Deux journalistes du Midi Olympique se montrent inquiets pour le Rugby Club Toulonnais

Deux journalistes du Midi Olympique se montrent inquiets pour le Rugby Club Toulonnais

1 mars 2022 - 10:54

28 Commentaires

Publicité

Avec sa défaite à zéro point sur la pelouse du CA Brive, le Rugby Club Toulonnais se retrouve clairement dans une situation très délicate pour sa fin de saison.

Les Varois vont devoir se battre jusqu’à la dernière journée pour verrouiller leur maintien en Top 14.

Deux journalistes du Midi Olympique se sont penchés sur la situation délicate du RCT.

Nicolas Zanardi explique que l’effectif du RCT est taillé pour jouer bien mieux que le maintien.

En revanche, il estime que cet effectif n’est pas conditionné pour jouer le maintien. Il s’explique. Extrait:

« Sportivement, humainement si on regarde l’effectif, ils sont armés pour jouer le maintien car ils ont Cheslin Kolbe… Je ne vais pas faire l’inventaire de leur effectif car leur effectif est taillé pour jouer bien au-dessus. Après, dans les discours, ils disent avoir basculé dans la lutte pour le maintien. Dans les faits c’est plus compliqué. C’est une autre gamberge et une autre manière d’aborder la saison. C’est retourner au travail tous les lundis en ayant perdu la veille, en ayant vécu des moments difficiles, des choses auxquelles ils ne sont pas habitués. Il y a un contexte explosif avec les supporters, le président et les joueurs qui s’en vont. Un accident industriel est-il possible ? C’est toujours possible. Avec l’exemple de Perpignan. Donc il faut le redouter. S’ils n’en ont pas conscience, ça va leur exploser à la figure.

Ce qui me fait dire qu’ils ne sont pas encore conditionnés pour le maintien, c’est que quand on a une pénalité à 40 mètres dans l’axe pour prendre le point de bonus défensif, on la prend. Là, ils s’emballent et ils jouent vite. Ce sont des choix, c’est triste de critiquer des choix. Mais c’est une équipe qui n’est pas encore taillée pour le maintien. Brive a pris l’opportunité de marquer le drop avec quatre points d’avance. On a vu la différence entre une équipe qui sait jouer le maintien et une autre qui n’en a pas encore l’habitude. »

De son côté, le journaliste Léo Faure explique que le comportement des joueurs Toulonnais ne colle pas avec les discours effectués par le groupe Varois.

Il prend pour exemple la défaite Toulonnaise à 0 point sur la pelouse du CA Brive. Extrait:

« On a entendu les discours de Baptiste Serin à la fin du match contre Castres perdu à la maison. Le discours c’est une chose mais le comportement ça en est une autre. Ils ont des joueurs de classe, Isa, Kolbe, Etzebeth… Ils ont un vrai effectif pour jouer la qualification. Mais jouer le maintien, ça ne se joue pas pareil. On l’a vu contre Brive samedi. C’était deux équipes qui n’ont pas produit un grand rugby, ce n’était pas un grand match. Mais c’est le plus solidaire qui l’a emporté.

Le maintien, on revient sur les bases de ce sport, le combat, l’agressivité, la solidarité. Les Brivistes sont préparés à cela depuis le début de la saison car ils savent que c’est leur championnat. Ils sont construits pour jouer le maintien. Ils sont préparés pour cela. Alors que les Toulonnais ne sont pas préparé à jouer le maintien, on l’a vu dans les comportements, ils ont pris des groupés pénétrant de 20 mètres, ils ont été battu en touche, en défense il y a des lacunes. Quand les Catalans descendent sous l’ère Delpoux, ils ont clairement un effectif pour jouer les phases finales. A force de ne pas y croire et de croire à la qualification, ils sont descendus. Donc si les Toulonnais n’ont pas conscience des choses, ils sont en danger. Surtout que leurs programmes est copieux. Deux matches en retard certes. Déjà il faudra qu’ils se rendent à Biarritz samedi et ça va être dur. Et derrière il y a deux matches en retard, à Montpellier et réception de La Rochelle. Ce ne sont pas des points cadeaux quand même. Mais le danger est réel. »

Léo Faure ne croit vraiment pas en une fin de saison canon de la part du Rugby Club Toulonnais. Extrait:

« Franchement, je ne crois pas à la fin de saison canon du RCT et la rébellion, j’ai du mal à y croire vu ce que je vois. Après, on est sur un fond de tableau homogène avec Biarritz et Perpignan derrière. Il y a quand même du monde. Les voir finir sur une série de victoires j’ai du mal à y croire. Ils ne sont pas encore en Pro D2, ne les enterrons pas ! Il leur reste des points à prendre. Mais ce match contre Brive, ils ne peuvent pas rentrer sans un point, c’est une aberration. Vu leur situation, ils ne peuvent pas s’asseoir sur un point et c’est inquiétant. »

Publicité

28 Commentaires

  1. Publicité

  2. Sollies83 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Déjà, la coupe d’Europe l’année prochaine, c’est mort, ça c’est sûr…
    Après, la ProD2, j’y crois pas une seconde

    J'aime 10
    J'aime pas 19
    • RCTalon 1 mars 2022 at 11h- Répondre

      Non la coupe d’europe ce n’est pas mort si l’on gagne le challenge Cup, nous serons qualifié. Nous sommes premier du groupe A.

      J'aime 18
      J'aime pas 6
      • Sollies83 1 mars 2022 at 11h- Répondre

        ha oui, c’est vrai!

        J'aime 7
        J'aime pas 1
      • Flowrian 1 mars 2022 at 12h- Répondre

        Les Saracens, on va les battre comment par contre…?

        J'aime 25
        • loulrct 1 mars 2022 at 14h- Répondre

          avec le bon dieu

          J'aime 7
          J'aime pas 1
        • Tomprice83 1 mars 2022 at 14h- Répondre

          Flowrian, pas sûr que les saracens se qualifie, ils ont perdu chez eux contre EDIMBOURG et à PAU 28 à 00…..

    • Le vieux loup du 83 1 mars 2022 at 14h- Répondre

      La Pro D2 est plus que probable si on perd samedi…

      J'aime 15
      J'aime pas 1
    • marc 1 mars 2022 at 15h- Répondre

      Tu ne crois même pas aux barrages ? Car une fois que tu y es tout est possible, et je ne vois pas en quoi aujourd’hui on est supérieur à Perpignan notre principal concurrent.

      J'aime 6
      J'aime pas 1
      • Le technicien 1 mars 2022 at 22h- Répondre

        Je crois que ce groupe ´ n a jamais fonctionné mauvais recrutement et surtout mauvais management !
        Pas de base dans le rugby …
        Mais le pire , je crois c est qu il est épuisé par toutes ces histoires internes , manigances , ces tirades du président dans les journaux ,les changements d avis , le manque de considération et d affection pour les joueurs …

        Comment se battre et tout donner pour un staff qui les a bafoués …..?
        C est mort !

        J'aime 4
        J'aime pas 1
  3. Tomasz 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Notre incapacité à prendre des points à l’extérieur fait vraiment mal.
    Avec le calendrier à venir gagner à Biarritz est une nécessité.
    Vitale.

    J'aime 32
  4. PLATON 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    ben moi la pro 2 – je pense que l on y va ..
    et ca me desespere ..

    J'aime 33
    J'aime pas 8
  5. Davbs83 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Tout va se jouer samedi…
    Sachant que les biarrots ne vont pas nous regarder jouer…
    On va voir ce que les joueurs ont dans le ventre après un match lamentable à Brive…

    J'aime 38
    J'aime pas 2
    • Le vieux loup du 83 1 mars 2022 at 14h- Répondre

      Entièrement d’accord, j’ajouterai: voir ce qu’on fait depuis plus d’un an à l’extérieur…

  6. Geralt de Riv 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Rien à dire de plus ; ce groupe est un ratage complet au niveau collectif ; nous finirons 13e ou 14e. Le mal est trop profond et travaille le groupe depuis probablement trop longtemps. Je ne reviens par ailleurs pas sur les lacunes maintes fois identifiées sur ce blog. Enfin, le management du club ne respire pas la sérénité et plus problèmatique, il est aujourd’hui difficile de comprendre le chemin que l’on souhaite emprunter.
    Bref, le club comme c’est le cas depuis des mois va toujours à vau l’eau dans une ambiance délétère, entre règlements de compte et mises en cause publiques. Il faut tout reconstruire : un projet, clair et fédérateur, un groupe et surtout un engouement.

    J'aime 31
    • fourchette 1 mars 2022 at 16h- Répondre

      C’est exactement la réalité de la situation et c’est une certitude!!! Moi j’espère clairement une descente et surtout dès cette fin de saison.

      J'aime 1
      J'aime pas 3
  7. BonnusC 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Ça va être la douche froide si on perd a Biarritz ! Bon si on gagne aussi …:)

    J'aime 18
    J'aime pas 1
    • loulrct 1 mars 2022 at 14h- Répondre

      ok pour la douche, il pleut toujours à BIARRITZ

      • Tomprice83 1 mars 2022 at 14h- Répondre

        Non madame Le Maire leurs aurait coupé l’eau chaude. Elle demande au club de payer !!!!

  8. MaaS83 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    « Ils ont des joueurs de classe, Isa, Kolbe, Etzebeth… Ils ont un vrai effectif pour jouer la qualification » : Encore faut-il que certains jouent ne serait-ce que 2 matchs dans la saison!! Ou que d’autres comme Kolbe décide de jouer au rugby!

    « Le maintien, on revient sur les bases de ce sport, le combat, l’agressivité, la solidarité. » C’est notre ADN depuis toujours ces mots non? Il est passé où cet état d’esprit?! Même sous Laporte on l’avait cet état d’esprit, je me souviens de Toulon-Saracens à Cardiff, c’était un match à la toulonnaise, c’était physique. Notre ADN s’est évaporé…

    Après, si on gagne tous nos matchs à domicile, « normalement » on se maintient si j’ai bien calculé. Déjà sommes-nous capables de gagner à domicile tous nos matchs? Le problème c’est qu’on prend Toulouse au Vélodrome, dans quel monde on le gagne ce match alors qu’ils sont obligés de remonter la pente avec leurs internationaux?

    C’est simple, on part du principe qu’aucune des 3 équipes ne gagnent à l’extérieur, car elles en sont incapables. (bien entendu si on gagne à Biarritz, on fait un pas vers le maintien).
    Classement : Toulon 31 (-2 matchs), Perpignan 29, Biarritz 24. Donc Biarritz doit rattraper 7 points et Perpignan 2 pts.

    – Perpignan : Racing, Montpellier, Brive, Bordeaux.
    C’est du très lourd à domicile pour eux. Ils vont surement perdre au moins un match à domicile car ils prennent 3 écuries très très fortes à l’extérieur. (Perpignan va à Pau, ils peuvent très bien faire un exploit mais à domicile ils vont aussi perdre à mon avis). Donc au max 4 victoires. Les bonus on oublie.
    – Biarritz : Toulon, Pau, Castres, Clermont.
    – Toulon à domicile : La Rochelle, Clermont, Toulouse, Pau.

    L’équipe qui perd 1 ou 2 matchs à domicile à de fortes chances de finir 13 ou 14eme. Etant donné qu’on a 2 matchs en retard et 2 pts d’avances sur l’USAP, il est évident qu’on a un avantage mais il faut bien entendu gagner un des deux matchs en retard, plutôt La Rochelle évidemment!

    En gros on a notre destin entre nos mains, on est en situation favorable par rapport aux concurrents, mais va falloir se lever le maffre surtout contre les gros à domicile…

    J'aime 26
  9. Airct 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Bonjour, on s’y rapproche c’est sur, saura t-on l’éviter? je l’espère, mais, si on y vas on pourra se faire un petit déplacement à AIX, c’est très sympa. Mais vraiment, quelle énorme déception de voir notre équipe à ce petit niveau.

    J'aime 15
    J'aime pas 1
    • Baba83 1 mars 2022 at 14h- Répondre

      Chef ça sent le barrage chef !! Comment on fait chef ? C’est samedi que ça va se jouer chef !!a ton des guerriers disponible chef ? Avons nous envie de rester dans le top 14 chef ? Car si barrage on va être très mal face aux affamés de la pro d 2 .vous avez la solution chef ? Car on dirait pas…

  10. JORDY PARKER 1 mars 2022 at 11h- Répondre

    Commencer par avoir la haine de la défaite, l’amour du maillot, et surtout, la fierté pour ceux qui ont décidé de partir, de faire regretter leur choix.
    Après tout, revoir le match après une défaite plutôt que d’aller boire une bière, ç’est ça l’amour du maillot.

    J'aime 14
    J'aime pas 2
  11. hervé 1 mars 2022 at 12h- Répondre

    faut peut-être arrêter de croire à la grande valeur de l’effectif.
    Le problème est bien causé par sa faiblesse.
    quel joueur de devant est titulaire ailleurs à part Brian et Facundo ? Eben qui ne joue pas ne compte pas.
    et derrière, je préfère ne pas en parler à part Cheslin qui gâche tout à un poste qui n’est pas pour lui et Gabin qu’on ne voit plus, et Juita, lui aussi à un poste qui n’et pas fait pour lui (il serait un grand 13, mais il n’est pas un ailier.

    J'aime 14
  12. Patrick83 1 mars 2022 at 13h- Répondre

    C’est sur que jouer rapidement à la main la où on peut prendre 1 point quand on joue le maintien C’est un signe qui ne trompe pas

    J'aime 14
  13. mica 1 mars 2022 at 15h- Répondre

    équipe désarticulée sur toutes les phases du jeu. Plus d’unité, on le voit ils n’arrêtent pas de se parler sur le terrain et sans résultat. Très inquiet.

  14. Moccot 1 mars 2022 at 16h- Répondre

    Les joueurs qui partiront et qui déjà ne veulent plus jouer, il faut maintenant les écarter du groupe jusqu’à la fin de la saison: plus de Carbonel, plus de Belleau, bien sûr, plus d’Etzebeth, plus de Nakarawa…quant à Kolbé , il apporte quoi??si ce sont eux, les fauteurs de trouble, AZEMA doit les virer…à ce stade , plus de sentiment, il faut sévir!
    Ne garder pour sauver la saison que les vaillants , ceux qui ne déçoivent pas et qui font toujours ce qui leur est possible…

    J'aime 7
    J'aime pas 2
  15. oeildesaran 1 mars 2022 at 19h- Répondre

    Arrêtez de vous plaindre : on a resigné Hériteau, c’est qu’on est de nouveau conquérants

  16. fm 2 mars 2022 at 08h- Répondre

    En tous cas ; ILS PEUVENT !.. Ce n’est pas défendu .

  17. Publicité