra enfoncer le clou avec le 3ème essai (et son 2nd personnel de l’après-midi) à la 32e. Cette fois, Jonny Wilkinson transforme et porte le score à un confortable 26 – 6 qui sera le score à la pause.

De retour des vestiaires, alors que Gabi Lovobalavu a été remplacé par Clément Marienval, les Basques ont retrouvé de l’ardeur au combat.

Et malgré une pénalité que Jonny ne réussit pas à la 42e des 35’’ droites, c’est bien Toulon qui se retrouve dans l’œil du cyclone : Davit Kubriashvili est pris par la patrouille sur un placage à retardement et doit quitter ses partenaires 10 minutes (43e).

PSA fait rentrer Tonga Lea’Aetoa pour les mêlées et sort Joe El Abd.

L’infériorité numérique se fait ressentir et Haare prive Toulon du bonus offensif en marquant un essai à la 46e. Face aux perches, Garcia transforme et Bayonne revient 26 – 13.

Séb’ Fauqué tente un drop à la 50e qui ne trouvera pas bonheur.

Toulon continue à être indiscipliné et c’est Tana Umaga qui écope du 2nd carton jaune Toulonnais à la 52e pour une faute technique…

Fort heureusement, la défense Toulonnaise fera bonne garde et passera ses nouvelles 10 minutes d’infériorité numérique sans encaisser de points.

A l’heure de jeu, Pierre Mignoni cède sa place à Fabien Cibray qui n’attendra pas 5 minutes pour se mettre en valeur en pointant dans l’en-but sur un petit côté négocié à la sortie d’un maul (64e). Jonny Wilkinson, peu en réussite au pied cet après-midi, ne transformera pas et le planchot affichera un 31 – 13 qui sera le score final.

Le dernier quart d’heure se résumera à une multitude de remplacements dans les deux camps. Bayonne sera dangereux jusqu’au bout (l’arbitrage vidéo sera d’ailleurs demandé à la 68e sur une action conclue par Séb’ Fauqué mais entachée d’un en-avant) et Toulon tiendra.

On retiendra l’ovation à la 75e lorsque Tana Umaga quittera le terrain pour être remplacé par Jamie Robinson.

Performants en mêlées et en touche, Toulon a livré une copie quasiment parfaite en 1ère période avant de se compliquer la tâche au retour des vestiaires.

Une inconstance qu’il faudra gommer pour les prochaines échéances.

D’ores et déjà qualifiés pour les phases finales du Championnat et pour la H Cup la saison prochaine, les Joueurs de PSA, Aubin Hueber et Tana Umaga voient se profiler 3 semaines de folie : ¼ de Finale contre les Scarlets samedi prochain, la forteresse usapiste dans 15 jours au Vélodrome et un déplacement à Brive pour finir la saison régulière.

Et que le mois de mai soit beau pour aller plus haut…

Publicité

  1. Flavien 3 avril 2010 à 22h

    C'est en mai que le muguet fleurit!

Comments are closed.