A Clermont, Kotaro Matsushima fait son effet contrairement à Ayumu Goromaru à Toulon

A Clermont, Kotaro Matsushima fait son effet contrairement à Ayumu Goromaru à Toulon

2 décembre 2020 - 23:21

5 Commentaires

Publicité

Arrivé au Rugby Club Toulonnais en 2016, la star Japonaise Ayumu Goromaru n’était resté sur les bords de la Rade qu’une seule saison avant de quitter Toulon dès l’été 2017.

Il faut dire que l’international Japonais n’a jamais réussi à s’intégrer et ses performances sportives n’étaient clairement pas à la hauteur.

En cette année 2020, c’est Clermont qui a tenté de tenter le coup de la piste Japonaise en recrutant l’ailier ou arrière Kotaro Matsushima. Et cette fois-ci, il semble que la sauce prenne correctement.

Auteur de prestations intéressantes depuis son arrivée en Auvergne, Kotaro Matsushima a probablement déjà joué plus de temps en Top 14 qu’Ayumu Goromaru à Toulon.

En faisant venir Ayumu Goromaru, les dirigeants Toulonnais espéraient faire un tabac au Japon. Cela n’avait pas franchement été le cas.

Pour Clermont, là encore il semble que ce soit différent selon les propos du responsable communication et presse de l’ASM, recueillis par Rugbyrama. Extrait:

« Depuis l’arrivée de Matsushima en Auvergne, nous avons constaté un nombre croissant de suiveurs en provenance du Japon sur l’ensemble de nos réseaux sociaux. De l’ordre de 80000, si on cumule toutes nos plate-formes. Surtout, ses fans au Japon ont un taux d’engagement très fort. Cela favorise l’exportation de notre marque à l’international. Nous avons envie de leur faire découvrir notre club et notre région, nous avons donc adapté légèrement notre communication. Il est vrai, par exemple, que nous utilisons beaucoup son image, certainement plus que les autres joueurs de l’ASM. »

Aussi, le joueur intéresse déjà certains partenaires du club qui souhaitent communiquer au Japon via l’ASM, et ainsi exporter leur image.

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Michel Fery . 3 décembre 2020 at 00h- Répondre

    (rire) … Y aurait il fallu aussi à un moment donné pendant toute sa présence au club qu’il eu au moins seulement le privilège de pouvoir jouer un plus souvent (*Ayumu Goromaru*) , il n’aura jouer qu’à peine 20 minutes dans toute sa saison sur la Rade , le pauvre gars !.. Ce n’est certes pas avec ces quelques pauvres minutes à la godille que l’on aura pu aussi avoir le temps de pouvoir réellement mesurer ses véritables performances sur le terrain . Encore une fois , on ne l’a pas vu jouer de la saison . Il ne devait probablement pas (comme d’habitude) rentrer dans les petits papiers du Manager en place de cette époque . Tout simplement . En attendant comme recrue il aura tout de même coûté un sacré bras au Club . Et ça , *c’est tout à fait différent aussi!..* Merci , QUI ?..

  3. bfi 3 décembre 2020 at 09h- Répondre

    tout à fait d’accord avec MFery
    et puis il était là lors des saisons stratosphériques du RCT avec des joueurs top niveau mondial. Compliqué de s’y faire une place…

  4. Paul 3 décembre 2020 at 12h- Répondre

    Et en plus si je ne dis pas de bétises je crois qu’il ne parlait que le japonnais contrairement à Kotaro qui parle anglais et pour s’integrer c’était compliqué.

  5. Térence Gros 3 décembre 2020 at 14h- Répondre

    Kotaro Matsushima a réussi s’imposer en Auvergne. À l’Asm il a su montrer son style de jeu et il devient de plus en plus indispensable dans le groupe de Franck Azéma parce que c’est un jeune talent qui travaille dur pour gagner sa place au sein de l’AS Clermont-Auvergne.

  6. RCT Yoda 3 décembre 2020 at 15h- Répondre

    C’est vrai qu’à Toulon, question joueur japonnais on n’a pas gazé. Par contre, en ce qui concerne les joueurs italiens on est quand-même passé de Ramiro Pez à Sergio Parisse (certes en passant par Castrogiovani et Padovani…).

  7. Publicité