XV de France : Tout le monde craint un cluster épidémique à la Fidjienne

XV de France : Tout le monde craint un cluster épidémique à la Fidjienne

18 février 2021 - 7:30

5 Commentaires

Publicité

En début de semaine, un membre du staff technique du XV de France a été testé positif tandis que le sélectionneur Fabien Galthié demeurait un cas suspect.

Mardi, c’était officiel : Fabien Galthié était contaminé à son tour. Ce mercredi matin, c’est au tour de l’entraineur des avants Tricolores, William Servat d’être déclaré positif.

Les deux techniciens seront à l’isolement pendant sept jours. Fabien Galthié espère pouvoir réintégrer le groupe France dès le mardi 23 février tandis que William Servat devrait effectuer son retour le mercredi 24 février.

Pour l’heure, tous les tests effectués sur les joueurs demeurent négatifs, ces-derniers ont d’ailleurs été libérés ce mercredi soir afin de pouvoir souffler en famille pendant quelques jours. Ils réintégreront Marcoussis dimanche après-midi… ou pas.

En effet, tout dépendra des résultats des tests qui seront effectués vendredi au domicile de chaque joueur, puis dimanche.

Mais la crainte est réelle au sein du groupe France. Pourquoi ? Tout simplement parce que la bulle sanitaire a été percée suite aux contaminations de Fabien Galthié, William Servat et un autre membre du staff. Les joueurs ont traîné ensemble sans masque notamment pour célébrer la victoire contre l’Irlande et des contaminations ne sont pas à exclure.

Aussi, lundi soir s’est déroulée la Cérémonie des Oscars du Midi Olympique. A cette occasion, Fabien Galthié était très proche de ses joueurs, dont notamment Antoine Dupont et Charles Ollivon, et cela sans distanciation sociale ni masque.

La crainte d’un cluster épidémique à la Fidjienne est réelle. Rappelez-vous au mois de novembre dernier : la quasi-totalité du groupe Fidjien avait été testé positif, empêchant la sélection Fidjienne de disputer les matches de la Coupe d’automne des Nations.

Le temps d’incubation pourrait également donner de faux négatifs du côté des joueurs. Seuls les tests effectués vendredi donneront une indication réelle de la situation. C’est uniquement en cas de tests 100% négatifs à ce moment-là que les Bleus pourront souffler un gros « ouf » de soulagement.

Une chose est sûre : les joueurs Français devront se montrer très prudents et devront respecter à la lettre les restrictions sanitaires sans quoi la suite du Tournoi pourrait être compromise.

La chance du groupe France ? Que cette situation éclate au moment d’une semaine de relâche. Il n’est donc pas trop tard pour préparer convenablement le match contre l’Ecosse sans prendre de retard en raison de ces contaminations.

Il faudra également comprendre comment le groupe France a pu être contaminé en respectant une bulle sanitaire très stricte. Quelle a été la faille ? Qui a fauté ? Pour l’heure, le mystère demeure.

Affaire à suivre…

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Claude 18 février 2021 at 08h- Répondre

    la petite souris

  3. Toulousain 18 février 2021 at 09h- Répondre

    Qui et comment, peu importe! De toute façon il est impossible de se prémunir de ce genre de contamination à 100%. La sois disant bulle sanitaire n’est pas un laboratoire stérilisé.
    On croise les doigts!

  4. bfi 18 février 2021 at 09h- Répondre

    Le temps d’incubation pourrait également donner de faux négatifs du côté des joueurs. Seuls les tests effectués vendredi donneront une indication réelle de la situation. C’est uniquement en cas de tests 100% négatifs à ce moment-là que les Bleus pourront souffler un gros « ouf » de soulagement.

    c’est bien ca : ca ne sert à rien de se tester de suite, il y a 48-72h d’incubation
    donc verdict vendredi ou samedi

    sale période, mais c’est mieux ainsi, APRES le match Irlande France, plutot que juste avant.

    ceci dit, on peut se demander si ce n’est pas en Irlande que tout ceci est arrivé ?…meme si c’est toujours très compliqué de savoir d’où ca vient.

  5. marc 18 février 2021 at 11h- Répondre

    en réalité la cérémonie s’est déroulée lundi après midi. Elle a simplement été diffusée en différé le lundi soir

  6. Sylvestre Twester 18 février 2021 at 16h- Répondre

    Il y avait un trou dans la bulle, et maintenant en laissant partir les joueurs le risque devient encore plus important.
    Quand on voit que l’incubation peut aller jusqu’à sept jours, le risque d’avoir des joueurs positifs lors de leur retour à Marcousis..

  7. Publicité