Toulouse va-t-il encore râler pendant les fenêtres internationales ? Jean Bouilhou réagit

Toulouse va-t-il encore râler pendant les fenêtres internationales ? Jean Bouilhou réagit

20 août 2022 - 0:40

7 Commentaires

Publicité

Le Stade-Toulousain a terminé, ce vendredi, son stage de pré-saison du côté de Loudenvielle.

Interrogé via Sud-Ouest, l’entraineur des avants du club de la Ville Rose, Jean Bouilhou a fait le point à l’approche du début de la saison 2022 / 2023.

Dans un premier temps, il concède que la saison dernière a été un coup d’arrêt pour Toulouse. Extrait:

« C’était surtout un coup d’arrêt de par la manière. Face au Leinster (Ndlr, en demi-finale de Champions Cup), on prend 40 points, on n’existe pas. Et contre Castres (Ndlr, en Top 14), dans un match où il ne se passe pas grand-chose, on s’effrite mentalement et physiquement durant la partie. Ce sont ces regrets qui nous font dire qu’on aurait pu mieux faire. De ce qu’on a montré contre La Rochelle ou le Munster en demi-finale dans ces compétitions, on avait les capacités de faire plus. Il nous a manqué de la continuité. L’enseignement est là : il faut retrouver les clés pour avoir une forme de continuité dans la performance. »

Il explique que le staff s’est montré un peu trop frileux lors de l’exercice 2021 / 2022. Extrait:

« On a été un peu frileux pour lancer dans le bain des jeunes joueurs et ainsi faire reposer des cadres de l’équipe. On était en situation particulière : on naviguait entre la sixième et la septième place alors qu’on était les premiers de la classe en début de saison. On a eu ce syndrome de se dire qu’on pouvait ne pas se qualifier alors qu’on aurait pu plus se faire confiance. Le diagnostic a été fait : cette année, on mettra beaucoup plus d’émulation dans l’équipe. »

Dans la foulée, il explique le recrutement très qualitatif dans les lignes arrières. Extrait:

« La saison dernière, on a eu beaucoup de blessés derrière : les entraînements étaient toujours à effectif réduit. C’est toujours embêtant pour l’émulation. Le club est allé chercher des joueurs de talent pour avoir un effectif important. Des recrues qui amèneront de la fraîcheur. Quand on voit ce que faisait Ange Capuzzo en Pro D2 ou Arthur Retière à La Rochelle, c’est sûr que ce sont des profils capables d’être très forts dans le duel et de faire la différence à tout moment. »

Lorsque le journaliste lui demande si Toulouse ne risque pas de se retrouver dans la difficulté lors des périodes internationales avec ces recrues qui pourraient pour la plupart être appelées en sélection, Jean Bouilhou répond. Extrait:

« Ange est international italien, il n’y a donc pas les accords avec la FFR. On a aussi Pierre-Louis qui pourrait être appelé. Mais on le sait. C’est peut-être un risque qu’on a pris, mais je pense qu’il vaut le coup. On a aussi derrière de très jeunes joueurs. Si on les prépare bien comme il faut, ce qu’on n’a pas fait la saison dernière, l’absence des internationaux pourrait être compensée par notre jeunesse. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. ST 20 août 2022 at 01h- Répondre

    Toulouse ne râlera pas, la stratégie du ST est connue et assumée. Il faudra juste 2 très bonne équipes cette saison pour être sur tout les fronts.

    J'aime 18
    J'aime pas 4
    • Dranix 20 août 2022 at 09h- Répondre

      On fera le point dans quelques mois…

      J'aime 8
      J'aime pas 6
  3. Lulu 20 août 2022 at 09h- Répondre

    On s’en fout des doublons on gagne grâce à l’arbitrage… Tout le monde le sait !

    J'aime 16
    J'aime pas 8
    • ST 20 août 2022 at 09h- Répondre

      Ce n’est pas le ST qui à embauché un arbitre pour être moins penalisé sur le terrain.

      J'aime 20
      J'aime pas 3
      • Dranix 20 août 2022 at 10h- Répondre

        Même si je ne suis pas d’accord avec le com’ précédent, je ne suis pas en accord avec le tien non plus:
        – le ST ne gagne pas grâce à l’arbitrage, ils n’en ont pas forcément besoin, cependant l’arbitrage est généralement conciliant voire subjectif avec le ST, ce qui dévalorise certaines de leurs victoires.
        – le fait d’avoir engagé un arbitre pour monter l’équipe en compétences niveau discipline et connaissance de la règle n’a strictement rien à voir avec le fait de bénéficier de la faveur arbitrale durant les matchs.

        J'aime 9
        J'aime pas 14
        • ST 20 août 2022 at 11h- Répondre

          Certains parlent de leur fantasmes, d’autre des faits…

          J'aime 6
          J'aime pas 2
  4. Stade58 20 août 2022 at 10h- Répondre

    J’aimerai bien voir un article où soi disant les entraineurs râlent pendant les doublons. C’est surtout une poignée de supporteurs.

    J'aime 14
    J'aime pas 3
  5. Publicité