Un centre d’entraînement pour le XV de France pourrait être construit… à la Londe !

Un centre d’entraînement pour le XV de France pourrait être construit… à la Londe !

4 février 2022 - 19:01

16 Commentaires

Publicité

Le Sud de la France pourrait accueillir, dans les années à venir, les entrainements du XV de France.

A en croire les informations de RMC Sport révélées ce vendredi après-midi, la Fédération Française de Rugby travaillerait actuellement sur la construction d’un nouveau centre d’entrainement dans le Var, à quelques kilomètres de Toulon.

En effet, un centre d’entraînement destiné à l’équipe de France pourrait voir le jour du côté de la Londe-les-Maures.

Le président de la FFR, Bernard Laporte aurait d’ailleurs passé la vitesse supérieure dans ce dossier puisqu’il aurait fait visiter le site en question au sélectionneur Fabien Galthié.

Avec un camp d’entrainement situé dans le sud de la France, le XV de France pourrait bénéficier de conditions climatiques idéales pour préparer ses matches.

Ce projet figurait d’ailleurs dans le projet de Bernard Laporte. Et en coulisses, les négociations se poursuivraient. Le site qui appartient à Naval Groupe a été trouvé. Mais pour l’heure, rien n’est encore acté.

En effet, si un accord a été trouvé pour le rachat du terrain à hauteur de 7 hectares, aucun accord n’a été trouvé au sujet du prix.

Des observateurs l’annoncent : le site est magnifique. Un hôtel quatre étoiles pourrait d’ailleurs être construit pour permettre aux Bleus de loger lors de leurs stages dans le Var.

RMC Sport précise que l’idée est d’aller bien au-delà du rugby avec des installations ultra-modernes dont un centre de remise en forme de pointe.

Bien évidemment, du côté de l’opposition, Florian Grill est contre ce projet. Extrait:

« On se demande quelle cohérence il a avec Marcoussis. »

Affaire à suivre…

Publicité

16 Commentaires

  1. Publicité

  2. Cissé 4 février 2022 at 19h- Répondre

    Mr Grill à peu près 10 12 degrés au mois de février

    J'aime 21
    J'aime pas 7
    • Bobby Blues 4 février 2022 at 19h- Répondre

      Et alors? En Irlande, au Royaume-Uni, il fait pas jojo en février. Et à Brive non plus, que je sache…

      J'aime 16
      J'aime pas 6
    • Brubru 4 février 2022 at 23h- Répondre

      Et sinon on joue jamais sous la pluie et le froid ? S entraîner qu au soleil c est pas très strategique je trouve…

      J'aime 8
      J'aime pas 6
  3. Miles 4 février 2022 at 19h- Répondre

    J’espère simplement qu’ils ne vont pas défigurer l’ancien site de l’Arsenal des Bormettes, situé en bord de mer.
    Pas de marina par exemple!

    Après, c’est un bon coup pour l’immobilier de ceux qui habitent La Londe :p

    J'aime 3
    J'aime pas 2
    • Craurois 4 février 2022 at 20h- Répondre

      C’est la qu’ils veulent l’implanter….
      A coup sûr!

  4. Daniel 4 février 2022 at 20h- Répondre

    Ayant travailler de nombreuses années dans cette usine de torpilles, lorsque celle ci
    À ferme le site de la londe avait été pressenti pour acceuillir le centre d’entraînement
    De l’équipe de France ,finalement c’est marcoussis qui avait été choisi pour certaines
    Raisons dont la proximité de la capitale.

    • Name 5 février 2022 at 08h- Répondre

      A l’époque La Londe était déjà considéré comme l’endroit idéal pour le Centre National ; d’ailleurs l’opposition fédérale de l’époque était pour, aujourd’hui elle est contre, allez comprendre ! Marcoussis avait été choisi par Lapasset, autant pour sa proximité avec Paris et le SdF que pour les parties de chasse des gros pardessus dans la vallée de Chevreuse…

      J'aime 6
      J'aime pas 1
  5. Isidore 4 février 2022 at 21h- Répondre

    Ma foi des structures de niveau national dans le sud-est pourquoi pas.
    Cela pourrait dynamiser la région et le rugby.
    Ça change de la région parisienne!
    Si ce Nouveau Centre avait été implanté vers Montpellier ou Grill a des vignes ou à nouveau en Ile de FR dont il est le prez régional peut-être qu’il n’aurait rien dit.

    Opposition systématique ridicule.

    J'aime 17
    J'aime pas 3
  6. marc 4 février 2022 at 23h- Répondre

    Complètement illogique si on sort 2 minutes du chauvinisme local. Il n’y a que le RCT dans le coin avec des potentiels sélectionnables, ça veut dire potentiellement des kilomètres en plus pour tous les autres, pas de stade de dimension nationale à part Marseille ou Nice dans le coin… Et les finances de la fédé sont déjà dans le rouge !

    J'aime 3
    J'aime pas 9
    • Name 5 février 2022 at 08h- Répondre

      Tu sais qu’il y a un aéroport à Hyères ? Qu’il faut moins de temps pour faire Hyères – Charles de Gaulle que pour faire Marcoussis – Paris en bus ?

      J'aime 15
      J'aime pas 2
      • marc 5 février 2022 at 10h- Répondre

        C’est vrai. Mais à quoi ça sert d’aller n… de l’espace naturel et du budget déjà bien amoché de la fédé pour s’entrainer grand max 2 fois par an à la Londe ?

        J'aime 3
        J'aime pas 4
  7. Att 4 février 2022 at 23h- Répondre

    Projet déjà étudié il y a quelques années… J’avais travaillé dessus pour ma société. Il était en concurrence avec marcoussis qui n’a été choisi que pour sa proximité avec Paris.

  8. Pat Cracker 4 février 2022 at 23h- Répondre

    Il s’agit des terrains de l’ancienne usine à torpilles des Bormettes, qui existe depuis le débût des années 1900, à l’époque c’était la société Schneider qui en avait la fabrication, donc des essais et de la fabrication, puis ce fut la marine par les services techniques de l’arsenal qui devint la DCAN
    Pour la petite histoire après la guerre de 14/18, les Allemands vaincus, mais ayant compris la haute technicité du site, ont acheté une colline surplombant la route allant vers le fort de Brégançon, et y installèrent une construction via une société satellite, pour des studios de cinéma, mais ce bâtiment avait une vue plongeante sur l’usine et aussi sur la tour construite en mer entre les rochers dits de l’Argentière et Brégançon d’où se faisaient les tirs de torpilles, cette plate forme a subsisté encore longtemps, et les voiliers intrigués passaient à côté ne sachant pas ce que ce fut à l’origine.
    La Marine a racheté le site, qui fut une école de formation de la marine, sa dernière mission fut école des radiotélégraphistes, de 1950 à la mi 72.
    J’ai ai passé 2 fois 6 mois, heureux d’apprendre dans un tel site, entre pins parasols, mimosas, vignes et mème un champ d’artichaut longeant la route menant à la plage de l’Argentière, oû la marine avait installé un quai et une baraque pour le matelotage des matafs et apprendre la navigation.
    Il faut que vous sachiez qu’il n’y avait pas de murs, pas de barbelés et que la route de Brégançon passait au milieu de l’école, aussi on était souvent au lieu de dormir au Mirama, bar placé au bord du petit port du Miramar, heureux, draguant la gisquette du camp de vacances des PTT placé non loin.
    Le terrain a été vendu à moitié aux PTT pour y installer une école, ils l’ont ensuite revendu à une société de vacances, qui a bétonné la zone, mais pas les terrains de l’ancienne usine à torpilles qui sont donc concernés par cette vente.

    J'aime 19
  9. Isidore 5 février 2022 at 10h- Répondre

    La majorité des sélectionnés venant de clubs du sud-ouest et l’ouest la logique géographique aurait été de l’implanter vers ces régions au lieu de le mettre dans l’Essonne,en région parisienne où est la logique ?

    J'aime 4
    J'aime pas 2
  10. Pat Cracker 6 février 2022 at 14h- Répondre

    La FF de Jeu à 13 veut implanter leur site d’entrainement national près de Carcassonne, le long de la RN113 à l’ouest du village d’Alzonne, mais pour le moment le chantier n’a pas démarré. Pourtant les partenaires locaux (région, département et communauté de communes du grand Carcassonne) participent aux frais d’installation, mais depuis la décision d’il y a 2 ans, ça ne bouge pas du tout.

  11. Giu 20 mars 2022 at 22h- Répondre

    Je suis passionné de rugby, mais je suis consterné par l’idée même de vouloir implanter à cet endroit précis des terrains de rugby. Depuis de longues années, toute la côte PACA a été défigurée sans scrupule par des projets fonciers qui ont dénaturé notre côte méditerranéenne. Cet endroit là, fait partie des derniers poumons d’oxygène que la nature nous offre, ne serait- il pas plus profitable, pour l’ensemble des Londais et Londaises, sans oublier les touristes Français et étrangers, de venir profiter du soleil dans ce lieu encore un peu sauvage et authentique , l’endroit est magnifique et c’est pour cette raison qu’ils viennent à la Londe les Maures. plutôt que de s’obstiner à vouloir implanter cette verrue dans un si bel endroit, ne serait-il pas envisageable de penser autrement que économiquement pour la commune? cet endroit historique qui a permis que la commune prospère dans le passé. Cela pourrait être un lieu paisible, un bien commun pour tous et on peut se permettre d’imaginer de nombreux autres projets plus tournés vers la nature qui est un bien commun à préserver pour tous et pas que pour quelques uns. Terrain de rugby , hôtel quatre étoiles , un centre de remise en forme ultra-moderne, oui mais pas sur ces terrains. Et les habitants qui vivent là, pense t–on aux nuisances supplémentaires qui viendront peut être se rajouter au risque d’inondations et autres. la loi littoral ,le trait de côte on s’en préoccupe ? l’urbanisation à outrance on continue ou on si oppose?. La passion pour un sport, les enjeux économiques d’une commune ou les intérêts pour les uns ou les autres ,ne doit pas nous faire oublier qu’il y a des humains et que le bien vivre passe par dessus de tout.

  12. Publicité