De plus en plus de joueurs de Top 14 décident de terminer leur carrière en Pro D2

De plus en plus de joueurs de Top 14 décident de terminer leur carrière en Pro D2

31 janvier 2022 - 19:24

2 Commentaires

Publicité

Depuis plusieurs années désormais, de plus en plus de joueurs en fin de carrière décident de quitter le Top 14 afin de rejoindre des clubs de Pro D2.

On pense notamment à Yann David, Lionel Beauxis, Alexis Palisson, Alexandre Flanquart, Damien Chouly ou encore Rémi Tales.

La saison prochaine, Camille Lopez et Maxime Machenaud rejoindront l’Aviron Bayonnais et fouleront peut-être les pelouses de Pro D2 si le club Basque venait à rater la montée en Top 14.

Interrogé via L’équipe, l’ouvreur Camille Lopez a expliqué pourquoi il a pris le risque de rejoindre Bayonne quitte à jouer en Pro D2. Extrait:

« À l’âge que j’avais, j’ai privilégié le retour à mon club. Parce que j’ai trouvé que c’était beau de boucler la boucle là où j’avais commencé. »

De son côté, l’ex-ouvreur international Français Rémi Talès explique qu’il faut vraiment penser collectif quand on décide de quitter le Top 14 pour la Pro D2. Extrait:

« C’est un travail sur toi, quand tu es en haut de l’affiche, que tu es passé en équipe de France, que tu gagnes des titres… Tu es vraiment centré sur toi et sur ta propre performance. Et le fait de descendre, il ne faut plus penser à soi. On a plus de vécu donc on est là pour prendre plus de responsabilités et laisser les jeunes pour qu’ils soient performants et qu’ils progressent le plus possible sans se mettre de pression. »

Selon lui, les arrivées de joueurs de Top 14 en Pro D2 stimulent les joueurs qui évoluent en Pro D2. Extrait:

« C’est vrai que quand les jeunes joueurs voient arriver des internationaux comme Lopez ou Machenaud à Bayonne, forcément cela rassure et cela donne l’envie de se surpasser pour être à leur niveau et de travailler comme eux. Ce sont des gros bosseurs donc quand tu as 20 ans, que tu montes en pro et que tu vois des joueurs comme cela qui ont des habitudes de travail et des routines, cela leur montre qu’ils ne sont pas là par hasard. Pour nous en tant que jeune coach, c’est aussi important parce que cela nous permet de nous reposer sur eux aussi et faire passer des messages pour qu’il n’y ait pas que nous à passer derrière les jeunes. »

Rémi Tales prévient néanmoins les joueurs qui s’apprêtent à rejoindre un club de Pro D2 : petit à petit, ils ont tendance à se mettre au niveau de leurs coéquipiers et perdent ainsi le niveau qui était le leur lorsqu’il évoluaient en Top 14. Extrait:

« Tu descends de niveau et il y a des joueurs autour de toi qui sont un peu moins performants que ce qu’il peut y avoir en Top 14, alors au début, tu surfes sur ton retour. Sauf que petit à petit, tu te mets à leur niveau et tu fais un peu moins d’efforts. C’est le danger qu’il peut y avoir à mon avis. Et puis, tu es attendu, tu prends des remarques et des coups à retardement sur le terrain… »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Trompette 31 janvier 2022 at 20h- Répondre

    C’est aussi valable pour les équipes de Top 14 qui se retrouvent avec dans leur effectif trop de joueurs moyens qui viennent de Pro D2.

    J'aime 7
    J'aime pas 1
    • Name 1 février 2022 at 07h- Répondre

      Les vieux présidents aussi voudraient aller mourir en Pro D2..? Une sorte de cimetière des zélés fans ?

      J'aime 2
      J'aime pas 3
  3. Publicité