Toulon tient sa (première) finale (Rugby365)

Toulon tient sa (première) finale (Rugby365)

30 avril 2010 - 22:58

Publicité

TOULON_WILKINSON_1510009Toulon a décroché son billet pour la finale du Challenge européen en s’imposant dans la douleur sur le terrain du Connacht (12-19). Le RCT, qui signe sa douzième victoire de rang, peut toujours rêver d’un doublé.

Toulon peut toujours rêver d’un doublé. Qualifié pour les demi-finales du championnat après avoir pris la deuxième place de la saison régulière, le RCT a décroché son billet pour la finale du Challenge européen organisée le 23 mai prochain à Marseille. Soit six jours seulement avant la dernière marche du Top 14 au Stade de France pour une fin de saison en apothéose. Sous les yeux des 8 000 spectateurs du champêtre Sportsground de Galway, dont l’entraîneur du Trèfle Declan Kidney, les joueurs de Philippe Saint-André ont rempli leur contrat sous un doux soleil printanier en venant à bout du Connacht (12-19) dans la douleur. Contrairement à Montpellier lors des phases de poule puis de Bourgoin en quart de finale voilà deux semaines, Toulon n’a pas chuté dans le piège tendu par cette modeste mais valeureuse équipe irlandaise. Le Connacht n’avait d’ailleurs pas connu la moindre défaite depuis le début de cette saison européenne. Et durant 80 minutes, il a inquiété les Toulonnais.

Contre toute attente, ce sont les Irlandais qui ont pris les commandes de la rencontre dès les premières secondes sur une pénalité de l’ouvreur Ian Keatley. Dominateurs mais trop stériles, les Toulonnais ont dû attendre la 9eme minute pour égaliser grâce à la botte de Jonny Wilkinson. Neuf minutes plus tard, « Wilko » a récidivé sur un coup de pied de 40 mètres. Les joueurs du Connacht, courageux, ont tout donné en défense. Et sur l’une de leurs rares incursions dans le camp toulonnais, ils sont rapidement revenus au score par Keatley (6-6, 21eme). Incapables d’aller au bout de ses intentions, Toulon s’est en remis à la botte de son ouvreur anglais pour repasser devant sur un drop à la 25eme minute puis pour faire le break dix minutes plus tard sur une pénalité. Dans la foulée, les Irlandais ont, encore une fois, recollé grâce à Keatley. Juste avant la mi-temps, les Toulonnais ont multiplié les mêlées tout près de l’en-but irlandais. Le Connacht, qui aurait pu (dû ?) encaisser un essai de pénalité, a souffert et finalement craqué sur un essai de Kefu après dix minutes de temps additionnel.

Avec dix points d’avance (9-19) à la pause, le club de Mourad Boudjellal allait, pensait-on, aborder la seconde période avec un peu plus de sérénité. Keatley a pourtant réduit l’écart rapidement (12-19, 45eme). Du coup, les Irlandais ont pris peu à peu confiance en leurs moyens. A l’heure de jeu, la pression est même devenue de plus en plus forte à quelques mètres des perches toulonnaises. Mais Nikora a raté une pénalité très importante à treize minutes de la fin. Acculé dans ses 22 mètres, Toulon a tout donné pour ne pas craquer malgré plusieurs grosses percées irlandaises. A l’image du troisième ligne argentin Fernandez Lobbe, les Varois ont été héroïques en défense face à une équipe du Connacht survoltée. La douzième victoire consécutive toutes compétitions confondues, certes laborieuse, est bien là. Toulon, qui affrontera les Wasps ou Cardiff fin mai au Vélodrome, n’est plus qu’à 80 minutes d’un premier titre.

Publicité

  1. France PETRUCCIANI 1 mai 2010 à 00h

    Oui le 23 au Vélodrome, et a nous la VICTOIRE!!!!!!!PARCE QUE TOULON (-_-)ROUGE ET NOIR!!!!!!!!!!!!!!

  2. ninaphone 1 mai 2010 à 10h

    c'est le plus beau brin de muguet de ma vie que le rct m'est offert hier soir.et maintenant tout le

    monde attend le bouquet final………parce que………..toulon rouge et noir!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comments are closed.