Dany Priso : « On veut mettre le feu au stade ! »

Dany Priso : « On veut mettre le feu au stade ! »

6 décembre 2023 - 19:17

9 Commentaires

Publicité

Ce samedi, le Rugby Club Toulonnais va effectuer son grand retour en Champions Cup, avec un match à Mayol contre Exeter.

Interrogé via Midi Olympique, le pilier gauche Toulonnais Dany Priso explique toute l’importance de cette compétition.

Il rappelle que le RCT a déjà gagné trois Coupes d’Europe et se doit d’en gagner d’autres. Extrait:

« C’était un objectif du club de se qualifier dans cette grande coupe d’Europe. En signant ici, je savais que Toulon n’avait pas été en mesure de se qualifier pour la Champions Cup. Alors, je me suis mis dans la tête de gagner la Challenge Cup, avec l’envie de vite participer à nouveau à la grande. On peut dire qu’on est en Ligue des Champions (rires).

Plus sérieusement, Toulon se doit d’être dans cette compétition. Chaque joueur de cet effectif a été bercé par les exploits des anciens. À Toulon, la grande coupe d’Europe est sacrée. On l’a gagnée trois fois d’affilée, et on sait que ça a marqué les gens. Il n’y a rien de plus beau que de jouer la Champions Cup. On va jouer les meilleurs. Et ça, c’est cool ! »

Questionné sur le tirage au sort des poules, il affirme que le groupe Toulonnais n’a, de toute façon, pas trop le choix. Extrait:

« Content (rires) ? Je vous réponds qu’on n’a pas trop le choix de l’être ! Quand j’ai regardé le tirage, content ou pas, je me suis dit qu’il fallait simplement les jouer ! Cette compétition, au-delà de l’effectif, est importante pour la ville. On va jouer des équipes qui jouent le haut de tableau dans leur championnat. On connaît également la mentalité des équipes anglo-saxonnes.

La priorité sera donnée à la Champions Cup. Il faudra mettre le réveil pour pouvoir rivaliser. On veut mettre le feu au stade, et que les gens soient derrière nous. On peut vivre des moments énormes. Si on veut faire quelque chose dans cette compétition, on va devoir passer par des gros tests. »

Dany Priso a gagné la Coupe d’Europe avec le Stade Rochelais. Il indique avoir quelques ingrédients et conseils à donner à ses coéquipiers. Extrait:

« On connaît un peu le chemin (rires). On pourra apporter notre expérience sur comment gérer les temps faibles. Il y a des leaders à Toulon, je ne suis pas celui qui parle le plus. Je suis pilier, et je dois rester à ma place. S’il y a besoin, les gars savent que je suis là de manière individuelle.

Avec Jerem (Jérémy Sinzelle, NDLR), on sait qu’il est important d’avoir un supplément d’âme dans cette compétition. On va partir dans l’inconnu en jouant des équipes inhabituelles. Mais oui, on a quelques ingrédients en magasin (rires). Dans cette compétition, le maître-mot est de se sublimer. Il n’y a rien de plus beau que ça. »

Publicité

9 Commentaires

  1. christo 6 décembre 2023 à 22h- Répondre

    Bien parlé Dany, tu sais ce que ça veut dire de gagner une champions cup, tu l’as même touchée. On compte sur les joueurs d’expérience pour aller le plus loin possible

    J'aime 28
  2. Tomprice83 6 décembre 2023 à 23h- Répondre

    Personnellement,ramener le Brennus à TOULON,c’est plus fort en émotion que la c. oupe d’Europe. C’est une sensibilité différente. Ce trophée est magiq.ue

    J'aime 27
    J'aime pas 3
    • Mazoil 7 décembre 2023 à 04h- Répondre

      D accord mais la champion slip financièrement c est énorme d ou l intérêt des grosses écuries

    • Jojo83 7 décembre 2023 à 07h- Répondre

      C’est parce qu’il nous échappe de trop, seulement 4 titres !
      La Coupe d’Europe : 3 finales, 3 titres

  3. Cyril 7 décembre 2023 à 09h- Répondre

    HS: où est passé le forum du blog-rct svp?

  4. DEGUN+DES+BASSES+ALPES 7 décembre 2023 à 09h- Répondre

    Merci pour ces mots… aux actes citoyen…
    Par ce que

  5. Magnetic 7 décembre 2023 à 10h- Répondre

    6 jeunes toulonnais entrent en stage avec France U20 DEV, à savoir :

    Samuel Jean Christophe, pilier
    Owen Sorhaindo, pilier
    Corentin Mézou, 2ème ligne
    Oliver Cowie, centre
    Esteban Morvan, ailier
    Toévalu Jérémy

    Bravo les jeunes !

    J'aime 7
    J'aime pas 1