Damian De Allende : « Je n’ai pas de pitié pour le XV de France ! »

Damian De Allende : « Je n’ai pas de pitié pour le XV de France ! »

9 juin 2024 - 19:06

3 Commentaires

Publicité

Plus de huit mois après la victoire de l’Afrique du Sud lors de la Coupe du monde de rugby 2023, le Springbok Damian De Allende s’est réjouit de l’élimination des Bleus en quart de finale, dénonçant la façon dont la France a obtenu l’organisation de la compétition.

Damian De Allende sort la sulfateuse. Plus de huit mois après le quart de finale spectaculaire de la Coupe du monde 2023 entre la France et l’Afrique du Sud, remporté par les Springboks (28-29), le centre sud-africain n’a montré aucun signe de compassion pour les Bleus. La raison?

« À cause de la façon dont s’est déroulée la candidature à la Coupe du monde et de la façon dont elle a été retirée à l’Afrique du Sud », a-t-il expliqué auprès de RugbyPassTV.

« Je n’ai pas eu pitié d’eux. Pour moi, c’était juste un peu plus personnel. Une fois que nous avons compris ce qui s’était réellement passé avec le processus de candidature, et que Rassie Erasmus (directeur du rugby sud-africain, NDLR) nous l’a expliqué, cela nous a donné un petit avantage pour les quarts de finale », a-t-il ajouté.

« Les gens oublient ce que la France a fait »

D’un ton accusateur, Damian De Allende estime que l’organisation du Mondial 2023 avait « été retirée » à l’Afrique du Sud alors qu’elle était « entre (leurs) mains ».

« Nous n’avons pas organisé de Coupe du monde depuis 1995 et je ne sais pas quand nous en organiserons une autre en Afrique du Sud. Mais 2023 était probablement notre meilleure chance. Les gens oublient ce que la France a fait pour accueillir à nouveau la Coupe du monde. Alors non, je ne les plains pas, c’est le sport. C’est dur de perdre d’un point, surtout en quart de finale à domicile, mais c’est comme ça. »

Après avoir battu le XV de France, les Springboks ont dompté l’Angleterre en demi-finale (16-15), avant de s’offrir le scalp de la Nouvelle-Zélande en finale (12-11) pour glaner un quatrième sacre mondial, le deuxième de rang.

Via RMC Sport

Publicité

3 Commentaires

  1. TLN83 9 juin 2024 at 19h- Répondre

    Plutôt que financer et organiser une coupe du monde, l’état sud-africain devrait plus s’occuper de la pauvreté et de la misère qui explose dans son pays, avec un taux de criminalité énorme! A mon avis, la moitié des habitants du pays ont d’autres problèmes qu’avoir perdu l’organisation de la coupe du monde..
    Mais De Allende qui doit vivre depuis bébé dans une forteresse dorée n’a aucune idée de ce qu’il se passe dans son pays et préfère pleurer pour rien quand son peuple crève de faim.

    J'aime 15
  2. Rcv suresnes 9 juin 2024 at 21h- Répondre

    Ce joueur est un des plus mauvais trois quarts centre du monde un bourrin sans aucun talent rugbistique son jeu. Est primitif

  3. leschocos 10 juin 2024 at 09h- Répondre

    Rassie Erasmus a su joué sur la corde sensible des joueurs pour tirer le maximum d’eux … C’est bien jour de sa part !

    Après si c’est la corde sensible de ce joueur, ca me fait un peu pitié pour lui.