Christophe Urios prévient ses joueurs : « Il n’y a pas la place de faire les fanfarons »

Christophe Urios prévient ses joueurs : « Il n’y a pas la place de faire les fanfarons »

3 octobre 2021 - 9:05

7 Commentaires

Publicité

Ce samedi après-midi, l’Union Bordeaux-Bègles s’est imposée sur la pelouse du LOU Rugby à l’occasion de la cinquième journée du Top 14 (20-15).

Le manager Bordelais Christophe Urios s’est confié via Rugbyrama à l’issue de la victoire des siens.

Il analyse la bonne première mi-temps effectuée par ses joueurs mais regrette une seconde période moins aboutie. Extrait:

« On a bien attaqué la première période, on a été acteurs de notre match en première mi-temps. Avec plus de précision, le score aurait pu être plus lourd en notre faveur. On a notre numéro 8 qui tombe sur la ligne, on rate un 3 contre 1 avec Ben Lam qui semblait facile… En revanche, on n’a pas fait une bonne deuxième mi-temps. On a commis des fautes, des erreurs, on a été battus dans la lutte aérienne et cela nous a mis en difficulté. Sur les mauls, sur le jeu direct, je nous ai effectivement trouvé costaud. On a bien contrôlé la défense des mauls, on n’a jamais dévissé sur le plan tactique. »

Bien qu’heureux de cette victoire, il prévient ses joueurs : ce n’est pas le moment de faire les fanfarons. Extrait:

« Quand tu gagnes à Lyon, ça veut dire qu’il y a eu un match solide mais on s’est rendu la tâche compliquée. On est heureux d’avoir gagné, mais on est toujours à la recherche du match plein. Après, est-ce qu’il y en a vraiment, des matchs pleins… L’an dernier, il me semble qu’on en a eu fait, cette année pas encore. Mais on s’en rapproche. C’était important pour nous de prendre des points aujourd’hui. Malgré tout, on a pris des points chez un concurrent direct et ça doit suffire à notre bonheur. Avant de recevoir Montpellier, il n’y a pas la place de faire les fanfarons. »

L’UBB accueillera Montpellier, le week-end prochain, à l’occasion de la sixième journée du Top 14.

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. desmorct 3 octobre 2021 at 09h- Répondre

    Viens chez nous il y a une place a prendre

    J'aime 8
    J'aime pas 6
  3. Jfs 3 octobre 2021 at 11h- Répondre

    Putain moi aussi je le verrai bien chez nous.

    J'aime 5
    J'aime pas 5
    • Pierrot-de-Nice83 3 octobre 2021 at 13h- Répondre

      préparez le contrat les gars

      J'aime 2
      J'aime pas 6
      • Ysembe 3 octobre 2021 at 17h- Répondre

        Si vous le prenez au RCT, contrat de 2 ans max, après il dérape…

        J'aime 3
        J'aime pas 2
    • Ysembe 3 octobre 2021 at 17h- Répondre

      Alors je me demande ce que tu fous là…

      J'aime 1
      J'aime pas 2
  4. Michel Fery 3 octobre 2021 at 12h- Répondre

    @Jfs . C’est à dire que ce n’est déjà plus tout à fait les mêmes arguments pénibles de Manager que nous pourrions être obligés d’entendre et de supporter chaque semaine !.. Lui *C.Urios* , *il ne fait pas dans la suffisance* , il ne se trouve jamais non plus de circonstances atténuantes au devant de ses défaites et mêmes voir de ses victoires , au contraire il les rejette très loin de lui . Avec lui , c’est : *Tu peux toujours mieux faire !.* Et c’est surtout un homme qui connaît avant tout ses hommes par coeur , cela lui facilite beaucoup déjà la tâche au niveau du bon fonctionnement de son Groupe . Il est avant tout également , grand *Psychologue et Pédagogue* , et cela les joueurs le savent pertinemment . Avec lui , on à surtout beaucoup de mal à tricher !.. C’est une main de fer dans un gant de velours !.. *Ses joueurs , c’est ses gosses !..* . * 8 années consécutives , que nous aurons eu l’énorme plaisir de l’avoir à nos côtes dans le 01 , cet homme !.. * Et , la fierté en n’est plus que resté encore intact pour nous tous .

    J'aime 10
    J'aime pas 5
  5. Sylvestre Twester 4 octobre 2021 at 08h- Répondre

    Merci l’arbitre à Lyon, qui laisse des joueurs comme Moefana donner des directs dans la gueule de leur adversaire sans carton, et qui accorde des essais qui n’existent pas. Pour cela oui il ne faut pas trop faire le fanfaron M. Urios

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  6. Publicité