Un joueur Lyonnais contraint de quitter le club pour des problèmes de santé

Un joueur Lyonnais contraint de quitter le club pour des problèmes de santé

16 juillet 2021 - 12:47

3 Commentaires

Publicité

Le deuxième ligne du LOU Rugby, Etienne Oosthuizen ne refoulera malheureusement pas les pelouses du Top 14 la saison prochaine.

A l’arrêt depuis l’été dernier en raison d’un problème cardiaque, le joueur Sud-Africain du LOU Rugby a connu une saison 2020 / 2021 totalement blanche.

Le joueur de 28 ans attendait de savoir comment sa santé allait évoluer avant de prendre une décision concernant son avenir.

Cette semaine, le club Lyonnais a décidé de ne pas conserver Etienne Oosthuizen dans ses rangs en vue de la saison prochaine.

Il semblerait donc que le Sud-Africain ne soit toujours pas remis de ses problèmes de santé.

Le manager Lyonnais Pierre Mignoni a souhaité lui rendre hommage. Extrait:

« Je veux vraiment le remercier et le féliciter car il a donné son corps pour le club, sans retenu. C’est un joueur exemplaire. »

Le joueur de 28 ans va désormais devoir réfléchir à son avenir. Va-t-il mettre un terme à sa carrière ou trouver un autre club ? Affaire à suivre…

Publicité

3 Commentaires

  1. Le Moulinon 16 juillet 2021 à 13h- Répondre

    Avec une myocardite, il peut faire du sport mais si ça merde y laisser sa vie. Triste pour lui qui était un bon 2ème ligne, mais pas envie de voir un gars mourir sur le terrain

  2. Raymond 16 juillet 2021 à 13h- Répondre

    Un joueur a donné son corps, sans retenu, à son club du LOU ? Cette expression est surprenante et laisse supposée, quoi ? Est-ce pour cela que ce joueur doit arrêter la pratique du rugby à Lyon ? Mignoni devrait mieux s’exprimer et mieux s’expliquer ? Le doute subsiste ?

  3. Eric 16 juillet 2021 à 17h- Répondre

    J’espère et je ne doute pas que le club ne lui ait pas proposé une possibilité de reconversion au club.
    En effet pour quelqu’un qui a donné son corps à son club, la moindre des choses est de l’accompagner et de lui proposer une reconversion.
    Eric
    Pilou Pilou