Toulon enflamme le Vélodrome (Rugbyrama)

Toulon enflamme le Vélodrome (Rugbyrama)

18 septembre 2010 - 22:53

Publicité

Belle performance pour Toulon qui lance enfin sa saison en s’imposant au Vélodrome de Marseille face au champion de France clermontois (28-16). Les Varois peuvent une nouvelle fois remercier la botte de Wilkinson, auteur de 23 points. Quatrième défaite pour Clermont qui s’installe dans le doute.

Aux rares observateurs qui pouvaient encore en douter, Jonny Wilkinson a prouvé qu’il était bien l’indéfectible arme fatale de Toulon. Auteur de 23 points, l’ouvreur anglais aura une nouvelle fois été le principal artisan du succès des siens (28-16) face au champion de France en titre, Clermont. Toujours présent en défense, il ajustait deux pénalités (15e, 24e) et un drop (33e) dans le premier acte pour maintenir les Varois au contact des Auvergnats. Et s’il ratait l’opportunité de prendre l’avantage au score avant le repos, l’homme aux 1 111 points avec le XV de la Rose assommait les visiteurs au retour des vestiaires avec quatre coups de pied en moins d’un quart d’heure (42e, 46e, 50e, 54e). Le dernier, un drop des 40 mètres alors qu’il était presque au contact de la ligne de défense adverse, confortait ses coéquipiers sur sa capacité à marquer dans n’importe quelle position. Il n’en fallait pas plus pour finir d’enflammer le Stade Vélodrome, exceptionnel antre du RCT pour cette revanche de la dernière demi-finale du Top 14.

En face, Parra tentait de répondre au métronome toulonnais (18e, 39e, 52e), mais les visiteurs s’en remettaient surtout à leur jeu d’arrières. Avec plus ou moins de réussite. Plus, quand Wesley Fofana passait la ligne en début de rencontre (7-0,12e), suite à un retour intérieur de James pour Malzieu, qui fixait son vis-à-vis avant de servir son trois-quarts centre. Moins, durant le reste de la partie, lorsque le soutien manquait systématiquement une fois le premier rideau franchi. Une baisse de régime due notamment à une pénurie de ballons après la pause, mais aussi à de trop nombreuses fautes de main.

Une défense retrouvée

Dans son entreprise, Clermont était d’autant moins aidé par le carton jaune infligé logiquement à Benoit Baby pour plaquage à retardement (44e). Un carton symbolique de l’indiscipline des visiteurs, qui auront ainsi participé à faire briller Wilkinson. Mais résumer la physionomie de la rencontre à l’impuissance auvergnate serait manquer de respect au bloc défensif varois. Bien en place pour résister aux percussions, solide à l’impact pour provoquer nombre d’en-avants et discipliné pour minimiser le score adverse, il ne restait plus au RCT qu’à sceller l’issue du match.

Ce fut chose faite à l’heure de jeu, lorsque Joe Van Niekerk concluait un essai de 60 mètres, construit par Wulf et Lamont, et amorcé après une séquence de hourra-rugby offerte par les deux équipes (61e). Une réalisation qui prive le visiteur auvergnat du bonus défensif. Si bien que le champion de France pointe au 10e rang tandis que son hôte du jour bondit au pied du podium avant le match de Montpellier ce samedi soir à Armandie.

Publicité

  1. colbert83 19 septembre 2010 à 00h

    gros match du rct , surtout la 2 période , jonny égale à lui même et surtout l'essais de joe va lui faire du bien au morale car entre c'est problèmes physiques et personnel ont va retrouver notre capitaine ,merci à toute l'équipe !!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. juj 19 septembre 2010 à 00h

    personnel???

  3. colbert83 19 septembre 2010 à 11h

    et oui juj JOE est devenu célibataire cette été .

  4. pers@onne 19 septembre 2010 à 11h

    ne vous inquiétez pas pour "JOE" avec les meufs no problémes !!!!!

Comments are closed.