Camille Lopez pousse son coup de gueule : « C’est le bordel, ça ne rime à rien ! »

Camille Lopez pousse son coup de gueule : « C’est le bordel, ça ne rime à rien ! »

12 janvier 2022 - 19:19

4 Commentaires

Publicité

Cette semaine, l’EPCR a annoncé que les matches de la deuxième journée Européenne qui ont été reportés ne seront finalement pas reprogrammés.

En effet, ces-derniers ne se joueront pas et se solderont pas des matches nuls : 0 – 0.

Cette décision ne fait pas forcément les affaires de Clermont qui devait défier Sale en Angleterre.

Interrogé en conférence de presse ce mercredi midi, l’ouvreur de Clermont, Camille Lopez n’a pas manqué de pousser un gros coup de gueule.

Il précise que l’ASM avait clairement l’ambition de s’imposer sur la pelouse de Sale suite à leur défaite à domicile contre l’Ulster à l’occasion de la première journée Européenne.

Pour lui, c’est un bordel. Cette compétition ne rime plus à rien. Extrait:

« On venait de perdre à la maison contre l’Ulster, on avait pris un point, on s’était préparé la semaine pour justement aller gagner là-bas parce que c’était important pour notre suite dans cette compétition-là. Donc, eux diront qu’ils se sont fait avoir parce qu’ils ont perdu deux points à domicile. Nous, je ne sais pas si on peut dire qu’on est gagnant parce que ce qu’on allait chercher, c’est une victoire pour eux pour être encore compétitifs dans cette Coupe d’Europe. Au final, cela n’avantage ni l’un ni l’autre. Je pense que c’est le bordel, clairement. Je ne sais pas quoi dire. Franchement, cette compétition, je ne sais pas si ça rime à quelque chose. »

Camille Lopez continue de pester contre l’EPCR. Selon lui, il n’y a plus aucune équité.

D’ailleurs, il ne cache pas que la Coupe d’Europe est devenue beaucoup moins motivante. Extrait :

« Je ne sais pas si ça rime à quelque chose de faire cette compétition avec des équipes qui ont gagné des matchs, d’autres qui n’en ont pas joué. Il n’y a aucune équité dans tout ça, après nous ne sommes pas décideurs. On s’entraîne, on se prépare comme si on devait jouer, on verra bien ce qui se passera. Je suis arrivé dans ce club il y a huit ans. L’ASM avait une culture de la Coupe d’Europe incroyable. C’était vraiment quelque chose de très important et de primordial. Je ne vais pas vous le cacher, la Coupe d’Europe comme elle est cette année, franchement, c’est beaucoup moins motivant. » 

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. La Rafale 12 janvier 2022 at 19h- Répondre

    L’équité n’a jamais été la priorité des organisateurs de compétition. La seule chose qui compte c’est de préserver les droits TV.

    J'aime 17
    • ST 13 janvier 2022 at 06h- Répondre

      Tout à fait, l’EPCR aurait pu maintenir une sorte d’équité en annulant tous les matchs de cette fameuse journée avec juste un match retour avant les phases finales pour tout le monde. Mais non, les rares matchs qui ont pu se jouer pour rapporter de l’argent, ont été maintenus et du coup, c’est le bordel!

  3. Flattwin38 12 janvier 2022 at 20h- Répondre

    Un bon boycott serait bon pour la santé des joueurs, et serait aussi la seule solution pour faire réfléchir l’EPCR. Hélas, on a vu par le passé l’immense solidarité du rugby français quand il s’agissait de prendre un parti courageux et de défendre l’une de ses équipes…
    Peur des sanctions ? Appât du gain ? Réelle envie de posséder un titre, même sans valeur sportive ? Pas très glorieux dans tous les cas…

    J'aime 10
    J'aime pas 1
  4. Franck0617 13 janvier 2022 at 09h- Répondre

    Les clubs n’ont rien à y gagner.
    Les jauges, le Top 14 déjà en grand chamboulement avec ses matchs reportés, des cas de Covid qui sortent par ci par là, il n’y a qu’une solution pour ne pas user davantage nos joueurs et passer pour des crêpes pour l’EPCR : Ciao ! à l’année prochaine si tout va bien !
    Boycott : en bon anglais.

  5. Publicité