Clermont sur le point de finaliser l’arrivée de Christophe Urios !

Clermont sur le point de finaliser l’arrivée de Christophe Urios !

16 janvier 2023 - 9:36

24 Commentaires

Publicité

C’est officiel depuis ce lundi matin : Jono Gibbes n’est plus le manager de Clermont.

Le technicien Néo-Zélandais a été écarté de ses fonctions en raison des mauvais résultats de l’équipe première, aussi bien en Champions Cup qu’en Top 14.

L’ASM travaille désormais pour lui trouver un remplaçant le plus rapidement possible.

Selon les informations du Midi Olympique, le président du club Auvergnat, Jean-Michel Guillon souhaiterait rapidement obtenir l’accord de Christophe Urios, lequel a récemment été licencié par l’Union Bordeaux-Bègles en raison des mauvais résultats de l’UBB.

Depuis plusieurs semaines, l’ASM sonde quelques techniciens. Les négociations semblaient très avancées avec l’Argentin Mario Ledesma. Mais l’ancien sélectionneur des Pumas a finalement refusé le poste, ne se voyant pas revenir en Europe sur le long terme. Ce-dernier aurait préféré une mission à court terme, ce qui ne correspond pas à la recherche de l’ASM.

En revanche, le contact passerait bien avec Christophe Urios, lequel aurait été contacté en fin de semaine.

Une arrivée de Christophe Urios avec effet immédiat n’est pas à exclure. Il arriverait alors seul pour redresser la barre jusqu’à la fin de la saison puis pourrait recruter son staff l’été prochain pour prendre pleinement les commandes de l’ASM, pour les saisons à venir.

Le président Jean-Michel Guillon pourrait décider de rester à Clermont et de ne pas effectuer le voyage en Afrique du Sud pour le match Européen contre les Stormers afin de justement finaliser le dossier Urios.

Affaire à suivre…

Publicité

24 Commentaires

  1. Publicité

  2. Trollo 16 janvier 2023 at 09h- Répondre

    Une grande gu… comme Urios chez les taiseux Auvergnats où tout doit se faire sans vagues, il va y avoir des étincelles… ça m’inspire rien de bon sur le long-terme pour leur relation.

    J'aime 6
    J'aime pas 16
  3. Mieston 16 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Ya du matos de grande qualité dans ce club de clermont , manquent plus qu’un entraineur qui va lui reclamer l’exigence , ce que ne manquera d’exiger christophe urios , donc pas impossible que dans les prochaines semaines ou les prochains mois , on voit un clermont transfiguré et pret à retrouver les sommets du rugby francais

    J'aime 28
    J'aime pas 14
    • ANDRE 16 janvier 2023 at 10h- Répondre

      Tu nous sors pas une de tes compos moisies ?

      J'aime 11
      J'aime pas 18
      • Stade58 16 janvier 2023 at 18h- Répondre

        ANDRE toujours aussi agressif problème de couple de travail???

        J'aime 3
        J'aime pas 2
    • Zouz 16 janvier 2023 at 13h- Répondre

      Clermont ça me fait penser au RCT:
      -Un club qui perd ses meilleurs joueurs chaque saison.
      – un recrutement fait pour combler les trous ou les joueurs partis mais fais pour se renforcer.
      – les entraîneurs érigés en bouc emissaire.

      J'aime 10
  4. Mieston 16 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Ya du matos de grande qualité dans ce club de clermont ,manqué plus qu’un entraineur qui va lui reclamer l’exigence , ce que ne manquera d’exiger christophe urios , donc pas impossible que dans les prochaines semaines ou les prochains mois , on voit un clermont transfiguré et pret à retrouver les sommets du rugby francais

    J'aime 11
    J'aime pas 11
  5. Mieston 16 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Et André tes commentaires desobligents tu te les care au plus profond de ton cul et si tu n’aime pas mes compos , tu evites de les regarder , ok

    J'aime 5
    J'aime pas 7
  6. Mieston 16 janvier 2023 at 11h- Répondre

    Amatosero annoncé possible partant , j’espere que ce prometteur deuxieme ligne restera à clermont et que christophe urios fera tout son posible pour le conserver dans l’effectif clermontois et peut etre aussi pour l’edf
    Mon equipe de clermont 2023 202r
    Newsome tiberghien ezeala simone raka belleau jauneau tixeront dessaigne van tonder vahaamahina haouas fainga’a bibi biziwu rempls : falgoux ou beria beheregaray ojovan jedraziak noah ou sowakula bezy s meermans moala ou delguy

    J'aime 1
    J'aime pas 5
  7. Gringo03 16 janvier 2023 at 12h- Répondre

    Urios correspond à ce qui manque depuis des années à Clermont: un fort caractère et un très gros niveau d’exigence !!! Cela risque de chambouler pas mal de monde mais c’est certainement un mal nécessaire énorme transition quand même avec un effectif qui va être très largement remanié la saison prochaine mais aussi un nouveau staff…. là pour le coup c’est un vrai nouveau départ….. par contre cela risque de rabattre certaine cartes pour le recrutement ou la libération de certains joueurs…… quel SUSPENS à Clermont !!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime 9
    J'aime pas 1
  8. Jojo la Taloche 16 janvier 2023 at 12h- Répondre

    Les entraîneurs en TOP14, ça devient vraiment n’importe quoi… de plus en plus comme au foot. Alors que c’est probablement la durée qui est payante quitte à faire de la m**** au début comme ce fut le cas, je crois (corrigez-moi si je dis des bêtises), avec Ugo Mola au Stade Toulousain, et on voit aujourd’hui ce que ça donne.

    J'aime 10
    J'aime pas 4
    • Hervé31 16 janvier 2023 at 12h- Répondre

      Ugo a eu une année de transition, devant qui plus est subir les « vieilles gloires » (Albacete en priorité, épaulé par Kakovin) la saison suivant exit les « anciens » (direction le RF92) et reconstruction en s’appuyant sur les jeunes qui sont aujourd’hui les tauliers de l’équipe… Le tout bien géré par un président hyper-actif…. Bref, une renaissance qui n’est pas une première dans ce club, ce phénomène c’était déjà produit avec le passage de Novés, de joueur a entraîneur, après un passage à vide du ST.

      J'aime 3
      J'aime pas 1
    • MerciJojo63 16 janvier 2023 at 13h- Répondre

      Jojo pas d’accord avec toi… Avec Jono plus ça allait et plus ça partait en couilles… Je pense qu’un bon/meilleur entraîneur aurait fait mieux… même avec autant de blessés (pour moi le club doit se pencher aussi sur la gestion des blessés qui est un des problèmes qui est en train de couler le club…) il ne tenait plus l’équipe, Sadourny pas à la hauteur et moi j’insiste encore sur son niveau de français catastrophique pas compatible avec le haut niveau, un exemple: contre Toulouse, tu vois en direct Mola donner ses instructions à Roumat sur le bord de touche, Gibbes ne pouvait pas influer sur le cours du match (à la limite sur les anglophones…) et j’aurai aimé voir ses discours à la mi temps… s’il en faisait!

      J'aime 2
      J'aime pas 2
  9. Hervé31 16 janvier 2023 at 12h- Répondre

    Content pour Urios et pour l’ASM, ce choix était logique pour Christophe en calculant surtout les clubs ne l’éloignant pas trop de Pépusque…..

    J'aime 6
    J'aime pas 2
  10. MerciJojo63 16 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Urios , je suis pas fan, je l’ai critiqué ici pour tous ses défauts qu’on sait (pour d’autres ce sont des qualités).
    S’il vient j’espère qu’il se remettra en cause sur sa gestion des hommes après son « échec » à l’UBB et qu’il lui sera mis quelques bornes à ne pas franchir.

    J'aime 4
    J'aime pas 6
  11. Arrêtez les conneries ! 16 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Entraîneur disponible sur le marché il n’y a pas grand monde –
    A l’ASM c’est un peu n’importe quoi ! Il y avait il y a très peu de temps 2 supers entraîneurs : Azema et Goutta partis tous les 2 …..
    C’est la direction du club qui n’a va pas bien fort !

    J'aime 4
    J'aime pas 2
    • a 16 janvier 2023 at 19h- Répondre

      Tu parles du Azema qui a souhaité prolonger tous les joueurs en fin de carrière et qui n’ont quasiement plus rejoué aprés leurs prolongations ?? (Fofana, Slimani, Lapandry etc…) Azema n’aurait jamais du être l’entraineur en chef et encore moins avoir al main mise sur les contrats et le recrutement….. le Boss c’était Lhermet qui avait une vraie vision à long terme et avait mis 10 ans dans la vue de tout le monde en terme de structuration du club: academie au fidji (seul club français à y penser..), centre d’entrainement (CEP, le 1er en France à l’époque), des partenariats avec Bourgoin, Massy etc… ce qui nous a permis d’avoir Parra, Bonnaire etc…. Le président de l’ASM ça aurait dû être lui, Azema aurait du garder son poste d’entraineur des 3/4, Saint-André aurait dû etre le directeur du Rugby et Jono aurait pu garder les avants….là ca aurait eu de la gueule et ça aurait tout claqué…

      J'aime 2
      J'aime pas 1
  12. lolo1963 16 janvier 2023 at 13h- Répondre

    Oh fan des chichounes , c’est la valse des entraineurs en ce moment instabilité des gens jamais satisfait
    Ou l’air du temps ?

    J'aime 1
    J'aime pas 2
  13. Mieston 16 janvier 2023 at 14h- Répondre

    Sur que christophe va revenir plus fort , meilleur que ce qu’il a été à bordeaux l’echec fait partie de la carriere d’d’un entraineur ,il aura forcement appris de ses erreurs , apres , clermont sera une autre histoire pour lui legroupe est jeune et de grande qualite , il manquait un regulateur , un jugulateur dans ce club , quelqu’un qui cultive l’exigence , tout ce que represente christophe urios , ce club c’est enlisé dans la monotonie , le changement generationnel se fait dans la douleur et les composantes de ce club mytique etait tombé dans la morosité, nouvel entraineur , nouveau discourt et l’assurance que les joueurs clermontois ont hates de se montrer sous leurs meilleursjours aupres de christophe

    J'aime 12
    J'aime pas 1
  14. ANDRE 16 janvier 2023 at 14h- Répondre

    Avec C. Urios on peut penser que l’équipe de l’ASM – qui n’est pas la première venue – pourrait être transfigurée par une approche nouvelle de son rugby. Il apportera, c’est sûr, de la rigueur et des exigences pour chacun des acteurs … et ceux qui ne fourniront pas les efforts nécessaires à l’entraînement n’auront que peu de chance de faire la feuille de match ! C’était la règle à l’UBB.

    J'aime 5
    J'aime pas 4
  15. Danslaverte 16 janvier 2023 at 14h- Répondre

    Bonne pioche ! Un entraîneur du terroir pour un club du terroir, s’il n’y a pas de starlette exigeante ça devrait coller

    J'aime 3
    J'aime pas 2
    • dede89 16 janvier 2023 at 16h- Répondre

      pétard interdisez moi ces pouces rouges ce sont des lettres anonymes, c’est petit, c’est minable, on parle rugby ici, on met des mots et on assume!

      J'aime 2
      J'aime pas 6
  16. Mick 16 janvier 2023 at 18h- Répondre

    Mauvais à Bordeaux bon à Clermont !!!!

    J'aime 1
    J'aime pas 2
  17. ST 16 janvier 2023 at 19h- Répondre

    Et dire que mon pote grand supporter de l’ASM ne supportait pas Urios… Il doit être en dépression à l’heure qu’il est.
    Jono se fait virer par manque de résultat et se fait remplacer par Urios viré par manque de résultat lui aussi. Franchement quel intérêt?
    Le mal de l’ASM est que les meilleurs sont partis ou vont le faire à la fin de l’année. Des nouveaux viennent d’arriver et l’équipe a besoin de se reconstruire et pour ça, ça demande du temps et de la stabilité. Virer l’entraîneur ne va rien changer, au contraire…
    Mola a récupéré l’équipe quand le ST a fini 12ème du championnat. Il a fallu des années, l’apport d’une génération exceptionnelle de joueurs issus de la formation, un recrutement judicieux et des années de stabilité.

  18. Sylvestre Twester 17 janvier 2023 at 12h- Répondre

    Bon Urios à 1 million par an ça va être difficile pour le club. Son absence de fond de jeu, basé uniquement sur l’affrontement, ses grands coups de gueule qui ne réveillera pas les volcans mais fera partir les pépites. Diable quelle erreur si cela se confirme à Clermont. Surtout qu’il doit s’occuper aussi de son château dans le minervois. Bon courage à vous clermontois….

  19. Publicité