Vincent Gaillard s’en prend désormais à Patrice Collazo

Vincent Gaillard s’en prend désormais à Patrice Collazo

20 décembre 2020 - 22:37

9 Commentaires

Publicité

Après avoir ciblé le président du Rugby Club Toulonnais Bernard Lemaître et le XV de la Rade dans sa globalité, le directeur général de l’EPCR, Vincent Gaillard a visé le manager du RCT : Patrice Collazo.

Lors d’un entretien accordé à Rugbyrama, Vincent Gaillard indique avoir eu Patrice Collazo au téléphonne, deux heures avant le match contre les Scarlets, vendredi.

Selon lui, le technicien du RCT s’est tout de suite montré très ferme concernant l’annulation de la rencontre, refusant toutes les propositions qui lui ont été faites par l’EPCR. Extrait:

« J’ai eu Patrice Collazo au téléphone deux heures avant que les Toulonnais ne prennent leur avion. Il était extrêmement fermé à l’idée d’accepter nos propositions. Je lui ai demandé d’au moins rester sur place, d’échanger avec les autorités galloises afin qu’elles expliquent par A+B aux joueurs que la situation était saine, que le joueur avait été isolé… Mais c’était niet. Ce n’était pas comme si j’avais eu l’opportunité de lui expliquer ma vision des faits, il ne voulait rien entendre. »

Il a alors rapidement compris que le match n’allait pas pouvoir se jouer, qu’un accord ne serait pas trouvé et qu’un imbroglio allait éclater. Extrait:

« Jusqu’alors, je croyais en un compromis. Là, je vois que tout évolue trop vite, qu’on se dirige vers un imbroglio. Au début, quelques joueurs étaient inquiets. Puis tout le groupe, puis le staff… J’ai bien essayé de rassurer tout le monde, de leur montrer qu’on n’avait absolument aucune raison de nuire à Toulon, mais le débat n’était plus possible… »

Selon lui, vu la tournure des événements, il était bien évidemment impossible d’offrir la victoire aux Toulonnais. Extrait:

« C’était évident que nous n’allions pas faire volte-face, annuler le match et donner cinq points à Toulon alors que le match était propre. Je ne sais pas ce qui a pu se passer à Toulon, mais je sais pertinemment que de notre côté tout a été fait de manière irréprochable, en suivant les protocoles. »

Vincent Gaillard espérait jusqu’au dernier moment que le RCT allait revenir sur sa décision pour jouer la rencontre. Mais la formation Varoise n’a pas cédé à l’amateurisme de l’EPCR. Extrait:

« Oui, nous espérions que le RCT finirait par revenir sur sa position. On a envoyé le communiqué initial le vendredi en fin d’après-midi. On savait qu’on ne jouerait pas à l’heure prévue, mais on espérait que Toulon ne partirait pas et finirait par accepter de jouer dimanche… Mais samedi, Toulon nous a confirmé que ce ne serait pas le cas. »

Publicité

9 Commentaires

  1. Publicité

  2. bébert 20 décembre 2020 at 22h- Répondre

    Il parle beaucoup beaucoup trop pour quelqu’un qui s’estime dans son droit …
    Trop de justifications … ( idiotes en plus )
    Il est chancelant , comme quelqu’un qui sait qu’il va se ramasser …!!

  3. christou 20 décembre 2020 at 23h- Répondre

    Il cherche tout azimut des preuves de se donner raison. Lui il est irréprochable. Pourtant la tournure des éléments semblent prouver que notre président à pris la bonne décision. Maintenant il faut que Mr Gaillard arrête son cirque et ses vociférations . Il ne faut rien lâcher.

  4. Pgougne 20 décembre 2020 at 23h- Répondre

    Qu’il nous parle du fond un peu qu’on rigole… Comment est-il possible qu’il n’y ait pas de cas contact alors qu’un joueur est positif ?

  5. Manu8320 20 décembre 2020 at 23h- Répondre

    En effet, il parle beaucoup… trop !
    Il n’a pas le cul propre, son EPCR non plus, et maintenant il essaie de jouer à celui qui parle le plus, le plus fort…
    C’est de la comm. Rien d’autre. Et de la très mauvaise comm… surtout quand il en vient à faire des menaces à peine voilées au RCT.
    Et il ose affirmer que ce sont les dirigeants Toulonnais qui réagissent de manière inacceptable ?
    Après avoir dit dans la même interview que si nous tentions une action en justice, nous nous casserions « méchamment les dents » ?!
    Mais j’espère tellement que Bernard Lemaitre va suivre l’exemple de Glasgow…
    Pas impossible d’ailleurs que d’autres clubs montent également au créneau, comme le Stade Français par exemple… même si ce ne sont des contextes différents.
    La seule constante, c’est l’amateurisme de plus en plus visible dont l’EPCR a fait preuve !
    D’autant plus que l’actualité a plutôt tendance à donner raison aux clubs n’ayant pas voulu jouer, que ce soit pour se protéger ou pour protéger les autres…
    Il faut les acculer, multiplier les recours afin que le droit les contraigne à admettre leur manque de rigueur face à une situation sanitaire qui se dégrade de à nouveau et l’amateurisme dont ils font visiblement preuve… pas seulement depuis 3 jours…
    Organiser une finale de Challenge Cup en zone écarlate, c’était déjà (très) fort.
    Mais là, ils perdent pied, ils semblent dépassés par les événements. Les coupes d’Europe de rugby sont gérées par des charlots…

  6. Johndoeuf 20 décembre 2020 at 23h- Répondre

    Ses heures sont comptées à ce incompétent.. Fait le charger !

  7. jl83 21 décembre 2020 at 09h- Répondre

    Le tout est de rien lacher, en espérant que le président ira au bout car sinon ce sera nous les charlots…..

  8. olive91 21 décembre 2020 at 09h- Répondre

    Dés l’instant où les joueurs du RCT : croisent ceux des Scarlets.Ces derniers leur disent qu’ils sont décimés.Donc ils sont très au delà d’un seul cas !
    Conclusion c’est le RCT qui doit avoir match gagné « sur tapis vert » !

  9. Marie 21 décembre 2020 at 11h- Répondre

    Ne donnons plus d’importance à cet imbécile, laissons le club déposer plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. A fond derrière notre club et surtout cette compétition doit être supprimée, elle ne veut plus rien dire, laissons les entre eux.

  10. Mayol 21 décembre 2020 at 15h- Répondre

    Mdr il voulait échanger avec P Collazo !!!!
    C ‘est un dingue le mec
    Comme si PC était fan de rhétorique , quand on sait qu’il sélectionne ou boude les questions des médias…
    A part mamuka Gorgodze je vois pas qui peut discuter avec lui….

  11. Publicité