Yannick Nyanga défend son président Jacky Lorenzetti

Yannick Nyanga défend son président Jacky Lorenzetti

4 avril 2019 - 8:20

2 Commentaires

Publicité

Le directeur sportif du Racing 92, Yannick Nyanga s’est confié dans les colonnes du quotidien L’équipe pour évoquer la froid qui règne entre le président Jacky Lorenzetti et les supporters Franciliens depuis dimanche.

Pour rappel, à l’issue de la défaite de son équipe contre le Stade-Toulousain en quart de finale de Coupe d’Europe, le patron du Racing 92 a pesté contre ses supporters.

Il leur a reproché de ne pas avoir assez donné de la voix durant la rencontre, contrairement aux supporters Toulousains.

Le directeur sportif du club Francilien, Yannick Nyanga a expliqué comprendre la réaction des supporters. Cependant, il précise que le président s’adressait aux spectateurs et non pas aux supporters. Extrait:

« Bien sûr que je comprends les supporters. Je n’ai pas encore pu parler de tout ça avec Jacky. Mais en relisant son interview, je comprends que son discours s’adresse aux spectateurs, pas aux supporters. Qu’il aimerait essayer de transformer ces spectateurs en supporters. Je suis d’accord avec ça, il a raison. Dimanche, disons qu’il y avait une moitié de gens pro-Racing, dont un quart de vrais supporters qu’on a entendus et un quart de sympathisants venus voir un match. Alors que la moitié pro-Toulouse était constituée de gens venus pour encourager leur équipe. Si tu vis à Toulouse, tu es supporter du Stade Toulousain. Si tu vis à Paris, tu n’es pas forcément supporter du Racing. Je connais des gens qui vont voir un coup le Racing, un coup le Stade Français. Dimanche, il y avait plus de passionnés de Toulouse à l’Arena. C’est ça dont parle le président. »

Lorsque le journaliste lui affirme que certains supporters attendent des excuses de la part de Jacky Lorenzetti, Yannick Nyanga n’est pas du tout d’accord.

Selon lui, cette affaire à pris des proportions démesurées. Il n’hésite pas à défendre son président. Extrait:

« Des excuses à propos de quoi exactement ? Entre ce que j’ai lu du président et ce que j’ai entendu depuis de la part de certains de nos supporters, je ne comprends pas bien le lien. Certains parlent d’humiliation ou d’insultes mais les mots ont un sens quand même ! Quelles insultes ? Quelle humiliation ? Il faut quand même savoir raison garder et remettre tout ça à sa juste valeur, revenir à la réalité des faits et des mots. Cette interview a été faite le lendemain de la défaite (21-22), sur le coup de la déception. Ce que je retiens, c’est que c’est la passion qui parle. Le président s’adresse à ceux qui ne se font pas entendre. Ça me dérange qu’il y ait ce malentendu, cet amalgame. Il aime les supporters. Sinon, il n’aurait pas loué des avions à des places abordables pour que nos supporters puissent venir à Bilbao pour la finale de Coupe d’Europe l’an dernier (perdue 15-12 face au Leinster). Tu ne peux pas être capable de faire ça si tu ne respectes pas les supporters. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Marc 4 avril 2019 at 09h- Répondre

    « Qu’il aimerait essayer de transformer ces spectateurs en supporters. » En leur crachant à la face?

    Et quelle hypocrisie de Nyanga: les supporters se sont faits entendre peut-être? En tout cas, ils passent bien pour des guignols grâce aux propos du Jacky. Rappel:
    « Et on jouait chez nous ; enfin, il était présumé qu’on joue devant notre public…C’est une autre déception de ne pas avoir été plus soutenus par nos supporters »

    -> Jacky reproche donc un manque de soutien de la part des supporters. C’est bien le mot cité ici, puisque Nyanga rappelle que les mots ont un sens. Les produits dopants ont lui lui éclaté le cerveau.

  3. Cassandre 4 avril 2019 at 12h- Répondre

    Si le rugby du terrain était aussi dynamique que le rugby des médias, on verrait de beaux matchs!

  4. Publicité