Baptiste Serin : « A Castres, on était à la rue ! »

Baptiste Serin : « A Castres, on était à la rue ! »

30 août 2021 - 11:26

4 Commentaires

Publicité

Le demi-de-mêlée du Rugby Club Toulonnais, Baptiste Serin va manquer le début de saison du XV de la Rade étant donné qu’il s’est récemment fait opérer d’une épaule qui le gênait depuis plusieurs années.

Interrogé via le quotidien régional Sud-Ouest, ce-dernier évoque ses ambitions pour la saison 2021 / 2022 à venir.

Il affirme vouloir que ça marche collectivement contrairement à la saison passée. Extrait:

« Je m’en fous si ça va bien individuellement. Je veux que ça marche collectivement. Je veux être dans un groupe qui commence à marcher comme c’était le cas lors de la première saison à Toulon. L’année dernière, ce n’était pas pour nous. Même s’il faut se remettre en question, changer quelques détails, le destin ne voulait pas de nous. »

D’ailleurs, depuis qu’il est arrivé à Toulon, il s’est redécouvert en prenant moins les choses sur lui étant donné que de nombreux internationaux composent l’effectif du RCT. Extrait:

« Je me suis redécouvert depuis que je suis arrivé à Toulon. À Bègles, je prenais les choses trop pour moi. Sur ce point, je pense qu’on s’est trompé avec Jeff Poirot. On a tellement voulu tout prendre sur nous, on a « mis » personne sur les responsabilités. A Toulon, il y avait déjà des joueurs qui connaissaient le Top 14 à fond. Quand je suis arrivé, je me suis dit que je ne pouvais pas tout prendre sur moi avec les mecs à mes côtés : Eben Etzebeth, Sergio Parisse, Ma’a Nonu, Charles Ollivon, capitaine de l’équipe de France. Antho Belleau et Louis Carbonel commencent à découvrir le niveau international, comme Swan Rebbadj devant. Mon capitanat est différent parce que j’ai mis tout le monde sur les responsabilités. J’ai essayé de plus déléguer, de plus me mettre en retrait et d’intervenir lorsqu’il le fallait. »

Il regrette cependant la fin de saison avec le XV de la Rade et notamment ce dernier match contre Castres où le RCT était « à la rue ». Extrait:

« La fin d’année fait que ça n’a pas marché, mais sur la stratégie mentale, je pense qu’on était sur la bonne voie. Malheureusement, physiquement, on n’était plus prêt à la fin. À Castres, on était à la rue. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. belzebuth 30 août 2021 at 11h- Répondre

    pas de commentaire particulier le camarade serin nous a fait son couplet sur la stratégie du moral et du manque de physique faudrait pas que cette saison ce soit le contraire d’autre part etre à la rue c’est gentil pour ne pas méprisant pour les SDF qui ne palpent pas le meme pognon à la fin du mois , si ça devient la norme j’ai des chiens qui cherchent un compagnon si ça peut aider

    J'aime 5
    J'aime pas 17
  3. Airct 30 août 2021 at 11h- Répondre

    Bonjour, si on avait été à la rue seulement à Castres, on se serai qualifié, non Baptiste vous avez été à la rue trop souvent.

    J'aime 12
    J'aime pas 4
  4. La Rafale 30 août 2021 at 12h- Répondre

    Lorsqu’on a recruté le préparateur physique de Toulouse on nous a dit que c’était le top du top en France. Il faut qu’on nous explique où on s’est planté puisqu’on voit qu’on n’est pas en forme pour les matches les plus importants.

    J'aime 19
    J'aime pas 2
  5. Michel Fery 31 août 2021 at 01h- Répondre

    Tout comme d’ailleurs vendredi soir dernier à Nîmes . *On commence la saison comme nous l’avons terminé !..* Et cependant à Castres , vous étiez encore bel et bien au complet !..

  6. Publicité