Toulon veut marquer son histoire

Toulon veut marquer son histoire

25 avril 2012 - 20:25

Publicité

Toulon affronte le Stade français, vendredi, dans ce qui sera la première demi-finale de Challenge Européen. Le RCT, déjà assuré de disputer la prochaine Coupe d’Europe la saison prochaine aura pour unique objectif de remporter son premier titre sur la scène continentale.

A l’image de son président Mourad Boudjellal, Toulon est un club ambitieux. L’impressionnant recrutement opéré par les dirigeants varois, destiné à ramener du côté de la Rade le fameux bouclier de Brennus le montre. Mais avant cela, les Varois peuvent marquer l’histoire de leur club en inscrivant pour la première fois leur nom au palmarès d’une compétition européenne. Il s’agit seulement de la deuxième demi-finale en Challenge que vont disputer les Toulonnais. La première, victorieuse, était en 2010 face aux Gallois du Connacht. Mais les Rouge et Noir s’étaient inclinés en finale au Vélodrome contre Cardiff. Douloureux souvenir. Voilà pourquoi les protégés d’Olivier Azam et Pierre Mignoni entendent bien laver l’affront. Preuve en est l’importance qu’ils accordent a cette compétition: « Le Challenge nous va bien, le style de jeu, le rythme… On prend du plaisir sur ces matches alors on les jouera à fond », déclare le talonneur Sébastien Bruno.

Bastareaud :  » Cette Coupe est difficile a gagner »

Déjà qualifiés en championnat, les coéquipiers de Joe Van Niekerk ont pour objectif de recevoir lors des barrages mais ne veulent pas pour autant faire passer l’échéance de vendredi au second plan : « Les grosses équipes jouent les deux tableaux c’est notre cas », insiste Bruno. La volonté de remporter le Challenge est perceptible au sein de l’effectif à l’approche de la demi-finale: « On sent beaucoup de concentration, beaucoup d’application », indique l’entraîneur Bernard Laporte. Cette envie est aussi nourrie par le fait que les Méditerranéens possèdent une réelle chance de s’imposer compte tenu de leurs précédentes sorties à ce niveau et en particulier lors du dernier match contre les Harlequins qui fût l’un des plus aboutis du RCT. Surtout la rencontre se jouera dans l’antre de Mayol, là, où il est si difficile de gagner. Seul Clermont y a triomphé cette saison.

Les Varois ne veulent pas pour autant s’enflammer : « On se doit de garder la tête froide », tempère Bruno. « Les gens ont tendance à sous-évaluer cette Coupe mais elle est quand même difficile à gagner », ajoute le trois-quart centre Mathieu Bastareaud qui sera absent vendredi. Lui, justement, qui est le finaliste, malheureux, de la précédente édition avec le Stade français. Une équipe parisienne qui partagera les mêmes ambitions puisque les hommes Mickaël Cheika n’ont eux aussi aucune ligne européenne à leur palmarès. Des objectifs communs à la seule différence près que les joueurs de la porte d’Auteuil visent une qualification en H Cup que les Toulonnais, eux, possèdent déjà.

Source: rugbyrama.fr

Publicité

  1. Lavaroisedu64 25 avril 2012 à 21h

    LeTrop : si tu passes par là, tu peux m'envoyer un mail à [email protected], stp ?… 1 truc à te demander 😀

  2. starlette 25 avril 2012 à 21h

    ouf,ça commence à faire long sans nouvelles des recrues,sans nouvelles de l'entrainement….vite…vendredi

  3. baptiste 25 avril 2012 à 23h

    Est ce que le stade français vient avec son équipe type ou fait tourner un peu ?

  4. chris83 25 avril 2012 à 23h

    Rugby – RCT : "L'Amlin Cup, le chemin le plus court pour un trophée" (Boudjellal)

    A deux jours de la demi-finale du Challenge Européen face au Stade Français, à Mayol, le président du RCT, Mourad Boudjellal fait part de ses perspectives. "En début de saison, cette compétition était un objectif, pour nous, rappelle le dirigeant toulonnais. Si on parvenait à s'imposer au final, ça permettrait d'offrir un trophée. ça donnerait une certaine image au club et ça apporterait de la joie. Si on y arrive, celle-là serait d'autant plus grande qu'il ne sera pas évident de remporter ce titre.

    "En demi, on va rencontrer le Stade Français qui joue cette compétition à fond car le club parisien peut décrocher une qualification en H Cup en cas de victoire dans ce Challenge Européen. Pour Biarritz (opposé à Brive samedi, NDLR), c'est également une opportunité exceptionnelle de sauver sa saison. Le BO est en train d'assurer son maintien en Top 14 et il va donc tout mettre sur cette compétition européenne. C'est rare qu'il y ait autant d'équipes qui jouent ce Challenge à fond."

    Malgré ses ambitions en Top 14, le RCT s'investit aussi pleinement sur cette scène européenne. "C'est le chemin le plus court pour un trophée, souligne Boudjellal. On est à cinq matches d'un titre de champion de France; on est à deux matches d'une victoire en Challenge Européen."

Comments are closed.