Comment Bordeaux-Bègles va remplacer Matthieu Jalibert ?

Comment Bordeaux-Bègles va remplacer Matthieu Jalibert ?

11 juin 2024 - 7:52

0 Commentaire

Publicité

Victime d’une sérieuse déchirure musculaire, l’ouvreur de Bordeaux-Bègles, Matthieu Jalibert ne rejouera plus cette saison.

C’est un gros coup dur pour le joueur qui ne pourra donc pas participer aux phases finales du Top 14.

Ce-dernier a exprimé sa grande déception. Extrait:

« C’est dur à accepter quand tu mets tout en oeuvre pour vivre ce genre de moment. Nous avons beaucoup travaillé collectivement et individuellement pour être à notre place. La vie est parfois injuste, mais c’est la loi du sport (…) J’ai beaucoup de confiance en l’équipe, et serais leur premier supporter. »

De son côté, le staff de l’UBB va devoir trouver une solution pour le remplacer.

Alors quel ouvreur sera aligné pour le match de barrage contre le Racing 92 et en cas d’une éventuelle demi-finale contre le Stade-Français Paris ?

Le jeune Mateo Garcia, 21 ans, semble tenir la corde pour revêtir le numéro 10.

Un autre joueur pourrait être aligné à l’ouverture, à savoir le vétéran Zack Holmes (34 ans).

Ce-dernier n’a été titularisé que deux fois au poste cette saison en Top 14, la dernière en novembre…

Le centre Australien Ben Tapuai y a été testé une fois, à Lyon, fin mars, sans convaincre.

Dernière option : décaler Maxime Lucu à l’ouverture afin de l’associer à Yann Lesgourgues.

Yannick Bru devrait donc décider d’aligner le jeune Mateo Garcia lequel a effectué une prestation XXL contre les Saracens en huitième de finale de la Champions Cup.

Mais après sa mauvaise prestation contre les Harlequins, Garcia n’a plus été aligné pendant près de deux mois.

Presque deux mois de purgatoire, dont il a eu la bonne idée de sortir en réalisant un match solide au poste d’arrière, propre face aux perches, avec cinq des six essais des siens transformés, et y allant aussi de son propre essai. De quoi y puiser de la confiance, avant de devoir sans doute attaquer la phase finale dans la peau de l’ouvreur titulaire.

Affaire à suivre…

Publicité

0 Commentaire