Emile Ntamack : « Je suis habitué à voir Romain mener les siens avec brio et justesse »

Emile Ntamack : « Je suis habitué à voir Romain mener les siens avec brio et justesse »

25 novembre 2021 - 9:22

12 Commentaires

Publicité

L’ancien international Français Emile Ntamack s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer la prestation de son fils Romain lors du match contre les All-Blacks, samedi soir au Stade de France.

Ce-dernier se montre totalement emballé par la prestation de son fils qui n’a connu aucun déchet lors de cette rencontre.

Mais il affirme être désormais habitué à voir son fils briller. Extrait:

« Je crois qu’il n’a pas eu de déchet. Je l’ai souvent vu réaliser de grandes performances, où il a été décisif, mais l’opposition des All Blacks vient renforcer le sentiment que c’est sûrement son plus grand match. Quand tu joues contre eux, tu te dis que l’adversité va être terrible, que tu ne pourras pas manœuvrer comme tu le veux… Je ne veux pas jouer l’aigri mais je suis habitué à voir Romain mener les siens avec brio et justesse, en club ou en sélection. Samedi soir, il a été efficace, a su prendre le jeu à son compte quand il le fallait. Sa prestation est une grande réussite. Ce match va compter car c’était un révélateur pour l’équipe et pour lui. Il marque un tournant. »

Concernant sa folle relance effectuée en cours de seconde période de jeu, Emile Ntamack ne manque pas là encore de complimenter son enfant. Extrait:

« L’action est culottée, elle est tout ce que j’aime dans le rugby. On sent que tout devient difficile et là, tu prends le parfait contre-pied. On s’attend à calmer ou minimiser la prise de risque, et Romain ose faire ce que personne n’attend, à savoir cette relance du fin fond de l’en-but. C’est du panache, qu’il applique car il a analysé la situation et la pression adverse. Il arrive à se débarrasser d’un joueur sur un crochet, raffûte le deuxième puis accélère. Et il y a la finition de son intervention avec cette passe aveugle pour Melvyn dans le décalage. C’est fait à 100 % de vitesse. Il s’est donné les moyens de le réaliser dans un moment où il y en avait besoin. Il aurait pu taper en tribune pour sauver la patrie quelques secondes et reprendre la pression derrière. Il a interprété le scénario avec les All Blacks qui reviennent fort. Cette séquence brise leur élan. »

Pour conclure, Emile Ntamack explique que tout le monde attend énormément de son fils alors qu’il n’a que 22 ans. Extrait:

« On s’est créé un personnage de Romain mais on oublie parfois qu’il fait partie des plus jeunes en sélection. On attend de lui beaucoup plus que de n’importe qui. C’est comme ça, il doit apprendre à vivre avec, en être fier, digne et responsable. Il ne sera jamais évalué comme tout autre joueur et on attend de lui des matchs faits d’exploits et de maîtrise. C’est peut-être parce qu’il a mis la barre haut très tôt. Pourtant, jusque-là, il arrive à tirer son épingle du jeu à chaque sortie. »

Publicité

12 Commentaires

  1. Publicité

  2. mistermagoo 25 novembre 2021 at 11h- Répondre

    Et avec objectivité, ça donne quoi ?

    J'aime 1
    J'aime pas 6
    • Ysembe 25 novembre 2021 at 16h- Répondre

      Mistermagoo
      La même chose, c’est l’objectivité d’un père qui parle de son fils, qui analyse son jeu. Soit tu es d’accord avec lui soit tu l’es pas. Mais pour être objectif il faut lire son commentaire sans penser que c’est son père.

  3. La Rafale 25 novembre 2021 at 12h- Répondre

    Est ce qu’on pourrait avoir l’interview des autres pères de joueurs pour voir s’il ont trouvé leur fils bon ?

    J'aime 8
    J'aime pas 12
    • Ysembe 25 novembre 2021 at 15h- Répondre

      La Rafale
      Si tu connais le père de Villières, interroges le….

      J'aime 5
      J'aime pas 5
    • Tilosach 25 novembre 2021 at 15h- Répondre

      Souvent les journalistes vont rencontrer les gens qu’ils connaissent. Pour celui qui suit le rugby, le père de Romain est le plus connu, et il y aurait aussi celui de Damian (Penaud), et je crois c’est tout.
      Ce genre d’article peut poser question sur la subjectivité du père. Que celui qui n’est pas subjectif lui jette la première pierre (je rappelle que nous avons tous des biais, et parfois nous n’en n’avons même pas conscience).

  4. Ysembe 25 novembre 2021 at 13h- Répondre

    Quand la Faucheuse va lire ça il va s’étouffer si ce n’est pas déjà fait…..

    J'aime 7
    J'aime pas 4
  5. Annenath 25 novembre 2021 at 13h- Répondre

    On sait au moins une chose
    c est pas l humilité qui étouffe la famille N tamack

    J'aime 8
    J'aime pas 12
    • Ysembe 25 novembre 2021 at 14h- Répondre

      On s’en fout, c’est un père fier de son fils qui parle. L’important c’est de savoir s’il a raison ou pas et de connaitre ton analyse à toi si tu n’es pas d’accord avec lui.

      J'aime 7
      J'aime pas 3
  6. Hannibal 25 novembre 2021 at 15h- Répondre

    Ysembe, pas compris ta dernière phrase.

    J'aime 2
    J'aime pas 3
    • Ysembe 25 novembre 2021 at 16h- Répondre

      Fais un effort elle est pourtant limpide.

      J'aime 5
      J'aime pas 1
    • Dranix 25 novembre 2021 at 18h- Répondre

      Il parle d’un bloggeur dont le pseudo est « La Faucheuse »…
      Ysembe, tout le monde n’est pas au courant de votre sitcom.

  7. Frontonnais 25 novembre 2021 at 20h- Répondre

    La seule chose factuelle qu’on peut reprocher au père, c’est que son fils a eu 1 seul déchet dans le match : son drop raté.
    Pour le reste, il a raison sur tout, point.
    Sinon trouvez moi des faits irréfutables.

  8. Publicité