Benoit Paillaugue révèle ce qui l’a le plus marqué depuis son arrivée à Toulon

Benoit Paillaugue révèle ce qui l’a le plus marqué depuis son arrivée à Toulon

5 novembre 2022 - 1:07

11 Commentaires

Publicité

Arrivé au Rugby Club Toulonnais cet été en provenance de Montpellier, le demi-de-mêlée Benoit Paillaugue s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer sa décision de rejoindre Toulon.

Il affirme avoir rapidement été convaincu par le duo Pierre Mignoni – Franck Azéma. Extrait:

« J’ai senti des entraîneurs qui voulaient vraiment que je vienne. Ils m’ont expliqué que je serai un élément important et qu’ils voulaient des joueurs de caractère. J’ai perçu une volonté sincère et, comme je marche à la confiance, ç’a matché.

Je suis entré dans le vestiaire comme si j’en avais 22. Je suis arrivé sur la pointe des pieds, j’ai observé, respecté les leaders en place et l’écosystème du groupe.

Et je voulais d’abord gagner la confiance avant de m’imposer… Puis c’est bizarre mais j’avais peut-être une forme de lassitude mentale de toujours tout gérer à Montpellier. D’être dans les réunions leaders, de donner mon avis… À Toulon, des mecs étaient en place et je n’ai pas eu à me préoccuper de cela. Et ça m’a fait du bien de n’avoir la tête qu’au rugby. Bon, j’aurais probablement envie d’y revenir à un moment, j’ai d’ailleurs été intégré au groupe de leaders cette semaine (rires), mais cette période m’a permis de me recentrer. »

Il explique ensuite ce qui l’a le plus marqué depuis son arrivée à Toulon. Extrait:

« Ce qui m’a marqué en arrivant, c’est le poids de l’histoire. Tu vois des posters des joueurs, des présidents, des entraîneurs. Les anciennes gloires passent au centre d’entraînement et c’est un héritage qu’il faut respecter. On doit être fiers d’avoir la responsabilité de continuer à écrire cette histoire, qui fait l’essence des grands clubs. Montpellier est en train de l’écrire et Toulon doit la poursuivre, et ça se sent. »

Il précise ensuite s’entendre très bien avec Baptiste Serin. Extrait:

« On s’entend super bien, et ça nous fait du bien de bosser ensemble. On partage nos points de vue, on échange et je pense que ça lui permet de gérer moins de choses sur le poste. Puis vous savez, on parle le même rugby avec Baptiste. On se le dit souvent mais quand je vais voir un mec pour lui dire que je pense qu’il faudrait qu’il fasse ça, on me répond souvent: « Baptiste m’a dit la même chose. » On se ressemble dans la manière de jouer, on est très instinctifs et on s’entend très bien. »

Pour conclure, Benoit Paillaugue affirme pouvoir encore progresser et apprendre, même à 34 ans. Extrait:

« Il n’y a pas d’âge pour progresser. Et rencontrer de nouveaux joueurs te permet d’échanger sur ta vision du rugby, sur ta perception du poste. Bon, après il y a des bases où, avec l’âge, tu ne pourras plus progresser, comme la vitesse (rires). Mais ça te pousse à chercher d’autres solutions, c’est très riche. »

Publicité

11 Commentaires

  1. Publicité

  2. Gratoons 5 novembre 2022 at 04h- Répondre

    Ce mec est très bon, il a l’intelligence des situations et est humble. Une excellente recrue

    J'aime 62
    J'aime pas 2
    • DedeLePremier 5 novembre 2022 at 09h- Répondre

      Oui, de loin on s’en doutait un peu, mais pas à ce niveau, il va être un bon entraîneur.

      J'aime 10
      J'aime pas 2
      • Eric 5 novembre 2022 at 12h- Répondre

        D’accord avec Troll les gars comprenne pas qu’un pouce rouge pour un pouce rouge ça veut rien dire et qu’il faut pouvoir échanger rugby.
        Entièrement d’accord avec ton commentaire je pense aussi que Benoit est un joueur à fort caractère qui apporte beaucoup aux autres gars en étant toujours derrière eux.
        Une très bonne recrue pour nous car il peut s’avérer précieux quand il y a un moment faible pour remettre l’équipe sur le bon rail.
        Eric
        Pilou Pilou

        J'aime 6
        J'aime pas 1
    • Troll 83 - le turquoise c'est de la merde 5 novembre 2022 at 11h- Répondre

      Il y a un pauvre nase qui arrive à mettre un pouce rouge à ton commentaire !
      C’est sûrement une erreur !
      Ou un supporter du Racing ?
      Oops pardon! Désolé….
      Hihihi….

      J'aime 4
      J'aime pas 2
  3. Pat Cracker 5 novembre 2022 at 10h- Répondre

    J’ai toujours apprécié ce jeune, on sentait bien qu’il n’était pas là que pour être sur la photo d’avant match, si à Montpellier il a fait son trou, malgré les autres numéros 9 tel Julien Thomas à l’époque où il est arrivé, c’est qu’il avait quelque chose en plus.
    Je sens qu’il se plait à Toulon, probablement ses origines de bord de mer à la Rochelle qui le rendent ainsi.

    J'aime 9
    J'aime pas 1
    • Hervé31 5 novembre 2022 at 11h- Répondre

      La « Mer » à La Rochelle ???

      J'aime 3
      J'aime pas 5
      • Troll 83 - le turquoise c'est de la merde 5 novembre 2022 at 11h- Répondre

        Oulala Hervé 31 !
        Tu as sécher les cours de géo toi!….
        Mdr…

        J'aime 4
        J'aime pas 1
      • DedeLePremier 5 novembre 2022 at 12h- Répondre

        Bon à Toulouse on doit apprendre qu’il y a l’océan à l’ouest et la mer à l’est.
        Donc normal que Hervé du 31 soit perdu.

        Nous on s’en fout on a Mare nostrum, notre mer.

        La mère de toutes les civilisations, sauf les Asiatiques, les Amérindiennes et les Africaines trans-sahariennes.

  4. Sandokan 5 novembre 2022 at 11h- Répondre

    J’avais des doutes sur son recrutement mais je suis agréablement surpris.

    Je me suis trompé, il va beaucoup apporté.

    Et j’ai l’impression qu’il a une très bonne mentalité.

    J'aime 8
    J'aime pas 2
  5. JL 5 novembre 2022 at 11h- Répondre

    Et oui.. il y a la mer à la Rochelle !! Il suffit de regarder la carte…

    • Troll 83 - le turquoise c'est de la merde 5 novembre 2022 at 12h- Répondre

      Encore un ignare! Il doit venir du foot!

      J'aime 2
      J'aime pas 1
  6. Publicité